jeudi 11 octobre 2018

Cheveux aller le coiffeur

C'est peut-être un détail pour toi mais pour moi, ça veut dire beaucoup !Oh je te rassure, on ne va pas reparler de ma relation névrotique avec mes cheveux [leur couleur étant un sujet inépuisable de lamentation pour ce qui me concerne ... et je me fous de savoir que c'est ridicule ou que j'ai totalement tort]. Pourtant, on va parler de mes cheveux. Paradoxal isn't it ? Tu imagines bien que l'ambition n'est pas pour moi de couper lesdits cheveux en quatre, huit, douze ou même 57 ... ni même de profiter d'en avoir sur la langue pour... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 9 octobre 2018

J'ai envie d'un soir de Défaite

C'était il y a presque six ans ... c'était prévu un soir de juin, ça promettait d'être festif et puis non, tout a été annulé trois jours avant. Le grand père de Zolimari venait de décéder et il n'était pas possible de faire cohabiter les deux ambiances. Depuis, j'ai dans la tête l'idée d'y revenir, l'envie de repartir et de remonter ce grand barnum musical qui fait se dessiner sur les têtes de celles et ceux qui sont invités un sourire. "La Défaite de la musique" est une marque de fabrique et puisque j'ai plus d'une dizaine de... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 8 octobre 2018

Il est mort

J'ai souvent rêvé de choses étranges, certaines se sont réalisées; d'autres resteront [et c'est tant mieux] iréelles ... l'avantage est que je me souviens assez bien de mes rêves. C'est un rêve assez inédit qui m'est tombé dessus il y a plusieurs jours et il continue à me travailler : j'ai rêvé de la mort de mon père. Tout y était : je suis arrivé chez lui, le corps devait être encore chaud, je l'ai vu inanimé, figé pour l'éternité [je suis très partagé sur le fait de regarder les gens morts, partagé entre le fait d'avoir à leur... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 7 octobre 2018

La première fois que mon assistante me proposa de coucher avec elle

Claude Sautet les avaient filmées, d'autres écrivent des bouquins ... moi, je m'amuse lorsqu'elles s'entrechoquent dans mon quotidien. Pourtant, les choses de la vie ont ceci de savoureux qu'elles ne préviennent jamais et pourraient presque déstabiliser si l'on n'avait pas la distance nécessaire pour les appréhender. Depuis le début de ma vie professionnelle, je collectionne les assistantes [autrement appelées "secrétaires" mais je trouve cela trop réducteur dans la mission que j'entends les voir occuper]. J'ai eu des femmes... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 4 octobre 2018

Une super faciale pour les superficiel(le)s, c'est super facile

Si tous les titres avaient un brin de cohérence avec le reste du billet, tu l'aurais noté depuis tant d'années. Et pif paf poum, aujourd'hui c'est tout pareil : on ne va pas parler de faciales si super soient-elle ! On aurait pu mais après, tu comprends, on va encore avoir des problèmes parce que je te rappelle que je suis très attaché au fait que tout ce qui est publié ici est strictement réservé au plus grand nombre, un public familial en priorité donc bon ... la faciale, c'est pas comme si c'était facile en dépit du fait que la... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
lundi 1 octobre 2018

Cette ville a une histoire, la mienne

C'est en arpentant les chemins de l'arboretum hier que je me suis surpris à ressentir des choses enfouies depuis quelques poignées d'années. Je me suis toujours senti bien à Châtenay-Malabry. Bien sur, on m'objectera que j'ai un lien particulier avec cette ville puisqu'elle m'a vu naître à l'instar de quasiment tous les enfants de ma génération dans ma famille du côté de ma mère. Cette dernière y est également née comme quasiment toute sa fratrie. Mon grand-père y passa de nombreuses années en y étant cantonnier, c'est dire si je... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 30 septembre 2018

La première fois que nous nous sommes parlés (suite et fin)

Si tu as manqué le début : première partie Nous nous sommes assis, il était mal à l'aise, j'étais faussement détaché. Il a commencé à me parler de choses insignifiantes comme pour conjurer le fait qu'on aurait pu avoir une discussion d'hommes, une discussion profonde ... certainement une discussion qu'il redoutait au regard du passif nous unissant. Avec le temps, si tout s'en va, il y a bien une chose qui demeure : ma connaissance du sujet et plus je prends de temps à observer mon partenaire de discussion, plus je maîtrise... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 26 septembre 2018

GOC GOC GOC ... qui est là ?

De toute évidence, je suis GOC ! Pour ce qui est du "G", pas de doute, j'ai tout ce qu'il faut où il faut. Pour le "O", ce que j'écris ici ne laisse pas non plus planer d'aléa tant mes obsessions sont nombreuses. S'agissant du "C", en m'ayant suivi tandis que je racontai mes pérégrinations dans cette époque de dingue, ma compulsivité n'est plus à démontrer. Oui, lecteur de mon coeur, je suis donc un Garçon Obsessionnel Compulsif. Et c'est à raison du fait que je me suis surpris à me vautrer dans une compulsivité quasi... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 24 septembre 2018

Je bande donc je mens

Contrairement à ceux qui voient dans leur capacité à bander une preuve d'existence, j'en connais un qui assimile la raideur du membre avec l'absence de franchise. En d'autres termes et comme j'ai déjà pu ici y faire allusion, "la vérité d'un mec qui bande n'est jamais celle du même mec qui ne bande plus". Depuis fort longtemps [la première nuit sauf erreur de ma part], je me heurte à ce postulat dont j'estime être la preuve incarnée de la réfutation manifeste. Toutefois et parce qu'on en a tous connu [voire même que certains... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 23 septembre 2018

La première fois que nous nous sommes parlés

Il n'est pas banal de cohabiter avec quelqu'un pendant douze années sans véritablement lui parler, c'est même d'autant moins banal quand il s'agit de ton père. C'est pourtant ce qui m'est arrivé. Lorsqu'il fit ce qu'il fit alors que j'allais fêter mon dixième anniversaire [auquel il n'est pas venu], j'ai commencé à raconter ici tout ce que j'avais fait pour maintenir à flot le mariage de mes parents, quitte à m'esquinter alors que lui passait du bon temps et avait oublié ce qui aurait dû être la priorité. C'est à partir du moment où... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,