Post it 2023Oh la la, n'imagine pas déjà que je vais t'épargner avec mes résolutions que je ne suivrai déjà plus dans 48 heures. Mais, néanmoins, en 2023, j'ai quelques ambitions. Ouais je sais, je fais comme Emmanuel Macron, je remplace les mots trop usés par des synonymes qui donnent l'impression du nouveau alors que pas du tout. On appelle cela de la communication coco !!!

Alors, cette année 2023, on en fait quoi ? C'est exactement le post-it de l'année ...

- En 2023, je vais peut-être enfin acheter une nouvelle maison. Après l'échec retentissant de l'année passée, il est grand temps de conclure. Mais bon ... on ne peut pas vraiment dire que j'ai le coup de cœur sur tellement de choses que cela. Surtout, cela va supposer que Zolimari reprenne ses recherches effrénées et me balance 34 offres tous les soirs sur lesquelles je vais encore être incapable de me projeter.

- En 2023, je vais donc changer de travail. Un vrai virage à nouveau se profile avec l'ambition que cela se passe le mieux possible même si j'envisage que l'investissement personnel que je vais devoir y mettre soit important. Qu'importe, on verra bien. J'aime assez ne pas trop me mettre la pression déjà ... je profite de mon départ à la Compagnie Chérie.

- En 2023, je vais continuer à maigrir. Finalement et avec l'aide du Covid, je finis l'année 2022 avec un poids jamais atteint depuis mai 2021. Oui, je me rapproche de la limite du quintal en espérant la franchir en sens inverse très rapidement et revenir enfin à un poids qui ne compte que deux chiffres. Huit kilos déjà, c'est pas mal ... il en manque encore une grosse dizaine et le compte sera parfait donc on va essayer de s'en donner les moyens.

- En 2023, on va faire plein de bébés aussi ...

- En 2023, la santé hein ! Du coup, j'ai une batterie d'examens à faire et je vais profiter de mes dernières semaines professionnelles là où je suis aujourd'hui pour caler tous ces rendez-vous qui vont encore m'examiner de haut en bas, en passant de tous les côtés. Ouais, cette année, le déficit de la Sécurité Sociale, ce sera moi ... c'est certain.

- En 2023, je vais changer de meilleur téléphone du monde à l'automne [c'est sûr], je vais aussi changer de box internet [passionnant hein ?], je vais aussi changer plein d'autres trucs comme ce fichu badge de parking qui m'a encore joué des misères il n'y a pas si longtemps que cela, je vais changer aussi la déco du salon, de la salle de bain ... et même, peut-être, que je vais ranger ma cave !

- En 2023, je vais faire aussi du ménage ... il est clair que le purgatoire ne peut être un état permanent. Donc, il faut bien se rendre à l'évidence : des gens y figurant n'ont plus vraiment vocation à y rester, ceux qui y étaient et en sont sortis ayant fait ce qu'il fallait. Les autres ? Bye bye ...

- En 2023, on va certainement moins voyager puisque j'aurai peu de congés mais on va certainement en profiter pour faire d'autres sauts de puce ici et là. Ouais je sais que je dis cela tout le temps et que le Ttour de France n'a plus lieu depuis très longtemps ... mais arrête de me casser mes rêves !!!

- En 2023, je vais quitter Twitter comme j'ai quitté Facebook. En 2023, je vais aussi boycotter Canal+ et ses chaînes nauséabondes laissées à l'abandon coupable de l'égo surdimensionné des fachos et Hanounistes consternants. Oui, en 2023, je vais arrêter de m'intoxiquer avec tout plein de choses ridicules et inutiles. C'est même du côté de la gaudriole que je vais aussi élaguer méchamment.

- En 2023, je veux aussi avoir de beaux pieds. Ne me demande pas d'où ça sort mais c'est comme ça. Je veux aussi continuer à réussir à ne plus me ronger les ongles parce que ça, c'est mon vrai succès de 2022.

- En 2023, je veux qu'on me masse ... mais pas du massage de kiné qui t'expédie en 20 minutes avec une lampe chauffante. Ah non, je veux du massage de star, du massage où je suis tout nu et où l'on s'occupe de mon corps de rêve du bout des pieds aux cheveux. Je veux un massage qui me fasse baver tellement je vais planer.

- En 2023, je veux voir ou revoir des gens que j'aime bien et que les circonstances ont éloigné de moi/nous. Un toulousain notamment, un nantais parisien repenti, une amie avec qui j'ai refait le monde pendant des années, des amis à qui l'on promet des dîners qu'on ne met jamais dans l'agenda, des noms comme ça qui n'ont pas été honorés d'une vision en 3D ... oui, j'ai envie qu'on me raconte des vies et le reste.

- En 2023, je ne veux d'autre obligation que celle de la sensation. Voilà, tu conjugues ça comme tu veux mais je trouve que ce sera un bon résumé déjà.

Tto, qui se souhaite plein de bonnes choses