Agung vignette

Si tu ne sais pas encore ce qu'il se passe du côté du Mont Agung, c'est que Cyril Hanouna t'a ravagé le cerveau ou que Yann Barthès a bien trompé ta vigilance. Parce qu'en effet, sous tes yeux et en direct ici, le volcan du même nom a décidé de se réveiller.

L'Agung ou Mont Agung, en indonésien "Gunung Agung" ce qui veut littéralement dire en français "haute montagne", est un volcan d'Indonésie situé sur l'île de Bali dont il constitue le point culminant avec près de 3.000 mètres d'altitude [ce qui varie selon l'activité volcanique]. Au sens volcanologique, c'est un stratovolcan conique aux pentes régulières et escarpées.

Peu d'éruptions sont connues sur l'Agung, seulement quatre depuis la colonisation par les Européens, en 1808, en 1843, puis du 18 février 1963 au 27 janvier 1964 et depuis le 21 novembre 2017. Elles sont de type explosif, assez puissantes avec des indices d'explosivité volcanique pouvant aller jusqu'à 5. Le 18 février 1963, les habitants entendirent de fortes explosions et aperçurent des nuages au-dessus du cratère. Six jours plus tard, des coulées de lave dévalèrent le versant septentrional de la montagne pour finalement effectuer un trajet de sept kilomètres dans les 20 jours suivants. Le 17 mars, de violentes explosions envoyèrent des débris entre huit et dix kilomètres dans les airs, des nuées ardentes dévastèrent de nombreux villages, tuant environ 1.500 personnes. Des coulées boueuses [appelées "lahars" en Indonésie], produites par les importantes précipitations, tuèrent 200 personnes supplémentaires. Puis le 16 mai, une nouvelle explosion engendra de nouvelles coulées pyroclastiques qui tuèrent encore 200 habitants. Les coulées de lave passant à quelques dizaines de mètres du temple de Besakih, le sauvetage de l'édifice fut considéré par le peuple balinais comme miraculeux et comme étant un signal des dieux qui voulaient montrer leur pouvoir, mais sans détruire le monument. Voilà pour l'histoire récente du volcan qui est donc, à nouveau, entré en éruption la semaine dernière et chaque jour confirme davantage désormais que là, ça va faire mal.

Il émet actuellement un panache de cendres et de vapeur qui s'élève à 700 mètres au-dessus du volcan et les signaux envoyés ne sont pas vraiment encourageants, à telle enseigne que 100.000 habitants ont été évacués. L'Agung est souvent assimilé à Bali comme étant le mont Meru [le centre du monde] donc tu imagines toute la symbolique que prend cette affaire. Ce culte de la montagne se mêle à celui de Shiva, en particulier dans sa forme de dieu-soleil Sūrya, et au culte des ancêtres. Sauf que depuis plusieurs jours, le trafic aérien est suspendu jusqu'à nouvel ordre tant l'activité est intense. Il faut être clair : on est face à un phénomène d'ampleur et j'ai lu que la chambre magmatique serait quasiment pleine, ce qui laisse envisager une sacrée éruption.

Oui, je fais le savant mais c'est que depuis plusieurs années [et notamment, depuis que nous sommes allés au Costa Rica], on adore les volcans au point d'aller en visiter au plus près à chaque fois que cela est possible. Que ce soit en Nouvelle-Zélande, en Islande ou encore en Sicile récemment, les volcans ont quelque chose d'assez fascinant ... comme la manifestation du fait qu'on n'est pas grand chose face à la nature et les colères de celle-ci. C'est aussi et surtout que les volcans relativement actifs que nous avopns déjà approché témoignent de ce que cette planète est vivante et bien vivante. Au gré des expéditions, c'est ainsi que notre religion s'est formée sur plusieurs choses. Il faut aller en Islande pour comprendre pourquoi il y a eu une révolution en France en 1789 ... C'est au Costa Rica que tu envisages la violence des chocs tectoniques qui font émerger une ceinture de cônes tout au long de l'Amérique centrale ... ce qui te permet de comprendre aussi que le super volcan du Yellowstone est le péril le plus imminent pour l'humanité finalement puisque son éruption est très proche dans la mesure où le cycle des éruptions permet déjà de conclure qu'il se réveille tous les 600.000 ans, la dernière éruption ayant eu lieu il y a 630.000 années ! Statistiquement, on est donc déjà mal !

Comme le Laki a provoqué la Révolution Française avec son éruption de 50 jours à 5000 m3 de lave par seconde [la lave se répandant sur 370 km², comme si la région parisienne se retrouvait sous 30 mètres de lave en 50 jours] soit l'équivalent de deux fois le débit du Rhin à son embouchure, l'éruption du Yellowstone serait comparable à celle du Tambora de 1815 [qui priva l'humanité d'été en 1816] et pourrait boulverser toute l'humanité en déclenchant un hiver impressionnant de plusieurs mois, empêchant donc la photosynthèse pendant plusieurs années donc de pouvoir nourrir la population mondiale, occasionnerait près de 100.000 morts directs au moins et balayerait une bonne partie des États-Unis actuels. Je te passe également le fait que la température baisserait, donc les besoins en énergie seraient décuplés, d'où un problème géopolitique majeur. Le Yellowstone est bien plus gros que le Tambora Donc voilà ...

Bali aujourd'hui n'est rien d'autre que la suite des éruptions volcaniques majeures que le globe subit depuis toujours et n'a pas fini de devoir affronter. Le réchauffement climatique, de l'avis de tous les scientifiques un peu sérieux et pas seulement dogmatiques, est la conséquence de l'activité humaine mais aussi du fait que l'activité volcanique de la fin du XXème siècle n'a pas été des plus calmes.

Moi, cela me fascine ...

Tto, qui bouillonne