Ça va la rentrée ? Tu le vis bien ? Oh nous, c'est les vacances tu sais ... c'est la routine de l'émerveillement le plus absolu et permanent. Je suis d'accord avec toi, c'est lassant au bout d'un moment. Tiens regarde aujourd'hui ce que l'on est obligés de s'infliger ... rien de moins que l'une des sept nouvelles merveilles du monde !

En effet, les pacs-men sont aujourd'hui décidés à affronter Pétra ... Ah oui Pétra, ça te dit certainement quelque chose mais aujourd'hui on va en parler parce que je refuse de te laisser continuer à t'enfoncer dans l'ignorance propre aux téléspectateurs de NRJ12 [même liftée] et à la médiocrité des afficionados de Koh-Lanta qui se trouvent souvent être ceux qui adorent Justin Bieber [un hasard ? Je ne crois pas non ...]. Or donc, aujourd'hui, c'est dimanche et ça va être culturel parce que c'est ça aussi la saison (f)estivale 2015 !!!

Pétra donc ... de πέτρα petra, « rocher » en grec ancien ; البتراء Al-Butrāʾ en arabe, avait pour nom sémitique Reqem ou Raqmu ce qui veut dire « la Bariolée »). , c'est THE cité nabatéenne préislamique de l'actuelle Jordanie située dans le Wadi Rum. Ah la la, le Wai Rum ... faudra que je te montre tellement c'est prodigieux !

Un peu d'histoire ... Créée dans l'Antiquité vers la fin du VIIIème siècle av. J.-C. par les Édomites, Pétra est ensuite occupée vers le VIème siècle av. J.-C. par les Nabatéens qui la font prospérer grâce à sa position unique sur la route des caravanes transportant l'encens, les épices et d'autres produits précieux entre l'Égypte, la Syrie, l'Arabie du Sud et la Méditerranée. Aux croisements de toutes les routes commerciales de ce qui constitue le monde à cette époque, la cité prend son envol dont on constate encore les traces aujourd'hui . Mais, la modification des routes commerciales et les séismes entraînent l'abandon progressif de la ville par les nabatéens. A son apogée, près de vingt-cinq mille habitants se réunirent à Pétra. Pourtant, avec le temps, le site est tombé dans l'oubli à telle enseigne qu'il fallut attendre l'époque moderne pour que le site soit redécouvert par l'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812. Ceci explique en partie la très bonne conservation des lieux ...

Mais pas seulement ... Les nombreux bâtiments, dont les façades monumentales sont directement taillées dans la roche, en font un ensemble monumental et unique qui, depuis le 6 décembre 1985, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. La zone autour du site est également, depuis 1993, un parc national archéologique.

Pétra est située à mi-chemin entre le golfe d'Aqaba et la mer Morte, à une altitude de 800 à 1 396 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans un fond de vallée de la région montagneuse d'Édom, à l'est de la vallée de l'Arabah. La situation de Pétra, dissimulée entre des rochers aux parois abruptes et dotée d'un approvisionnement sûr en eau en fait un lieu propice au développement d'une cité prospère. L'endroit n'est accessible que par un étroit sentier montagneux par le nord-ouest ou à l'est par un canyon d'environ 1,5 kilomètre de long et jusqu’à 200 mètres de profondeur, le Sîq, l'accès principal, qui, à son endroit le plus resserré, mesure seulement deux mètres de large.

Comme c'est dimanche, je me suis dit que tu avais un peu de temps pour regarder ce film de trente minutes sur ce lieu unique au monde ... Pas d'inquiétude, c'est juste une visite en musique !

C'est beau non ? T'inquiète, il fait bien chaud aussi ...
Le truc c'est qu'il ne faut pas seulement s'arrêter au site carte postale de Pétra [oui oui, on a fait une photo de touristes, évidemment]. Le parc national qui entoure la cité est époustouflant également ... Et puis, il y a Little Pétra !

Pétra, c'est l'une des motivations pour nous à venir en Jordanie, mais aussi parce que le site est condamné à plus ou moins brève échéance puisque la nappe phréatique d'eau salée qui coule sous la cité attaque de plus en plus les fondations de la ville. Mais c'est surtout le tourisme qui attaque le site et les hordes de voyageurs n'arrangent pas la préservation des lieux. La fermeture est annoncée pour les prochaines années mais rien de précis n'est expliqué concrètement ...

Et maintenant, direction vers le sud de la Jordanie ...

Tto, en plein Wadi Rum