2020 - POST ITDonne m'en quatre ... quatre jours pour une semaine, je sais que chez les rouges, c'est un eldorado : moi, j'y vois une souffrance supplémentaire parce qu'il faut faire rentrer tout le boulot d'une semaine dans quatre malheureux jours de travail. Et là, déjà qu'avec cinq cela ne passe pas, quatre ... comment te dire ?

- Je pense que j'ai fait la meilleure brioche que je n'ai jamais faite hier : toute bien, bien cuite, généreuse mais pas trop sucrée, juste équilibrée comme il faut.

- Ca se voit tellement que je n'ai pas envie de fêter Noël que les questions se font de plus en plus insistantes. Et donc, je n'y réponds pas.

- Je crois que j'ai encore trouvé le plus beau mec du monde ... et cette fois, il est mexicain. Du coup, c'est décidé, les plus beaux mecs du monde vont devenir le calendrier de l'avent de cette année [oui oui, je refais un calendrier de l'avent].

- Le Black Friday, ça va être un carnage pour moi. J'ai prévu de m'acheter un MacBook notamment. Oui, c'est décidé.

- La caisse à trucs à vendre parce que je n'en veux plus se remplit tellement qu'il faut que je trouve quelqu'un pour les vendre pour moi. Et comme je suis un garçon sympathique, je vais même offrir une belle commission sur chaque vente. Non mais parce que là, ce n'est plus possible en fait ... donc, bouquins, DVD, vêtements neufs, bibelots, tout y passe et sans regret.

- Pourquoi est-ce que j'ai remis un collier ? Bah ... parce que j'en avais envie et parce que, même si j'ai beaucoup de "quincaillerie" [comme le dit aimablement Zolimari], il y a des choses que j'aime bien. Et, sans ressembler à un sapin de Noël, disons que ça évite de se concentrer sur les lignes disgracieuses de mon corps en ce moment. Oui, une diversion en plus d'un attrait.

- C'est officiel : je suis en guerre contre les voisins du dessous qui hurlent en se parlant d'une pièce à l'autre, ou qui chantent en beuglant à n'importe quelle heure de la journée. Et je ne te parle pas de la télé dont le volume est très fort. Ah ils sont vieux et sourds ? Rien à battre ...
De toute façon, je vais aussi me faire les colonies de mômes dont les parents sont admiratifs pour tout et surtout n'importe quoi : la logique de centre aéré, c'est pas pour moi et je n'ai pas à supporter cela.

- Pourquoi est-ce que j'ai tant envie d'un Big Mac que cela ? Mais pourquoi ?

- Comme un flash hier, et si j'allais trainer en Albanie ? Et si je me décidais à reprendre plein de voyages ? Et si ...

- En fait, le vrai problème, c'est que dans ma vie aujourd'hui, je suis tellement stressé que toutes les nuits, je dis bien toutes les nuits, je vis une situation encore plus stressante. Bref, j'ai quand même l'impression de ne jamais sortir du stress écrasant, le jour comme la nuit. Et c'est là que je me dis qu'il va quand même falloir que je trouve une manière d'en sortir parce que bon, avec des nerfs en titane est une chose mais ce n'est pas possible.

- Qu'est ce que j'étais content de manger une choucroute samedi ! 

- Mais comment ça je n'ai pas de pull de Noël cette année ? Ah bah oui, puisque je ne suis pas allé à Londres, je ne risque pas. Bref, ça va devenir urgent ...

- Je n'y crois pas : mon coiffeur en fait, il faut prendre ses rendez-vous presque trois semaines à l'avance maintenant ! C'est juste pas possible. Du coup, je vais retourner voir le jeune éphèbe de la dernière fois, dans ce salon où les gars expliquent comment ils se rasent les couilles avec la Philips One Blade. Oui, je ne t'avais pas raconté ce truc là ? Dieu sait que j'ai l'esprit large mais là, tout de même, comparer leurs méthodes de rasage de couilles, on ne me l'avait jamais faite.

- Puisque j'ai plein de jours de congés en trop [140 jours épargnés], je vais blinder mon compte d'épargne salariale pour échapper à une imposition trop massive quand je les débloquerai. En plus, ça tombe bien, les marchés sont au plus bas.

Tto, qui repart dans sa vie tellement formidable