2018 - LA PREMIERE FOIS

Nous voici donc arrivés au terme de l'enquête de personnalité ... celui qui m'a permis de confirmer ce que je suis, comment j'agis et même la façon dont je travaille en équipe ou pas. Là encore, tu peux aller suivre les épisodes précédents ici, ici et ici pour toi-même te confronter à l'exercice et savoir, en définitive, pour quel métier tu es fait. Aujourd'hui et en guise de conclusion, je vais te dévoiler la liste des métiers auxquels je serai prédestiné et je vais apporter probablement à ta réflexion quelques éléments personnels ...

Le taux d'adéquation pour les métiers est calculé en comparant les scores obtenus aux trois tests passés, avec ceux attribués au métier de référence incluant donc pour chacun d'eux les capacités naturelles, les types de motivation et les traits de personnalité considérés communément comme prépondérants pour l’exercice de chacun des métiers. C'est donc purement arithmétique, c'est clairement logique et pour autant, ce n'est pas nécessairement complet parce qu'il y a encore une dimension humaine à prendre en compte. Toutefois, voici la liste ...

Alors donc ...

  • n°1 à 70% - vendeur à domicile

Vendeur à domicile ... comment te dire que ce n'est même pas en rêve tant le fait de me déplacer chez les gens ne m'intéresse pas et que la démarche commerciale, je m'y suis déjà confronté pendant six ans à vendre des chaussures tous les wikendes donc c'est bon, j'ai compris. Que je passe bien et que je sois capable de vendre du sable à un touareg est une chose, que j'aime faire cela au quotidien et pour à peu près tout, non merci !

  • n°2 à 69% - conseiller conjugual

Là, je reconnais que c'est un peu troublant parce que s'il y a bien un truc pour lequel on loue mes qualités, c'est bien la capacité d'écoute et la médiation. Au surplus, les rapports humains et sentimentaux, c 'est quand même un truc que je maîtrise sur le bout des doigts au point que, régulièrement, "c'est trop bien de te parler de ces choses là parce que tu comprends tout et tu ne me sers pas la soupe". Donc ça oui, carrément.

  • n°3 à 64% - animateur d'activités culturelles ou ludiques

Animateur au sens guide, oui clairement parce que j'aime l'idée de transmission et le fait qu'il faille donner du savoir. Mais, ce n'est évidemment pas envisageable avec des enfants ou des adolescents parce que c'est une population qui ne m'intéresse absolument pas et dont l'immaturité me plonge dans des abîmes de perplexité. Ludique ... c'est possible et c'est même souvent ce que je fais quand j'organise des soirées. Tiens, je t'ai déjà parlé de ma passion de créer des jeux ? J'ai retrouvé le disque dur dans lequel étaient stockés tous mes jeux originaux : il ne reste plus qu'à y accéder.

  • n°4 à 64% - assistant maternel

Là franchement ... Je déteste quand les mouflets pleurent alors, c'est no way !

  • n°5 à 64% - psychomotricien

Euh ... peut-être mais je ne pense pas franchement. Le fait est que je n'ai jamais vraiment réfléchi à la question ...

  • n°6 à 63% - ouvrier en abattoir

Non vraiment ... il doit y avoir une erreur de casting. Je ne supporte pas la souffrance animale alors ...

  • n°7 à 63% - brocanteur

J'ai toujours été malheureux quand il fallait que je tienne le stand d'une brocante alors ... brocanteur !!! Cependant, il y a bien une chose qui est cohérente : j'aime beaucoup la gestion des collections, qui est un aspect non négligeable de ce métier où il faut être passionné par le beau, l'histoire des choses et tout ce qui va avec. Là pour ça, peut-être alors mais cela reste dans une démarche commerciale dont je sais bien qu'elle n'est pas faite pour moi.

  • n°8 à 63% - coordinateur pédagogique

Euh ... là encore, le côté enfant m'échappe beaucoup. Je n'ai pas la passion des enfants même si le courant passe. Alors ok, l'aspect coordination pourrait éventuellement me plaire dans le sens où c'est permettre l'adjonction de différentes compétences au service d'un projet pédagogique mais je ne vois bien que cela ...

  • n°9 à 63% - employé de casino

Ah ah ah ... tu sais que quand j'étais petit, j'ai profondément et très précocément songé à me faire interdire de casino. Oui, le casino est un lieu que je trouve fascinant parce que chacun y vient avec ses espoirs et surtout tous ses désespoirs. C'est le lieu du rêve où tous les réveils relèvent forcément du cauchemar. En cela, oui, j'aime beaucoup cette dualité et cette capacité à vendre du bonheur qui n'existe pas. De plus, ce lieu où la chance est invoquée comme une déesse en rajoute encore un peu plus. Le seul souci, c'est que la magie du casino, moi je n'y crois pas et je connais l'enfer du jeu. L'addiction qui en résulte me fait un peu peur parce que je sais que je suis incapable de résister à cela comme je suis incapable de résister à ce qui me plait. Combien de fois ai-je expliqué que pour faire un bon mot, je peux dire des horreurs pour le seul plaisir de la pirouette intellectuelle et du trait d'esprit. Travailler dans un casino est moins risqué que d'en être le client parce qu'au moins, de ce côté là, on y gagne un peu [le casino gagne toujours]. Le seul souci, c'est que travailler dans un casino expose surtout à se confronter à la misère engendrée par le jeu et les ravages qu'il provoque. On croise des affreux, des gangsters, des égoïsmes décuplés par l'appat du gain, et ça je sais bien que je n'aime pas cela.

  • n°10 à 62% - animateur de ventes

Bah franchement, non. Le processus de vente est un truc que je connais par coeur mais que je déteste. Donc, animer les ventes et construire des argumentaires, non merci. J'ai déjà donné en visant des campagnes marketing où j'avais eu la présence d'esprit d'expliquer aux tordus qui me soumettaient des idées que je retoquais : "Mais je suis obligé de vous dire non parce que la loi l'interdit et s'il y a des lois qui interdisent cela, c'est parce qu'il y a des gens comme vous !"

Voilà donc les dix métiers qui ressortent ... et donc on n'y trouve pas le mien. Ce n'est pas étonnant, je ne pense pas vraiment être fait pour ce pour quoi j'ai été formé. On ne trouve pas non plus ce qui me passionne ...

Tto, qui n'est donc pas plus avancé !