Le ciel est bleuJ'avais prévenu, je l'avais dit et comme je fais toujours ce que je dis, UNE VIE DE TTO a quitté Twitter/X le 30 novembre dernier.

Une page se tourne après que celle de Facebook fut tournée quelques années auparavant. Naturellement, tu trouveras toujours des actualisations sur ce compte Twitter/X mais je m'interdis désormais d'y retourner, d'interagir et d'y proposer du contenu frais. D'ailleurs, il t'est désormais impossible de t'y abonner puisqu'il est passé en consultation restreinte.

Mais pourquoi ? Anne Hildago a-t-elle ouvert une voie que j'emprunte en témoignant d'une évidente absence de personnalité ? Que nenni ...

J'en ai assez de recevoir des messages pénibles, de lire les puanteurs que l'on croise sur ce réseau qui est effectivement devenu une poubelle altérant n'importe quelle hygiène mentale. Au surplus, les trolls et autres râgeux finiront bien par se dévorer entre eux. Cela nous débarrassera ainsi d'une partie de cette fange nauséabonde et répugnante.

Du coup, UNE VIE DE TTO investit un nouveau réseau social réservé à quelques happy few, Bluesky.
Forcément, alors que je te bassine depuis des lustres avec du bleu ici, comment échapper à une telle évidence ? Impossible ...

Le seul problème, c'est que, justement, le réseau ne compte que deux millions d'utilisateurs dans le monde [quand l'affreux oiseau Xisé en compte plus de 500.000 à écouter Musk et sa pédégère]. Quoi qu'il en soit, je t'assure que l'on s'y sent bien, moins agressé tout le temps et surtout on finit, avec le temps, par y retrouver des gens que l'on voyait par ailleurs. C'est d'ailleurs ce qui est bien, l'interface étant proche de celle du réseau délaissé parce que constellé de débiles en pleins délires, on n'est pas beaucoup dépaysé. 

Et parce que le supplice de Tantale n'est pas forcément un truc qui m'amuse dans la durée, UNE VIE DE TTO va te faire un cadeau si tu le mérites dans les prochains jours : un code d'invitation pour rejoindre Bluesky. Regarde bien les billets d'ici la fin du mois, il se pourrait bien qu'un jeu concours te permette de mettre la main sur ce sésame assez recherché et dont on me dit qu'il s'arrache à prix fort sur des plateformes de vente. Oui, c'est l'époque qui veut ça : on s'invective à coup de "Ferme ta gueule", on vend des codes qui sont gratuits ... et moi je continue à écrire inlassablement.

Tto, qui est dans le ciel bleu