Les bombasses animées

Lorsque j'ai lu cette question sur l'application "Secret", mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai répondu du tac au tac tant le sujet m'évoque quelque chose : oui, quand j'étais plus, y avait des garçons animés qui m'excitaient ! C'est un peu con au premier abord mais finalement pas tant que cela ...

Surtout, je me suis rendu compte que je n'étais pas si seul que cela et que si la force homo-érotique de certains personnages ne faisait plus de doutes, le pouvoir séduisant d'autres demeurait très élevé chez moi. Ainsi en est-il de Musclor [oui ... un blond !] qui, de mémoire, fut le premier dont j'ai rêvé une nuit et au sujet duquel je m'étais réveillé en me disant que voila, lui et surtout son corps étaient beaux au point de susciter le désir chez moi ... j'avais 9 ans.

En fait, Musclor [Adam pour les intimes] m'avait fasciné dans cet épisode où il passait le plus clair de son temps sous l'eau à essayer de délivrer je ne sais plus qui mais cette activité aquatique permettait de le voir tous muscles déployés [et bandés], une vraie silhouette CALLIPYGE. J'ai longtemps voulu garder cette image [un peu caricaturale, je te le concède] en tête pour ce que je ne savais pas quoi à l'époque. J'avais juste trouvé cela beau et agréable à regarder.

Diapositive1

Ensuite ... le vrai coup de coeur fut Thomas Price. Si tu es calé dans tes classiques de jeunesse, tu auras rapidement remis la personne en question. Lui, il avait tout pour me plaire et d'ailleurs, il m'a plu tout de suite ! Un physique imposant, 1,88 m pour 78 Kg [hyper bien gaulé forcément ... heu goalé devrais-je dire], il est capitaine et goal de l’équipe de l’équipe Saint Francis puis occupe les mêmes postes à la New Team. Bah oui  ... Thomas Price c'est le Tom de "Olive et Tom" !!! Lui, c'est de la bombe et le fait que tout le dessin animé soit centré sur Olivier [totalement banal] ne fait qu'en renforcer l'attractivité ! De toute façon, j'ai toujours aimé les bruns, c'est comme ça ...
Ajoute à cela le fait qu'il a un caractère très secret, un prénom admirable et ce je ne sais quoi de particulièrement magnétique ... moi dans les cages, je peux te dire qu'il n'aurait pas eu le temps d'arrêter un gros ballon tant je me serais bien occupé de lui !

Diapositive2

Le pouvoir homo-érotique de personnages comme Cobra, Albator, Capitaine Flam [un rouquin qui sauve l'univers hein ... je dis ça, je ne dis rien] est quasi évident mais d'autres personnages avaient aussi éveillé ce brin de désir, surtout quand le dessin animé était sexué et sexualisant. Ainsi en fût-il de Max dans "Max et Compagnie" dont, longtemps, j'ai cherché s'il n'y avait pas une petite scène de branlette que j'aurais bien aimé regarder. Mais voila, ces dessins animés étaient très calibrés et finalement, l'univers dessiné gay se retrouvait plus facilement chez Alix ou Mandrake, chez Johnny la Torche humaine ou même chez Batman [un comble du genre !]. Pourtant, Judo Boy, les gars de l'Empire des 5, Actarus de "Goldroak", Sartlion des Cosmocats [hyper gay lui] et même Sangoku avaient de quoi permettre de se faire des idées [et les Chevaliers du Zodiaque, on en parle ?].

Diapositive3 Diapositive4 Diapositive5 Diapositive6 Diapositive7 

La limite a toujours été la même [et elle était presque atteinte avec Max mais heureusement, il était tellement foireux dans son hétérosexualité que ça rassurait] : le personnage ultra séducteur et ultra hétéro ... Moi, je n'ai jamais fantasmé sur Edgar le détective cambrioleur ni sur Nicky Larson.

Tto, en plein manga-homo-érotisme

Le mot du premier logoCALLIPYGE : adjectif

A.− Par allusion à la statue antique de Vénus Callipyge et en parlant d'une personne, qui a de belles fesses, harmonieusement arrondies.
B.− En parlant d'une partie du corps humain, d'une chose concrète ou abstraite, qui est de forme arrondie, gros et gras.