Tout est freudien dans ce qui gave les petits nenfants et les dessins animés sont une mine de références subliminales ou moins en la matière. La sexualité est partout et c'est particulièrement à l'âge où l'on se construit à la vitesse du TGV que les messages sont les plus percutants. Dès lors ... comment s'étonner de ce que les images de la tendre enfance soient une accumulation de signes plus ou moins libidineux, que les traits de crayon de certains se laissent aller à des courbes assez obscènes bien éloignées du propos affiché, que les ambiances de conte de fée suggèrent finalement un conte de fesse.

La litterature est abondante sur la question et certains se sont fait un plaisir de décortiquer les affiches, les scènes, les dessins afin d'y voir des phallus, des mamelles généreuses ou que sais-je encore ...

Disn-érotique 01 Disn-érotique 02 Disn-érotique 03 

Bon, tout cela est connu désormais et si l'arc de Rebelle a, à son extrêmité une jolie bite avec des couilles bien pleines [si si, va voir], on en arrive à être dans un terrain connu. Pour autant, est-ce que c'est grave ? Les puritains américains, qui demeurent persuadés que l'on peut tout soigner à coups d'électrochocs mais qui n'hésitent pas à mater du porno gay voire de s'envoyer des putes transexuelles pour mieux maîtriser le sujet de leurs hires, vocifèrent en expliquant que voilà la marque du diable qui pervertit la prude jeunesse innocente ... Sauf que la jeunesse innocente, après et une fois que ses hormones font bien leur travail, elle détourne et retourne l'univers Disney dans tous les sens ...

Et forcément, il se trouve des gens comme le carricaturiste français Yannick Tallarida qui s'en donne à coeur joie en homo-érotisant tous les classiques de la firme à la souris ...

Yannick TallaridaYannick Tallarida 04 Yannick Tallarida 03

Il s'est même attaqué à d'autres icônes de la jeunesse ... de "Twilight" aux Cosmocats, en passant par les Schtroumpfs [dont la sexualité est, en soi, un sujet inépuisable] ...

Yannick Tallarida 02

Mais ... le détournement inspire également outre-atlantique notamment David Kawena qui a fait grandir [à tous points de vue] les princes et héros Disney ... Oui oui, ils ont grandi de tous les côtés, y compris dessous la ceinture.

Diapositive1 Diapositive2 Diapositive3 Diapositive4

Subliminal 0

Pour le coup, c'est explicite ... Mais le plus drôle n'est-il pas de davantage deviner ce que les facéties des graphistes ont laissé comme indices d'un délicieux esprit cochon ... Tiens regarde ... l'image de gauche, tu vois quelque chose ??? Alors, plisse un peu les yeux et accentuons le contraste pour que tu devines le membre fièrement dressé d'un homme entre les mains masculines qui se trouvent sur l'affiche ...

Subliminal 1 Subliminal 2Ce n'est pas délicieux ça ?

C'est l'art du subliminal [et non pas du sublime anal, qui fera certainement l'objet d'un autre billet, un autre jour quand on parlera d'autre chose que de la sollicitation de ton cortex à l'insu de ton plein gré] et Disney, comme d'autres, s'en donnent à coeur joie.

Cela favorise-t-il ou génère-t-il le détournement des icônes de la jeunesse de chacun, biberonné aux Disney et autres personnages emblématiques ? Qu'importe de savoir si c'est l'actif qui a fait le passif ou le contraire, l'essentiel est de pouvoir compter durablement sur des univers un peu détournés qui sexualisent à mort ce qui n'est pas censé l'être ... et c'est trop bon !

Tto, hyper fan