2016 - LES FABULEUSES AVENTURES DE TTOTON

C'était une promesse, donc une parole se respecte : on avait promis à la Ninette d'aller à la Tour Eiffel et à cette occasion de dormir chez les tontons. Le kiff intégral était donc au programme pour cette petite fille de cinq printemps !

C'est toujours amusant de se dire qu'on promet un jour quelque chose presque à la cantonade et qu'au final, les oreilles d'un enfant prennent ça tellement au sérieux qu'ils viennent un jour te le rappeler en te ramenant aux principes de la sincérité. Bon bah voilà, chose promise, chose due. Samedi dernier, on avait donc rendez-vous pour chercher la Ninette chez elle. Arrivant presque à l'heure, elle était prête : sac préparé, motivation énorme, sourire banane et des envies plein la tête.

Comme ton serviteur est décidément un peu facétieux, il fallait bien que la rouerie soit aussi au programme ... on ne se refait pas.
Bon alors, point d'AMPHIGOURI pour autant, l'idée était simplement de lui faire un tour : la faire un peu tourner en bourrique jusqu'à lui proposer incidemment d'aller à la Tour Eiffel alors qu'elle était partante pour une énorme balade en forêt pour aller ramasser des châtaignes. Il y a des sourires qui valent le coup ...

Tour Eiffel 2016 2

Une étape plus tard, nous voici donc en route pour aller voir la dame de fer. Un contrôle de sécurité en entrée du site, et plus d'une heure d'attente pour pouvoir grimper, le rêve est devenu réalité pour celle qui avait tellement envie de la voir ! Et quand l'envie est si forte, on déplacerait des montagnes avec l´auriculaire.

Elle s'est envoyé 700 marches, elle a regardé plein de choses, touché tous les piliers de la Tour, scruté les perspectives pour retrouver les endroits où elle est déjà allée avec les uns ou les autres. Ah oui bien sûr, les longues vues l'ont hypnotisée mais voilà, les tontons qui disent non c'est insurpassable. 

Tour Eiffel 2016

Mais quand la Tour Eiffel scintille et que tu es tout à l'intérieur, bah ça c'est magique !!! Et forcément, ça éteint toutes les frustrations et ça rend les envies de manège, de Tour Eiffel lumineuses ou autres attrape-touristes assez insipides et c'est tant mieux.

Foret 2016

Un McDo là dessus et un dessin animé jusqu'à pas d'heure, la journée fut belle. Et le lendemain, une belle promenade en forêt pour parachever le tout, avec des montagnes de châtaignes, des bâtons qui sont des fusils pour tuer les méchants et une collection de feuilles jolies parce que Ttoton avait envie d'en avoir des sympas.

Un déjeuner avec des pâtes et des lardons, accompagnés en dessert d'un sucre d'orge qui est rigolo parce qu'on peut en faire des pics quand il font en le suçant, je ne te cache pas que le retour des parents n'a pas été honoré d'un franc sourire au départ.

Mais voilà, comme l'a dit Ttoton, si on pleure, on ne fera plus parce que le but c'est quand même que tout le monde soit content. Du coup, ça a coupé net tous les pleurs et permis à la petite fille de raconter tout ce qu'elle a fait de génial tout en se gardant bien de dévoiler ce qui restera secret avec ses tontons.

Tto, épuisé quand même après tout ça 

Le mot du premier logoAMPHIGOURI : 
A.− Au sens littéraire, Discours ou écrit burlesque, volontairement obscur ou incompréhensible 
− Au sens de la figure poétique, Petite pièce parodique écrite en galimatias, dans laquelle sont reproduites les rimes du morceau que l'on veut pasticher. 
B.− Par extension et familier, Propos ou écrit involontairement confus et inintelligible en raison de l'incohérence des idées et de l'expression.