CQFD - HOUSE OF THE DRAGON

Tah dah de chez tah dah ... les dragons sont de retour depuis 2019 qu'ils avaient laissé sur leur faim nombre de fans de "Game of thrones". "House of the dragon" est le spin-off de "Game of thrones" mais tellement proche de la saga qui a cassé les codes des séries dans la décennie 2010 que le générique est, musicalement, le même. Sinon, comme promis, on se trouve bien 200 ans avant que les Lannister et les Stark ne s'étripent pendant huit saisons sanguinolantes. Mais que faut-il en penser ? "House of the dragon", CQFD donc Ce Qu'il Faut en Dire ...

Alors bon ... on va se le dire : ceux qui aimaient l'univers "Game of thrones" ne seront pas déçus, "House of the dragon" reprend quasiment à l'identique les codes et mécaniques de sa série mère. Mais avant de t'en dire davantage et d'aller plus loin, attention ça va divulgacher !

Bon, on a toujours, pour théâtre, des familles insupportables où personne ne se supporte [une vraie fiction donc ...] et tous les coups bas servent de métronome à chaque épisode. Comme pour "Game of thrones", la lumière est sombre, les couleurs vives et souvent rouges voire oranges ... et puis il y a déjà le trône de fer qui est plus spectaculaire que dans le futur puisqu'il compile toutes les épées ayant donné lieu à affrontement et victoire du souverain. Sinon, Port Réal [King's Landing en VO] est méconnaissable et bien plus moyenâgeux que dans le futur. 

Mais sur le fond ... je rappelle que "House of the Dragon" ["La Maison du Dragon" au Québec] a été créée par George R. R. Martin et Ryan Condal, adaptation du roman "Feu et Sang" de George R. R. Martin. L'action se déroule 172 ans avant la naissance de Daenerys Targaryen et raconte comment on en est arrivé à une guerre civile appelée La Danse des Dragons [Dance of the Dragons en VO], qui conduit à la perte des dragons et au début de la chute de la Maison Targaryen.

House of the Dragon on Twitter: "Ser Criston Cole. August 21. #HouseoftheDragon https://t.co/tDjeBJzfN3" / TwitterDonc cela vaut-il le coup de regarder les dix épisodes de la saison, étant précisé que HBO a annoncé quelques jours après la diffusion du premier épisode qu'une saison 2 était déjà commandée ? Bah oui ... et plutôt deux fois qu'une même s'il faut se rappeler que, comme toutes les bonnes machines, il faut aussi du temps pour que tout soit à plein régime. Donc oui, certains gémissent parce que le premier épisode leur semblait trop mou mais il faut remettre en perspective le premier épisode de "Game of thrones" où tout devait aussi se mettre en place. Comme prévu également, on retrouve les délices d'hémoglobine qui fuse de toutes parts et pour tout et n'importe quoi. Evidemment, il y a aussi des corps dénudés et des paires de fesses tant féminines que masculines [le bel épisode 3 permet de voir les fesses de Criston Cole qui figure là ci-contre] ... Et puis aussi, on a notre lot de personnages aux regards torves et à l'esprit tordu. Daemon s'impose tout de suite comme l'affreux jojo de la saison mais c'est loin d'être le seul.

Après quatre épisodes, "House of the dragon" est fidèle aux attentes et s'impose déjà avec sa diffusion calée sur les Stazini : OCS diffuse en direct dans la nuit du dimanche au lundi à 3h du matin, en simultané avec HBO. Pour ceux qui ne sont pas frappés d'insomnie, c'est le lundi soir à 20h40 qu'OCS City livre l'heure hebdomadaire de spectacle qui s'achèvera avant la fin du mois d'octobre 2022. Ah bah oui, c'est trop court et il faudra attendre et attendre encore pour avoir la suite ... étant précisé qu'on ignore si ce sera sur OCS ou ailleurs puisque le contrat de diffusion entre OCS et HBO arrive à échéance à la fin de l'année 2022.

Ne t'arrête pas à une première impression si cela te semble lourd ou mou, ça s'emballe assez vite et on voit bien se mettre en place les éléments d'une dramaturgie qui va encore nous occuper pendant quelques saisons, même si le showrunner de la saison 1 ne sera pas du voyage pour la saison 2. L'essentiel, c'est que les dragons fassent leur office et qu'entre deux giclées de sang et trois coucheries très explicites [on a déjà eu un peu d'inceste en trois épisodes !!!], la mayonnaise monte.

Tto, déjà dedans