Voilà ... c'est fait.

Après :
- une crise de nerfs sur les dates à la Compagnie chérie
- diverses hésitations sur le pourquoi du comment
- quelques errements liés à l'indécision de Zolimari
- de longues heures de harcèlement de la pauvre dame de l'agence qui nous a concocté le voyage [bah oui, il faut le savoir : Zolimari délègue tout mais refait tout aussi]
- d'ultimes arbitrages dont j'avais un peu l'impression qu'ils étaient toujours un peu les mêmes

nous allons enfin repartir en vacances !

Et ne commence pas à me dire que l'on est tout le temps en vacances puisque le prochain voyage commencera exactement 9 mois après notre dernier retour. Donc bon, nous n'aurons pas pris plus de deux journées de congés en neuf mois [tu comprends que l'on soit à cran et que nous soyons un peu épuisés].

La question centrale, c'est de savoir où l'on va encore t'emmener par écran interposé ? Dans quelle contrée un peu différente et sorant des sentiers battus on va encore te décider à aller dans les années qui viennent ? Sur quel continent a-t-on encore décidé de te proposer une exploration par interposition ?

Il faut dire que l'on avait le choix : tu connais la liste que je dégaine régulièrement et, hélas, c'est tout de même assez rarement l'une des propositions de ladite liste qui est choisie. Toutefois, après l'Antarctique, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Zélande [ah oui, j'aime beaucoup]le Japon, la Sardaigne, l'Australie, la Croatie, la Jordanie, Malte, Rome, les îles Féroé, l'Islande, l'Islande [ne rigole pas, on a failli y retourner une troisième fois !], les Etats-Unis est et ouest, Malte, la Toscane, les Cyclades, le Costa-Rica, le Québec, Barcelone, le Monténégro, Lisbonne, l'Irlande, les îles Eoliennes, l'Ecosse, Copenhague ou que sais-je encore ... nous avons décidé de partir ... très loin !

Le cahier des charges était clair : je voulais une destination où je n'ai pas à mettre de coupe-vent et où je puisse un peu en profiter pour remonter ma vitamine D. Donc pas de glace, pas de nuages et de pluie dans tous les sens et surtout du soleil, des plages de rêve, de l'eau bleue comme j'aime. Du coup ... comme en plus il faut ajouter que l'on ne veut pas être parqués dans des bengalos perdus au milieu de nulle part avec des touristes gras et populaciers tout partout, il a fallu se creuser la tête et, encore une fois, repousser l'excursion à Hawaï. Non non, des spring-breakers, pas trop envie ! Moi, j'étais assez chaud pour compléter le périple des Cyclades avec les îles que nous n'avions pas encore faites et faire une incursion au Péloponnèse. Oui mais voilà, Zolimari a opposé son véto et trouvé une idée encore plus meilleure. Oui parce que l'idée est aussi que cela plaise à Zolimari ... et pour plaire à Zolimari qui n'aime pas trop quand il fait trop chaud, il faut trouver des forêts, des randonnées et surtout un volcan.

C'est donc tout naturellement que nous irons fin août ...

Vanuatu

Résultat de recherche d'images pour "vanuatu map"Ca sent bon le paradis tu trouves ? Oui, c'est un peu ça ... le Vanuatu est un archipel volcanique situé en plein océan Pacifique qui comporte des plages sublimes mais aussi un volcan incroyable dont le cratère bouillonnant est l'un des plus actifs du monde et surtout l'un des plus accessibles. Mais comme le Vanuatu ne suffira pas à nous occuper pour trois semaines [ah bah oui, quand on part, on part trois semaines], on a décidé d'étirer le voyage pour ne pas aller bien loin. 

Et c'est finalement en se demandant si on ne pourrait pas trouver quelque chose de bien sympathique pas très loin que l'on en est arrivé à faire du Vanuatu la destination quasiment secondaire de notre expédition estivale 2019. C'est assez cocasse et finalement très paradoxal parce que je trouvais que cette destination avait tout pour me plaire, mais Zolimari a fomenté un truc encore plus incroyable avec la petite dame de l'agence de voyage : ce sera Vanuatu certes mais avec en plat de résistance ... un autre paradis.

Nouvelle Calédonie

Bingo banco ... c'est au sud du Vanuatu que nous irons donc. Enfin bon, on arrivera d'abord en Nouvelle-Calédonie, y passer quelques jours, partir au Vanuatu et revenir en Nouvelle- Calédonie pour une bonne semaine. Donc si je compte bien, je ne quitte la France qu'une toute petite dizaine de jours ! 

On va évidemment avoir le bonheur d'en reparler puisque le programme est quasiment finalisé et, j'avoue, que j'ai fichtrement hâte de pouvoir poser mon joli fessier dans l'avion qui m'emmenera là bas. Tu imagines l'ironie ? C'est Zolimari qui ne voulait pas prendre l'avion il y a dix ans qui a voulu que nous fassions un voyage à 30 heures d'avion, escale comprise. Ah oui, escale à Tokyo donc shopping en perspective et ça aussi c'est trop bien !

Tto, qui compte déjà les jours et qui voit qu'il en reste 68 avant le départ