La lettre au Père Noël

Il y a des passages obligés en ce bas monde : brailler sur des chansons des années 80 en soirée, se réveiller à côté de quelqu'un dont on ignore le prénom ni comment il a atterri là, lâcher une pile d'assiette en écoutant la diarrhée verbale de Pascal Praud. Et puis ... il y a aussi la lettre au Père Noël. Et parce que dans 20 jours il pointera le bout de son gros ... nez, il n'est que trop temps de lui adresser la missive dont tu es coutumier ici.

Cher Daddy Noël du Xmas enneigé,

En me demandant ce que j'allais t'écrire cette année, je me suis souvenu que cela doit faire au moins plus de 15 ans que je t'adresse, tous les ans, une petite lettre pour te rappeler à mon bon souvenir. Ce n'est pas que tes cadeaux sont un but en soi, mais notre point de contact parfois viril me plait.

L'année dernière, j'avais plein d'ambitions et, une fois n'est pas coutume, tu ne m'as pas déçu. J'ai changé de travail, je viens de signer pour un nouveau chez moi ... si tu pouvais éliminer, en les stérilisant déjà, tous les fachos et autres nuisibles du genre qui obscurcissent la perspective, ce serait pas mal pour compléter le tableau.

Oui, parce que c'est de cela dont je veux te parler : comment tu peux traiter sur un pied d'égalité des mecs qui tuent celles et ceux que tu es censé gâter par ailleurs ? Là, je t'avoue ... je suis un peu perdu. J'entends qu'il faille être là pour tout le monde au départ mais quand tu regardes ce qu'ils font de ton attention, moi je m'excuse, je ne te comprends pas. Ou alors, c'est que quelque chose fait vibrer ton gros traineau.

Quoi qu'il en soit, tu seras bien aimable de faire tes choix. Je ne te dis pas qu'il faut que tu choies uniquement les mecs comme moi qui sont des crèmes [et tu sais de quoi je parle quand j'évoque la crème], m'enfin quand même ! Du coup, je me dis que parce que nous, les gentils et les sympas, sommes ceux qui te déçoivent le moins, on devrait d'autant plus être récompensés [t'inquiète, la liste arrive bientôt]. Au delà du jugement moral, c'est surtout pour toi, ça te fera moins de boulot ! Tu élimines les méchants, les vilains, les pas beaux, les affreux, les qui n'ont pas de parole, les très égoïstes qui n'ont aucune altérité ... bah dis donc, on va pouvoir passer un peu plus de temps ensemble dans la nuit du 24 au 25 !

Oui parce que bon, ta visite nocturne traditionnelle n'en serait que plus agréable si tu prenais un peu plus le temps de t'occuper de mon sapin plutôt que d'aller récompenser des gens qui, ne l'étant pas, ne seront pas pires. Au surplus, cela t'autorisera à ramener ton gros sac avec plein de choses délicieuses pour moi :

- une belle table à manger comme j'aime et que Zolimari est presque prêt à accepter [nonobstant un odieux chantage à quatre chiffre pour obtenir un autre truc]
- un confident ... tu te rends compte que je n'en trouve pas ? Tu dois bien avoir ça en Laponie ...
- un déclic pour perdre tous les kilos qu'il faut que je perde
- de la connect'home en veux-tu en voilà parce qu'avec ce nouveau chez nous, je vais m'éclater en domotique 
- du sommeil, parce que les nuits de 3 à 4 heures commencent un peu à peser
- de la santé tout partout, et pas que pour moi parce que je ne dis rien mais je vois bien ce qui se passe 
- un billet gagnant au loto avec au moins 20 millions dans la banque hein
- une saison 3 de "Profit" si un jour cela te décide
- quelqu'un qui veut acheter notre appartement actuel, histoire de ...
- deux Apple TV
- le tableau de Clément Legrand que je lorgne depuis très très très longtemps
- une maison de campagne en ... Nouvelle-Zélande
- un lampadaire un peu aérien comme j'ai vu et que Zolimari a du mal à accepter [ah oui tiens, un peu moins de résistance de sa part, ce serait bien aussi]
- une belle destination de vacances pour bientôt
- 12 heures de plus dans mes journées pour finir mon bouquin

Voilà ... c'est la base, la stricte base minimale qui pourra faire que nous saurons nous retrouver Xmas Daddy. J'accepte les livraisons différées aussi, comme tu t'en souviens.

Je te laisse [je sais que tu vas encore lire que je te lèche mais pour ça, faut venir me voir ... tu sais ce qu'il te reste à faire], et bon courage pour ta tournée en n'oubliant pas ton Tto préféré qui t'attend patiemment comme tous les ans.

Tto, égal à lui-même