2018 ETE - Carnet de voyage

La Nouvelle-Zélande recelle de nombreux trésors mais, plutôt que les fjords, les Cathedral Cove hyper photographiées et autres plages incroyablement fantastiques [que tu trouves dans le nord de l'île du Sud ... du côté du parc Abel Tasman, ou dans l'île du Nord un peu partout], et c'est sans compter la mythique ascension de l'Alpine Crossing Trail [l'une des cinq plus belles randonnées du monde], il y a quelque part dans l'île du Sud un petit bijou à aller visiter.

Nous sommes à Te Anau, village de transit mondialement connu puisqu'il est l'antichambre et le dortoir de Fjordland, là où tu peux accéder aux fjords de l'ouest. C'est ici que tu passeras la nuit qui précède ta visite à Milford Sound ou, si tu es un aventurier, à Doubtful Sound ... les deux sounds étant de pures merveilles. Si donc la ville de Te Anau ne brille pas spécialement de son cachet merveilleux, elle n'en présente pas moins un super lac qui permet d'envisager tout plein de belles choses derrière les montagnes sauvages qui le bordent. Te Anau, c'est juste la bonne façon de se mettre en jambe et de commencer à comprendre ce que l'on va vivre par la suite. Cette étape obligatoire n'est pourtant pas qu'un dortoir ...

C'est ainsi qu'en poussant la porte de l'office de tourisme, on te suggérera de visiter les fjords en hélicoptère, de faire de l'hydravation sur le lac ou d'aller déguster une merveilleuse pizza tellement typiquement locale. Et puis, il y a aussi une visite de quelques heures pas très loin, pour aller découvrir une grotte. Certes, tu me diras que des grottes même en Nouvelle-Zélande, même à Te Anau, c'est bien gentil mais cela ne doit pas casser trois pattes à un canard. Sauf que cette grotte n'est pas tout à fait comme les autres, cette grotte a de petits habitants : des vers luisants.

nouvelle_zelande_te_anau_real_journey_te_anau_glowworm_caves_rj117

A une heure bien précise, tu rejoins le bateau qui va te faire longer l'autre rive du lac de Te Anau, et après une vingtaine de minutes de navigation, on arrive sur un débarcadère d'un style proche de celui de Golden Bay : végétation luxuriante, petite plage tout mignonne où tu t'attends à voir surgir Tom Hanks qui n'aura pas parlé à grand monde depuis les 10 dernières années et des oiseaux qui s'en donnent à coeur joie au point de s'en casser les cordes vocales. Progressant quelques minutes vers la maison des rangers qui accueillent les visiteurs, on t'explique ensuite ce qui va se passer, en insistant bien sur un point : pas question de prendre des photos, pas question d'avoir la moindre source de lumière avec soi. C'est la règle sinon l'epérience ne sera pas satisfaisante.

Par groupe d'une douzaine de personne, on progresse avec le guide depuis l'entrée de la grotte qui donne sur le lac vers l'intérieur de la grotte. On emprunte un sentier étroit et sinueux qui longe l'eau qui descend de très loin pour aller se jeter dans le lac. Le débit est impressionnant et pourrait rendre honteuses les plus zêlées machines à laver qui soient. Le tumulte de l'eau par endroit est assourdissant même si l'on croise aussi des poissons qui se font à cet univers franchement hostile. La température a bien descendu ... elle est constante à l'intérieur de la grotte. On progresse petit à petit sur un sol humide au plus haut point du fait des projections d'eau, cette eau sculptant d'ailleurs au passage la roche qui présente des formes assez particulières et inhabituelles.

light-Waitomo-glowworm-caves-is-beautiful

C'est en arrivant vers une petite barque à fond plat que l'expérience parvient à son maximum. On glisse alors dans l'obscurité silencieuse de la grotte aux vers luisants. L'incandescence fragile de milliers de minuscules vers luisants est un spectacle magique qui permet à chacun de s'émerveiller d'un tel spectacle si unique, si inhabituel. A force de bras pour qu'aucun bruit ne vienne parasiter la vie des vers luisants, on progresse sur quelques mètres seulement, au milieu d'une salle de la grotte dont on ne voit rien sinon cette voie lactée de petits points lumineux dont on comprend qu'ils sont tous des vers luisants.

 e126da1b-2206-488c-8f65-1c06eb70f0f2-13825-000002a22b725e99

te-anau-glowworm-caves---real-journeysEn sortant, les rangers expliquent exactement comment fonctionne un vers luisant et c'est là que tu comprends que la lumière n'est pas seulement faite pour émerveiller tout le monde ni rendre service. C'est même tout le contraire puisque cela permet au vers de se nourir en attirant vers lui des moucherons ou je ne sais quoi d'autre qui sera attiré par ladite lumière du fait de l'obscurité totale régnant autour. Et hop, une fois touchée, la bestiole ne peut plus se décoller du vers dont les tiges sont très collantes. On m'expliquera également que les vers luisants se dévorent entre eux. Il faut dire que la nourriture est rare dans de tels environnements.

Puisqu'il était interdit de prendre quelque photo que ce soit [et c'est tant mieux], il me sera impossible de te proposer des clichés personnels mais un film a été réalisé et il donne une bonne impression de l'expérience que cette grotte procure, cette impression de basculer dans complètement autre chose, dans un voyage un peu inédit qui soit féerique et très relaxant.

Tto, illuminé