La folle semaineCe n'est pas un post-it mais cela pourrait y ressembler tant il y a de choses se bousculant dans les têtes. Et à mesure que ces éléments s'entrechoquent, je peine à trouver la recette magique qui permettra de tout faire rentrer dans les cases de la semaine, même en rallongeant les jours et en diminuant les nuits [ce qui est déjà fait depuis bien longtemps].

Cela a finalement déjà commencé vendredi dernier puisque le pot d'anniversaire à la Bodega 64 s'est achevé tard de sorte que j'ai intégré mon lit vers 2h du matin. Le lendemain, une convive nous a accompagnés toute la journée et nous avons fini au théâtre ... là encore, pas facile de trouver de quoi manger vers 23h30 [ce n'est pas comme si je ne l'avais pas dit].

Hier, courses pour quelques travaux ... un gros pot de peinture pour changer un mur, de l'enduit, un plafonnier ... allez hop ! Le reste de la journée, je l'ai passé devant un écran pour poser quelques jalons à venir ... mais à venir bientôt.

Parce que oui, lecteur de mon cœur, la semaine sera folle et je ne sais pas vraiment dans quel état vais-je finir dimanche midi prochain sur mon canapé. En effet, je t'ai habitué à la machine à laver en programme essorage ... ce n'était rien par rapport à ce qui m'attend cette semaine. Déjà, deux conseils, un comité exécutif et 50 urgences à gérer. Ajoute une belle réunion de préparation pour éviter les problèmes mercredi matin à 8h du matin. Ca, c'est au niveau boulot.

Ce soir, il faut aussi que j'achève mes achats Cyber Monday puisque j'ai été très très très sage pour le Black Friday [je te le dis, je vieillis]. Au plus tard samedi, je vais avoir de l'enduis à faire pour notre chambre puisque Zolimari et moi avons décidé de refaire un mur. Pourquoi maintenant ? Et pourquoi pas ?

Mardi, la salle de bain sera finie et je suis bien content que l'on ait délégué ça. Déjà, c'est mieux fait que si nous l'avions fait ou fait faire. En plus, ça évite de prendre des jours pour se taper de la peinture et de refaire un plafond. Au surplus, le mitigeur sera changé et c'est tant mieux parce que moi, je n'y arrive pas à le changer.

Mercredi, je t'en reparlerai.

Jeudi, pareil mais comme je vais être collé dans une réunion qui va durer 8h, autant te dire que je ne vais pas être beau à voir le soir.

Vendredi, une fois n'est pas coutume ... bim boum, au boulot et au bureau parce qu'il y a un rendez-vous important le midi.

Samedi, je serai collé de travaux quand le coaching aura eu lieu et ça va y aller de la peinture et tutti quanti.

Dimanche, il va falloir que je me prépare parce que j'ai une nouvelle semaine difficile à venir, blindée de réunions, de déjeuners, de dîners, et de plein d'autres choses. Oui je sais, c'est nébuleux mais dis toi bien que jeudi, tu auras tout compris.

Tto, qui se demande si tout cela est bien raisonnable [et surtout, comment font les autres]