lundi 18 mai 2020

Déconfi...

Il y a des signes qui ne trompent pas, et celui-ci en est un : j'ai écouté, quasiment toute la journée d'hier, de la musique que je n'avais pas écoutée depuis au moins dix ans. Comme une quête de repères ... Le premier wikende dit de déconfinement [les esprits chagrins diront que c'est le premier des wikendes de déconfinement] aura été un peu spécial pour moi ... parce que je n'ai pas eu envie de me déconfiner. "On est des monstres quand même, non ?" m'a lancé Zolimari samedi midi dans la cuisine parce que nous n'avons pas bondi dans... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 10:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 11 mai 2020

Avis de tempête

A l'instar de la météo un peu tourmentée des derniers jours où les bourrasques alternent avec les coups de tonnerre et les éclairs, ma semaine passée a ressemblé curieusement à cela ... comme s'il s'agissait d'une métaphore. Et alors que le déconfinement attendu comme étant un joyeux bazar ne déçoit personne, je t'annonce officiellement que l'avis de tempête est reconduit pour ce qui me concerne. C'est simple : je suis tellement furieux qu'un périmètre de sécurité ne sera pas de trop. Zolimari l'a bien compris : il a chaussé non pas... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 7 mai 2020

La nuit, je morfle

Je voulais titrer que mes nuits ne sont pas plus belles que tes journées ... mais après tout, je n'en sais finalement rien. Ce que je sais bien, en revanche, c'est que la mélatonine que je prends depuis plusieurs jours sinon semaines n'est plus d'aucun effet [l'a-t-elle été d'ailleurs ?] et que le sommeil se révèle être une épreuve de laquelle je ressors, chaque matin, essoré. Croisant ici et là les témoignages des uns et des autres, ma situation n'est manifestement pas exceptionnelle mais, à bien y regarder, j'incline à penser... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 23 avril 2020

Effet de latence

Quand on va atteindre prochainement le quarantième jour d'une situation pour laquelle ni toi ni moi n'étions finalement préparés [et pour laquelle nous sommes, malgré tout, relativement préservés], est-ce vraiment si étonnant de sentir une à une les digues impuissantes à résister au tsunami dont on avait bien perçu, au départ, qu'il serait d'ampleur ? C'est une des règles que j'ai apprises des gestions de crise [avec les efforts de communication], gérer la latence. Une crise, quelle qu'elle soit, induit des changements difficiles... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 13 février 2020

Comment ça va moi ?

Ca n'a l'air de rien mais la période est diablement tourmentée. Tourmentée parce que les équilibres jusqu'à présent mis en place sont en mouvement : - un mari au chômage, qu'il faut rassurer quotidiennement, ce n'est pas si facile - de nouvelles fonctions qui changent complètement mes repères et me font faire face à une exigence accrue de laquelle je sortirai grandi si j'en triomphe - un épilogue de drama familial dont j'assume, sur mes frêles épaules, toute la charge en prenant le soin salutaire de me délester du poids des... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 7 février 2020

La règle du Je

Je suis le premier à le dire : j'étale, je dégouline de considérations personnelles, d'un égo qui m'est propre et même de tout un tas de considérations qui n'intéressent que moi la plupart du temps. Le parti pris pris ici est finalement invariablement le même et se résume assez bien au travers de la maxime que José Artur avait faite sienne : "Parlons de moi, y a que ça qui m'intéresse". Outre le fait que je sois un sujet d'un intérêt évident, renforcé par les vicissitudes d'une vie qui interloque lorsque j'en raconte quelques... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 4 février 2020

La liste du purgatoire

Ce n'est pas que cela me prenne de façon épidermique comme si j'avais mes ragnagnas ... c'est simplement qu'on parvient toujours à un phénomène de saturation qui emporte avec elle la patience [hélas trop importante] que je consacre à des choses inutiles, toxiques parfois et totalement dispensables en tout cas. C'est souvent comme cela avec moi : avant que je ne coupe les ponts définitivement et sans qu'aucun recours ne soit possible, il y a une phase dite de purgatoire. Dans le catholicisme, le purgatoire est le lieu de purification... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 22 janvier 2020

2020 déjà pas bien

22 jours que tu as commencé, 22 jours que j'essaye de me convaincre qu'il ne faut pas rester sur une impression aussi mitigée surtout quand tout est fait pour que les promesses soient nombreuses. Et pourtant, je te l'avoue, année 2020, tu m'as déjà mis par terre. Tellement par terre que je me demande si le mieux [qui en l'occurrence ne serait pas l'ennemi du bien] ne serait pas de tout recommencer parce que là déjà tu vois, j'en peux déjà plus de toi 2020. Certes, je ne m'aide pas à vouloir changer de boulot, à embrasser de... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 15 janvier 2020

Aquaphobie

Sous la plume en 280 signes d'un garçon dont je trouve qu'il ne manque pas de charme, je lisais ce matin que sa pire phobie était de se faire plaquer à 30 ans en ayant donné ses meilleures années [prétendument être celles de 20 à 30 ans, donc] à quelqu'un qui le laissera tomber. Hier, j'ai croisé sur le même réseau social une photo qui a provoqué chez moi une évidente fascination. Du coup, en mettant en lien ces deux éléments isolés qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, j'ai trouvé l'idée de mon billet du jour servant finalement... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 16 décembre 2019

Ça sent le sapin

Ah oui, c'est spirituel isn't it ? Sauf que cela ne l'est pas tant que cela. Autant te prévenir : j'ai passé un wikende pourri au terme duquel on peut dire qu'il est possible de compter sur les doigts d'une main ceux qui ont échappé à mon ire. Pourquoi ? Parce que je pense que les fêtes me gonflent profondément. Et avec les fêtes, les gens avec lesquelles il faut les préparer, les angoisses qu'ils charrient avec eux, la compétition d'inorganisation cumulée avec l'égocentrisme de chacun ... ah oui, vraiment, il faut le dire : je... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,