Ça devait arriver ... ton serviteur va se retirer bien loin. Il faut même se le dire : difficile d'aller plus loin cette fois encore. Et comment je le sais ? En prenant l'avion mercredi soir prochain, je vais atterrir à l'endroit où tu tomberais si tu traçais une ligne partant de Paris et qui passerait exactement au centre de la Terre. C'est donc à l'exacte diagonale de Paris que je vais me retrouver ... ah mais, tu me vois venir ... je te l'ai déjà servie celle-là.

NZ 2018

Mais oui, ta fidélité est récompensée : tu auras compris avant tout le monde. C'est donc en Nouvelle-Zélande que nous retournons et, fort naturellement, c'est donc "Nouvelle Zélan2" que j'intitule notre périple qui nous fera atterrir à Auckland once again pour mieux repartir directo vers Christchurch [de grâce, prononce-le à l'anglaise et non à la française ... j'en peux plus ... oui "Craïstcheurche"]. Le périple promet d'être sublime puisqu'à une exception près, nous verrons tout ce que nous n'avons pas pu voir la première fois. Hein ? Quoi ? Tu veux tout l'itinéraire ? Ah mais non, ça c'est pour plus tard. Je t'invite d'ailleurs à relire ce que j'avais écrit au sujet du premier voyage [et j'avais été très avare de photos dis donc !!!] mais c'est qu moment où j'avais suspendu mes écrits parce que j'en avais marre, tu t'en souviens ?

Figure-toi que cela a failli être pareil là. J'ai encore failli tout fermer d'un bloc : faut croire que mon activité épistolaire quotidienne et la Nouvelle-Zélande ne sont pas compatibles. Sauf que là, ce n'est pas vraiment le cas : je vais même tenter une première, te faire suivre ici, tous les jours quelques photos du périple. Normalement, ça devrait le faire : on part quand même dans un pays civilisé [tellement civiilisé qu'il m'accueille quand il veut hein !]. Je jette donc à la poubelle mon fabuleux programme de publications savamment élaboré à force de billets intéressants et hop, on revient à l'essence même du journal du quotidien plutôt que de t'écrire des trucs en avance. T'es content hein ?

Tu vas être encore plus content quand je vais t'avoir appris un truc aussi ... La Nouvelle-Zélande, c'est déjà fou et j'en suis certainement le plus ravi d'y retourner. Mais comme pour revenir il fallait que nous passions par Tokyo, on a décidé de rester une semaine au Japon !

JAPON 2018C'est ainsi qu'il y aura donc une seconde partie à l'escapade d'hiver de tes serviteurs. Le Japon oui mais pas tout le Japon non plus. Ainsi, nous ferons le Japon mais en version amuse-bouche [ne va pas t'imaginer tout et n'importe quoi] : Tokyo et Kyoto sont au programme pour une belle semaine nippone mais vraiment pas mauvaise.

Du coup, comme nous ne serons pas loin, on pourra claquer la bise à Kim Jong-Un et te ramener un peu de radioactivité mais surtout une avalanche de cadeaux bien pourris comme on n'en trouve nulle part. Je ne te cache pas que je fonde des espoirs démesurés en la matière pour atomiser à peu près tout ce qu'il reste de vague résistance à mes concours diaboliques de cadeaux pourris. Mais j'en connais une qui devrait tout de suite déblayer son bureau pour faire de la place ...

En images, ça donne ça :

Du coup, je vais te laisser le pays et le reste entre les mains, ma présence n'étant finalement qu'assez symbolique pendant les trois semaines que dureront ces vacances bien méritées dont je prie pour qu'elles ne s'arrêtent jamais.

D'ici là, on a quelques préparatifs à accomplir ... et forcément, on n'a rien commencé [c'est ça qui est marrant].
En tout cas, pour nous, l'hiver s'arrête le 14 février au soir et j'ai la ferme intention de partir en short avec un polo à fleur.

Tto, qui est bien conscient que tu l'envies