best of

Nouveau vendredi, nouveau test ... et cette fois, on ne rigole plus ! On sait maintenant si nous sommes sexuellement compatibles, si on peut dormir ensemble ... Quid de notre propension à vivre ensemble ??? C'était là, le 11 août 2006 ...

1 – Le matin, la salle de bains :

  1. Vous n’y faites qu’une brève apparition
  2. Vous vous sentez comme dans votre seconde chambre et y passez des heures
  3. Normal, et priorité de passage absolue sinon … mauvaise tête !

2 – Le riz au lait …

  1. Vous avez une recette trop formidable de la mort qui tue mortellement
  2. Dé-gueu-lasse !
  3. C’est quoi ?

3 – Nous discutons ensemble et, au détour d’une phrase, vous entendez ce que vous ne pouviez imaginer (comme je vous comprends) de ma part … un soupçon de ré-interprétation des événements :

  1. Vous hurlez à la mort devant autant de mauvaise-foi et jurez de ne plus me parler tant que je ne l’aurai pas admis
  2. Vous assenez un " mais oui, mais oui mon chéri … t’as raison " et vous passez à autre chose
  3. Vous souriez platement en attendant que votre contradicteur renonce à ce vil argument qui n’en est pas un

4 – C’est la troisième fois que vous vous prenez la question suivante " Qu’est ce qu’on mange " :

  1. Vous appelez tout de suite SOS MEDECINS parce qu’il vous semble évident que les signes précurseurs de l’Alzheimer sont évidents
  2. Vous décochez un " Tu te fous de ma gueule ?? "
  3. Vous répétez patiemment le menu du soir tout en faisant habilement remarquer que la question vient de vous être posée il y a 2 minutes 40

5 – Vous vous levez le matin et, au gré de votre progression dans l’appartement, vous remontez de façon inversement chronologique mon effeuillage vestimentaire de la veille précédant mon arrivée dans notre lit d’amour …

  1. Vous pestez : " Mais c’est pas possible ça, tu peux pas regrouper tes fringues … Y’en a partout ! "
  2. Vous laissez tout ça traîner jusqu’à ce que je prenne conscience, à mon réveil, du bordel en question et que je range
  3. Vous ramassez avec abnégation et une certaine forme de résignation : ça ne changera donc jamais !

6 – Qu’est ce qui est formellement interdit de faire le matin ?

  1. Chanter
  2. Me parler
  3. Laissez sonner le réveil avec son alarme pour me réveiller

7 – Lundi matin, 8h40 … déjà en retard, je suis en pleine crise de panique parce que je ne retrouve pas mon badge ni les clefs de mon bureau.

  1. Vous me faites la leçon comme ma mère en me disant " Tu vois, si tu rangeais, tu n’aurais pas besoin de te mettre dans des états pareils le lundi. Franchement, depuis le temps que je te le dis … débrouille toi tout seul, moi j’ai pas que ça à faire ! "
  2. Vous remuez ciel et terre pour que s’achève le plus vite possible cette séance tsunamiesque consistant à tout soulever pour retrouver ces putains de clefs et ce foutu badge
  3. Vous finissez votre p’tit déj en vous inquiétant toutes les 30 secondes avec un affectueux " Ca y est ? Tu les as ? "

8 – Ce soir, rien à la télé et je vous ai dit que l’on faisait ce que vous vouliez. Vous prévoyez donc :

  1. Une sortie ciné-resto
  2. Une partie de jambes en l’air en 5 sets gagnants
  3. Cool, vous allez enfin pouvoir m’imposer un DVD que j’ai réussi à éviter par tous les stratagèmes possibles et imaginables

9 – Vous savez que je dors très bien et surtout très profondément. Qu’allez-vous donc profiter de faire pendant mon sommeil ?

  1. Vous avez décidé de me faire parler parce que … c’est louche que j’aie passé 50 minutes au téléphone avec quelqu’un que vous ne connaissez pas et dont je ne vous avais pas parlé
  2. Vous entreprenez une discussion sur un problème dont vous n’arrivez pas à me parler en espérant que vos paroles rentreront dans mon subconscient
  3. Vous choisissez d’abuser de mon corps de rêve en sachant très bien que cela me réveillera un peu avant la fin des hostilités

10 – 56 fois que vous entendez la même chanson depuis ce matin …

  1. D’autorité, vous installez un autre CD, juste histoire de mettre un terme à ce qui s’apparente à de la torture
  2. Vous prenez un air affecté et préoccupé : " Mais pourquoi ? Qu’est ce que je t’ai fait ? "
  3. Vous espérez ne pas avoir à vous envoyer l’intégrale de Dalida dans la même journée … parce que là ce sera trop !

11 – C’est dimanche, il est 7h35 et je suis réveillé. J’ai envie de rigoler et de me livrer, nonobstant le fait que ce soit le jour du seigneur, au péché de … chair !

  1. Vous exprimez sur un ton réprobateur votre opposition franche et massive à de tels projets parce que vous dormez !
  2. Devant les arguments avancés tant verbaux que physiques, vous convenez qu’il s’agit là d’un programme alléchant et réjouissant pour un réveil dominical
  3. Vous vous faites supplier sentant que vous pouvez alors presque tout obtenir de ma part

12 – Vous venez de vous faire mettre en boite pour la 5ème fois consécutive de la soirée devant tout le monde par votre serviteur. Quelle sera votre réplique ?

  1. " Dis donc, ça ne te dirait pas de m’oublier un peu "
  2. " Ah tu veux jouer à ça. Mais dites donc, je ne vous ai pas raconté le jour où tto s’est pris la honte de sa vie ? Oh ben si, il faut leur raconter ça quand même … "
  3. " Tu veux bien aller faire la vaisselle. Ca fera des vacances à tout le monde. Merci ! "

13 – Vous le savez pertinemment … entre vous et moi, quelque chose relève de l’inconcevable :

  1. Des jolis petits noms d’amour du type " Mon lapin ", " Mon cœur " et autres " Mon petit canari sucré "
  2. Les courses le samedi après-midi
  3. Me faire changer de place dans le lit

14 – Cela fait trois fois que vous me rappelez qu’il faut que j’aille voir le médecin. Comme rien ne vient, qu'allez-vous décider de faire ?

  1. Vous faites du chantage : pas de bambou magique tant que pas de rendez-vous fixé
  2. Vous saisissez votre téléphone pour prendre à ma place le rendez-vous … ça ira plus vite
  3. Vous me mettez le téléphone dans les mains une fois le numéro du docteur composé

15 – Ce soir, vous avez décidé de faire de cette soirée une occasion festive. Pour cela, vous avez prévu au menu :

  1. Un bon melon juteux avec du Porto
  2. Une salade de pissenlits
  3. Un plateau d’asperges tièdes avec des lardons finement grillés

16 – " Ahhhhhhhh ! ". Comment expliquez-vous d’emblée un tel cri ?

  1. Je viens de me découvrir une ride
  2. J’ai vu une toute petite araignée gambader à 5 mètres de moi
  3. J’ai une toute petite écharde de rien du tout dans le haut du pouce de la main gauche

17 – Chaque année, c’est pareil. Vous vous attendez à me voir en totale effervescence pour :

  1. Noël
  2. Mon anniversaire
  3. Les soldes

18 – " Les aventures de Rabbi Jacob ". Voilà un film dont vous savez qu’il …

  1. Ne vous fera pas rire mais provoquera chez moi des spasmes liés à une crise de rire permanente
  2. Vous fera rire mais moi pas du tout
  3. Ne m’est pas inconnu

19 – Généralement, un petit rhume provoque de ma part la réaction suivante :

  1. Je m’effondre
  2. J’annonce, avec mesure, que je suis entrain de mourir et que tout le monde me laisse m’éteindre dans la solitude la plus indigne tellement je souffre le martyr
  3. Je fais tout de suite une inhalation d’urgence dès que je sens poindre le moindre début de prémices de commencement de tunnel sous Fourvière au niveau nasal

20 – Quel est le supplice nocturne que j’affectionne au plus haut point ?

  1. Un massage du dos
  2. Un massage des pieds
  3. Un massage … du cou

21 – Le titre de film que vous m’affecteriez bien volontiers :

  1. " Basic Instinct "
  2. " Merlin l’enchanteur "
  3. " L’homme au pistolet d’or "

22 – Le téléphone sonne …

  1. Je me précipite forcément sur le combiné
  2. Je vous laisse répondre systématiquement
  3. C’est la guerre absolue : nous nous battons régulièrement pour parvenir à répondre le plus possible

23 – Combien de temps mets-je à repasser une chemise ?

  1. 3 minutes, hyper trop simple !
  2. 45 minutes minimum … hum, vaudrait mieux que je passe la main parce que là c’est stressant pour tout le monde
  3. J’sais pas moi ! Jamais fait !

24 – " Eh oh, tto, t’as vu le bordel ici ! " Quelle est la recette magique pour que je range ?

  1. Inviter 45 personnes le soir même pour que tout soit à peu près présentable
  2. Menacer de tout jeter par la fenêtre
  3. Me mettre en pétard pour provoquer une contre-réaction

25 – Qu’est ce qui vous serait indispensable dans le cadre de notre vie commune étant précisé que je ne dispose d’aucun des éléments suivants ?

  1. Un pèse-personne
  2. Un lave-vaisselle
  3. Une photo de votre môman

26 – Il faut que l’on se couche …

  1. Ensemble
  2. Vous après
  3. Vous vous en foutez

27 – Ca vous choque :

  1. Le nombre de mes fringues
  2. Le nombre de mes parfums et crèmes
  3. Le fait que je n’atterrisse dans la douche, le samedi, que vers 12h30

28 – La nuit …

  1. Vous avez besoin d’air
  2. Vous ne concevez pas que l’on se quitte un quart de demi secondes … donc je vous colle comme de la glue
  3. Chacun sa couette

29 – Le lieu le plus fréquent de nos échanges de fluides corporels :

  1. Le lit
  2. Le canapé
  3. La cuisine

30 – Parce que je sais reconnaître vos talents indiscutables, il va de soi que je vous laisse faire :

  1. A manger
  2. Les papiers
  3. La déco

C'est bon, vous avez tout noté ? Comptez vos points maintenant ...

QUESTION

     

1

3

1

2

2

3

2

1

3

1

2

3

4

2

1

3

5

1

3

2

6

1

2

3

7

1

3

2

8

2

3

1

9

1

2

3

10

1

3

2

11

1

3

2

12

1

2

3

13

3

2

1

14

1

3

2

15

1

3

2

16

1

3

2

17

2

1

3

18

3

1

2

19

2

3

1

20

3

3

1

21

3

1

2

22

1

3

2

23

2

3

1

24

2

1

3

25

3

2

1

26

2

1

3

27

1

2

3

28

2

3

1

29

3

3

3

30

3

2

1

On additionne tout et cela donne ...

De 30 à 59 points – Plutôt non mais ...
Soyons clair, rien n’est définitif … et puis je n’exclus pas que vous puissiez changer, évoluer de façon à ce que nous envisagions, un jour, de couler des jours paisibles dans la luxure la plus étouffante au prix d’un bonheur sans cesse renouvelé. Naturellement, ne soyons pas dupes … des ajustements seront à craindre, mais tout cela pour la bonne cause : notre bonheur commun (c’est beau, on se croirait à Disneyland !). Et puis, ne vous faites pas une montagne de tout ça. On se fait à tout, même moi …
Cela étant, soyons clair : je vous promets le meilleur (non, pas de pub mensongère) à condition qu’on y arrive. Et puis, me dit-on, c’est pas si mal que ça de vivre avec moi.
Donc, on se retrousse les manches et on y va ? Mais faisons attention : si j’avance dans votre direction et que vous reculez … comment voulez-vous que je …

De 60 à 90 points – Plutôt oui
En voilà une bonne nouvelle ! Alors, on commence quand ?
Bon, faut qu’on s’organise et il faut aussi que je vous pose d’autres question un poil plus précises parce que là tout cela était un peu vague et presque conceptuel ...
De toute façon, je m’en doutais un peu … il ne m’était pas apparu impossible d’avoir à envisager un bout de chemin avec vous ? Cela étant, soyons discrets … Il est probable que l’on nous écoute !