ma_m_rePour qui aime les films français tellement que ça n'en peut plus, pour qui raffole de drames psychologiques avec une névrose toutes les 4 minutes, pour qui se satisfait d'images crues et d'une mise en scène provocatrice (sans jamais parvenir à devenir provocante), pour qui se repait de la détresse de personnages abandonnés par un scénario minimaliste (et il n'y a pas que les comédiens qui soient abandonnés) ... alors "MA MERE" est un film à voir.

L'histoire ? Fastoche : Pierre est un adolescent complexé de 17 ans qui voue un amour ambigü à sa mère laquelle tente de sortir de ses erreurs du passé et de son mariage. Providentiellement, le scénario lui offre la mort de son mari (le père de Pierre) .. ce qui va décupler l'attirance de Pierre pour sa mère. Cette dernière ne parvenant pas à assumer la situation décide alors de se présenter aux yeux de son fils telle qu'elle se devine être : une femme dont l'amoralité et le vice deviennent l'unique carburant pour vivre, une addiction de tous les instants ... tout cela la plongeant dans une déchéance fatale. Contrairement aux effets répulsoires attendus, Pierre est émoustillé et demande à sa mère de l'initier à ses jeux de débauche ... ce qu'elle finit par faire sans contrôler l'escalade des jeux considérés.

Bon, le décor est planté. Sachez également qu'il s'agit de l'adaptation cinématographique du roman homonyme de Georges BATAILLE et que vous devez au réalisateur (Christophe HONORE) d'avoir déja commis "17 fois Cécile Cassard".

ma_m_re_1Pour le reste, qu'en dire ... Le "SITCOM" de François OZON qui avait choqué tant de monde parait maintenant un joli conte un peu surnaturel pour adolescents en mal de sensations. Au cours des 110 minutes du film, on assiste un peu impuissant à une accumulation de corps, de sexes, de propos orduriers, de cris, de dépravations diverses ... concourrant à nous expliquer que cet adolescent de 17 ans (qui ne les fait pas vraiment d'ailleurs) est un mec paumé qui se branle inlassablement en sublimant une relation avec sa mère (jusqu'à la scène finale), qui s'écoeurre à participer aux jeux dangereux de sa génitrice. Evidemment, tout cela est très destructeur et notre Pierre plonge à corps perdu dans des abîmes bien impénétrables.

Il en résulte une histoire très décousue, un montage assez indigeste, un jeu d'acteurs peu convaincant (personnellement, je n'accroche pas sur Louis GARREL) même avec Isabelle HUPPERT laquelle est trop détachée de son rôle (il est des distances qui sont trop excessives).

ma_m_re_3On ressort de ce film très insatisfait parce que le sujet méritait mieux, la subversion annoncée du propos exigeait d'être un peu plus ambitieux et créatif, les grosses ficelles utilisées par HONORE n'apportent rien sinon un sentiment de facilité que l'on ne pardonne pas à ce genre de films (dont je suis friand). Quelques portes s'ouvrent (SM, homo, exhib, complexe du père) mais ne sont jamais exploitées alors qu'elles auraient permis de se détourner des sillons trop évidents qui sont jetés négligemment dans un film qui se perd lui même à vouloir échapper au moyen métrage ... ce qui l'aurait rendu agréable.

La ligne du film est trop imprécise pour échapper au verdict final qui fut le mien : "Et donc ?" C'est dommage, une occasion encore ratée sur ce sujet délicat qui permettait d'en aborder d'autres avec des acteurs aptes à l'assumer.

mam_re_2