jeudi 24 janvier 2019

S'envoyer en l'air, encore et toujours

Contrairement à l'idée reçue, je ne collectionne pas les miles ni les vacances à telle enseigne que je pourrais financer ma retraite avec les cadeaux induits par des billets d'avion. Le fait est que ... je voyage pas mal. Et c'est précisément pour maintenir une telle cadence que Zolimari et moi avons mis sur la table le chantier des prochaines vacances. Et ce n'est pas si facile de trouver quelque chose qui botte après l'Antarctique, sorte de climax duquel il est difficile de redescendre [comme prévu]. Aussi, et parce que les... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 7 janvier 2019

Question d'hygiène mentale

Depuis que je suis rentré de vacances, j'essaye de capitaliser sur un truc tout bête, tout simple mais qui est très compliqué quand tu y regardes bien : préserver mon hygiène mentale. Le propre d'un voyage en Antarctique, c'est qu'il t'oblige à couper de beaucoup de choses et particulièrement de sujets hystérisants, de pratiques un peu vaines et aussi mais surtout de réflexes qui n'ont pas franchement beaucoup d'intérêts quand tu envisages la facilité que l'on a à s'en détacher. La pratique des réseaux sociaux comme la [sur-]... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 29 novembre 2018

Cette maison avait une histoire ... la mienne

Depuis plusieurs jours, ma Môman a décidé de se séparer de la maison dont elle est copropriétaire avec ses soeurs et son frère [ou ce qui en tient lieu], dans les Deux-Sèvres. Lorsqu'elle m'a appelé pour me confier qu'elle n'en pouvait plus et qu'elle avait pris la décision de claquer la porte d'une SCI faite pour des intérêts qui n'étaient pas les siens [elle a mis plus de 15 ans à le comprendre, mais qu'importe], j'avoue avoir été surpris tant je lui ai dit déjà depuis des années que garder cela comme un talisman d'une époque... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 27 novembre 2018

Oser les larmes

J'ai gardé une tendresse particulière pour cette chanson ... Larmes, c'est à vous que je parlevous restez sur vos gardes, souvent, venez de temps en tempslarmes, vous emcombrez mon âmesi vous baissiez les armes tout serait moins blessantlarmes, c'est vous que je réclamevotre orgueil me fait mal, plus fort au dedans qu'au dehorslarmes, ne tentez pas le diablen'attendez pas le drame pour soulager mon sort allez coule, vas-y sur mes joues roule, essaie de noyer mon... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 13 novembre 2018

Les douceurs atermoyées

Frottant mon corps de Dieu grec qui a un peu trop cédé aux sandwiches du pays considéré, je me suis interrogé : "Diantre ! Mais quel gel douche vais-je prendre maintenant que celui qui sentait bon le tabac est terminé ?" [oui je sais, je fais partie de ces gens qui peuvent se dire "Diantre" sous leur douche, dans le plus simple appareil, les gouttes ruisselant sur chaque centimètre carré de mon anatomie généreuse]. Et c'est là que j'ai commencé à m'exaspérer ... et à trouver également le sujet de mon billet du jour : les douceurs... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 12 novembre 2018

La famille en option

A chaque occasion que je me décide à parler de cela ici, cela provoque des dégâts collatéraux et par ascendants. C'est un fait, c'est un billet de 2009 qui me permet de revendiquer, aux dires de ma marraine jamais avare de faire porter aux autres les responsabilités qui lui incombent, le titre de celui qui a fait imploser la famille [du côté maternel]. J'ai le dos large mais c'est probablement trop flatteur ... Aussi, au terme d'un congé de fin de semaine où il en aura été beaucoup question, l'option familiale n'en est pas... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 8 novembre 2018

Saturation totale

Peut-être que trop c'est trop ... aujourd'hui, j'avais envisagé de parler des dessinateurs gay-rotiques ou commencer à feuilletonner la préparation de mon sac de voyage pour ce qui m'attend dont je parlais ici, et puis non. Non parce que je pense que là, j'en ai marre. J'en ai ma claque. Plein le cul ... plein le cul de vivre avec quelqu'un qui a voulu m'épouser pour au final trouver normal de rentrer vers 21 heures tous les soirs en ce moment sans que cela ne suscite le moindre problème ... La vie de couple ? Oui oui c'est... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mardi 30 octobre 2018

On revient toujours sur son crime

Au risque de la redite, je ne relis que très rarement ce que j'écris ici et, parfois, il arrive que quelques choses m'échappent ... comme si le filtre avait un petit raté, comme si le vernis craquait l'espace d'un instant. C'est exactement ce qui s'est passé lorsque j'ai commencé à te raconter comment je me suis tabasser la première fois. Il faut savoir que ces récits sont assez éprouvants pour moi puisque je me force à replonger dans des épisodes plus rugueux que si je te racontais la première fois où j'ai utilisé le capot d'une... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 24 octobre 2018

La crise de la quarantaine

J'ignore si l'âge y est pour quelque chose, le fait qu'en avançant c'est chaque fois un peu plus violent. Depuis maintenant une quinzaine de jours, j'ai fait le choix de me mettre en quarantaine, de m'isoler de celles et ceux pour lesquels je n'ai plus la force de faire semblant. Plutôt qu'être désagréable ouvertement [ce que je sais faire], je me mets en retrait choisissant les destinataires de mes messages et de mes attentions. On pourra voir là un signe de dépression qui coincide toujours avec le début de l'automne ou je ne sais... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 07:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 23 octobre 2018

Yeah-bwil or Nombwil ?

Je n'ai pas beaucoup de critères en tête qui me permettent de dire que je trouve un garçon joli ou pas. La couleur brune de ses cheveux fut maintes fois évoquée ici comme un critère assez déterminant [les châtains foncés sont embarqués, qu'ils se rassurent]. Mais il y a autre chose qui ne procède pas de la corpulence [je m'en fous à un point inimaginable], de la pilosité [ça peut éventuellement rajouter du sexy-capital], de la musculature [qu'est ce que je m'en fous de ça !], de la taille ou de la forme du sexe [laissons cela aux... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :