2018 ETE - Pas possibe

Ce que je vais te raconter est glaçant mais pourtant vrai : on peut mourir en souriant.

Tu penseras tout de suite à la légende construite autour de Jack, Joseph ou Joe, Jack Napier, Jack The White, Gelos, Mr. J, le Clown Prince du Crime, Jack White, Joe Kerr, John Doe ou encore Jeremiah Valeska. Toutes ces identités sont celles de celui que l'on désigne comme "le Joker". Et le propre du Joker est de tuer en riant, d'associer donc la mort au rire.

La création du personnage n'est pas allée bien loin ... aux confins de la folie qui lui est prêtée régulièrement, la nature a fait en sorte que le funeste destin de ceux qui croisent le Joker puisse être atteint de façon "bio" dirons-nous. Tu as bien compris : une substance naturelle pourrait donc avoir le même effet parce qu'une plante vénéneuse laisse ses victimes avec un sourire sur le visage après leur mort.

Mais de quoi s'agit-il donc ?

L'oenanthe appartient à la famille des apiacées. La plupart de ses espèces poussent dans les sols humides, dans les marais ou dans l'eau. Tu en as déjà croisé mais toutes ne sont pas toxiques. En revanche, certaines le sont extrêmement, le poison actif étant en l'occurrence l'oenanthotoxine.

Sourire de la mort

Celle que l'on identifie comme la plus redoutable est l'Oenanthe Crocata que l'on trouve dans un sol humide et marécageux et qui ressemble au céleri avec des racines comme un bouquet de grosses carottes blanches. Les feuilles peuvent être mangées en toute sécurité par le bétail mais les tiges, et en particulier les racines riches en hydrates de carbone, sont beaucoup plus toxiques. Une racine suffit pour tuer une vache ! Cette plante a été désignée comme la plus toxique de toutes les plantes britanniques et est considérée comme particulièrement dangereuse en raison de la confusion qui peut survenir avec plusieurs plantes comestibles. 

Jadis, l'Oenanthe fut appelée ainsi par les grecs en référence au "oinos" signifiant "vin" et anthos "fleur" ... l'odeur des fleurs rappelant le vin. En anglais, "water dropwort" vient de la ressemblance étroite de certaines des plus petites espèces à la dropwort, plante non apparentée de prairie sèche.

Des scientifiques italiens ont avancé l'ypothèse que l'Oenanthe Crocata serait responsable du sourire sardonique, cette plante étant certainement celle qui était désignée comme "l'herbe sardonique", plante neurotoxique utilisée pour l' abattage rituel des personnes âgées dans les sociétés nuragiques de Sardaigne : lorsque ces personnes étaient incapables de subvenir à leurs besoins, elles étaient enivrées avec cette herbe, puis tombaient d'un haut rocher ou étaient battues à mort. On trouve de nombreux témoignages de ce que des criminels étaient également exécutés de cette façon.

On retrouve des traces de fossiles d'Oenanthe Aquatica en Bulgarie et en Pologne. Homère relate plusieurs fois dans ses écrits l'utilisation de cette plante qui a pour particularité de figer lors du décès de celui qui l'ingère le sourire. Concrètement, les muscles se contracteraient de telle façon qu'un sourire apparaitrait [sourire totalement forcé cela étant]. Après les feuilles qui font rire quand on les fume, la nature a également prévu des racines qui font mourir avec le sourire.

Tto, qui trouve cela ravissant