POST IT DE MI ETE

Il faut le reconnaître, les bonnes habitudes sont celles que l'on a du mal à perdre. Aussi, pour un lundi positionné en plein milieu de l'été, je me demande s'il ne serait pas opportunément judicieusement malicieusement coutumièrement approprié de balancer, comme ça, un post-it ! Je te rassure, une telle interrogation n'aura pas duré longtemps ...

- Je vais avoir une bien grande nouvelle à t'annoncer à la rentrée.

- C'est fait : tous les hôtels sont réservés et on va encore se taper des suites présidentielles et des chambres de dingues pour presque pas un rond : un jour, je t'expliquerai comment on fait.

- Se pourrait-il que j'ai regardé ce wikende "Arok le Barbare", "La petite Olympe et les Dieux" et, pour la 73ème fois, "Basic Instinct" ? Cela se pourrait bien en effet.

- Un pot de sauce bourguignonne et je suis heureux. Il ne me faut pas grand chose finalement ...

- C'est quand même curieux cette récurrence à rêver de la maison de mes grands parents qui a été vendue l'année dernière ? Je suis certain qu'on pourrait trouver matière à analyser cela facilement.

- Est-ce que je bave litterallement devant des paquets de Cheetos aux saveurs plus improbables les unes que les autres ? Carrément ... et encore tu n'as pas idée de ce que j'ai pu mettre dans mon panier [et que je ne commanderai jamais sinon ce serait un AVC généralisé pour tous les nutritionnistes de France et même de Navarre]. Cela étant, cela m'a donné une idée de fête décadente : en 2023, on fera une "Foodporn party" et puis voilà.

- C'est la quinzaine dorée qui commence aujourd'hui : les abrutis sont partis, Paris est presque vide ... sauf qu'il y a les travaux. Ahhhh, les travaux ...

- D'ailleurs, chez moi, ils n'ont rien trouvé de mieux que de faire des travaux de voirie avec marteau-piqueur et tout et tout pile les nuits où il fait tellement chaud que tu dors la fenêtre ouverte. Et encore, je ne me plains pas : je suis dans un tel renfoncement de la route que je n'ose imaginer l'enfer que cela doit être quand tu es en première ligne.

- C'est décidé : on se remet à "Westworld" et là, cette fois-ci, je ne lâcherai pas !

- L'affaire du petit Gregory, c'est un banal numéro de "Faites entrer l'accusé" à côté du mystère qui me trouble depuis plusieurs jours. Alors qu'il a tout fait pour en acheter une avec moultes hésitations il y a deux ans, c'est pile au moment où cela serait utile sinon vital que Zolimari a décrêté qu'on ne mettrait pas la clim' ... Ma seule réponse à cela demeure invariable : "Moi je refuse de comprendre ..."

- Qu'est ce qu'il y a de pire l'été à Paris ? Trouver un rendez-vous chez ton coiffeur alors qu'évidemment il est en vacances ... du coup, pour éviter de ressembler à un moldave en captivité, il va falloir trouver un plan B.

- Ca y est : ma Môman est convertie au meilleur téléphone du monde. On lui en a offert un pour son anniversaire et, malgré les hurlements et les craintes infondées, elle s'en sort super bien. C'est normal, c'est le meilleur téléphone du monde.

- Est-ce que je suis fâché avec Amazon ? Carrément et je peux t'assurer qu'ils vont se taper la DGCCRF et que le connard su service client qui m'a pris de haut va pouvoir exercer ses talents ailleurs, j'y mets un point d'honneur. Pourrir la vie de ceux qui ne m'écoutent pas alors que je les préviens, c'est un délice ...

- Qui c'est qui doit aller chez l'ostéopathe parce que cela ne peut plus attendre et que, sinon, les vacances vont être un calvaire ? Steve Austin avait été réparé pour moins que ça en plus ...

- Cet été est vraiment un Pearl Habor au niveau moustiques pour ce qui me concerne. Et ces connards me piquent sur le dessous des pieds maintenant et à des endroits indélicats pour délencher des démangeaisons. Ajoute à cela un mari qui ronfle et tu auras une idée du bonheur de mes nuits estivales ...

Et sinon ? Bah la suite ce sera pour la rentrée hein ...

Tto, qui ne s'arrête jamais