Bon moment pour perdre

Aussi récurrent que la lettre au Père Noël d'hier, le billet pour annoncer une "Slim action" est un incontournable. Et cette année, je ne l'avais pas encore fait !

Il faut dire que j'ai remis des piles dans ma balance connectée le wikende dernier, et que, forcément, je suis remonté dessus. Et là ... là ... j'ai quand même vu un nombre qui m'a un peu choqué.

Alors bon, ce n'est pas mon record mais on n'en est pas loin de sorte que j'ai peut-être provoqué le fameux choc psychologique que j'attendais. Voilà plus de neuf mois que je n'étais pas monté sur la balance, j'en avais un peu marre de me stresser avec des trucs comme cela, à un moment où le stress n'était pas franchement ma tasse de thé. Cela ne l'est toujours pas, mais comme j'ai remis des piles dans la balance connectée ... bah voilà.

Toute la journée de dimanche, j'ai eu le nombre dans la tête. Toute la journée, la petite voix m'a dit "Nan mais quand même Tto ... tu le sais que ce n'est pas possible ! Tu le sais que tu ne ressembles plus à rien et que tu es effrayé à chaque fois que tu te regardes. Tu vois bien que ce n'est pas un problème oculaire." J'aime toujours autant prendre soin de moi, c'est un vrai régal, un délice de tous les instants.

Avec cette bienveillance qui me caractérise tant, j'ai donc décidé de fondre. Le décider est une chose, tenir en est une autre ... à 15 jours des fêtes où les repas vont être pantagruéliques, où les chocolats vont être légions, et les tentations furieusement nombreuses. Surtout, cela vient au lendemain d'une commande de fou de bonbons Batna. Est-ce le bon moment ? La question n'est finalement pas là, la vraie question est surtout de savoir s'il y a un bon moment ! Nan mais parce que les fêtes ok, mais après, c'est galette, c'est crêpes, c'est ... bon tu m'as compris, on ne peut pas y arriver. Et quoi de mieux que de reprendre la bonne vieille technique de l'épreuve. Pendant des années, j'avais réussi à maigrir en ayant à portée de main un paquet de gâteaux dont je m'étais promis que je ne le mangerai pas. Et je ne l'ai jamais mangé. Les Batna, ce sera pareil.

Du coup, c'est décidé : je vais y aller doucement ... J'arrête le sucre transformé, les viennoiseries et tout ce qui est bon. Pour autant, je ne verse pas dans le brocoli vapeur qui ferait tant plaisir à Zolimari sinon je vais mourir. Rien qu'en faisant rigoureusement attention, ça devrait déjà faire descendre le chiffre. Bon ... c'est ce que je croyais avant de constater que j'ai trois dîners cette semaine, et deux déjeuners. Ouais ... ça va être compliqué.

Surtout, je souhaite, avant d'avoir à trier ma penderie et constater que je ne rentre plus dans rien, laisser une petite chance à des vêtements qu'intrinsèquement je pourrais remettre si je perdais un peu des dizaines de kilos que j'ai en trop. Oui oui, on parle de plusieurs dizaines, hélas. C'est bien la raison pour laquelle il n'est finalement pas question de se demander quand commencer.

Tto, qui va essayer d'y arriver