Diapositive8

Summer POP UP et France 3 se meurt. Cette semaine, Delphine Ernotte Cunci, grande patronne toujouts très satisfaite d'elle-même, a annoncé ce que tout le monde sait déjà : elle achève France 3 en remisant au panier les trente-six années d'éditions nationales proposée par la chaîne des régions. Ô certes, on en connait qui ne feront pas grand cas de journaux télévisés qu'ils ne regardaient plus, qui étaient faits avec des bouts de ficelle et qui n'avaient plus l'ambition que d'autres affichent outrageusement avec dix fois moins d'audience ... il n'empêche que l'audience, justement, était au beau fixe et que le 19/20, lancé en 1986, damait le pion aux talks, jeux et autres feuilletons/télé-réalités abrutissants. Oui c'est un comble : France Télévisions donne le coup d'arrêt à quelque chose qui fonctionne très bien en termes d'audience, alors qu'elle a également décidé de l'arrêt de programmes phares de l'antenne : "Plus belle la Vie", "Des chiffres et des lettres" [qui sont remisés au wikende] et on ne compte plus les dépouilles du tandem Dana Hastier/Delphine Ernotte. En réalité, France 3 va devenir un label de chaînes régionales ... comme les parlementaires rêvent de le faire pour mieux phagocyter, localement, une antenne qu'ils imaginent complaisante. D'ailleurs, la fusion des rédactions de France 2 et France 3 ne s'est pas faite dans le sens d'un élargissement de l'offre : il n'y a quasiment plus de magazines d'information sur la chaîne au point bleu, le dernier magazine d'investigation ayant été éradiqué il y a quelques années.

"Et alors ?" pourrait-on dire ? C'est toujours étonnant de constater l'inertie quand un média s'éteint, quand on reconfigure deux rédactions pour en faire un pool de sujets nationaux où chacun pourra piocher à sa guise. C'est encore plus saisissant quand il s'agit de média public. C'est clairement du pluralisme qui s'efface ... un peu comme quand Laurent Guimier [la grande faucheuse qui n'avait pas fait encore assez de mal à Europe1 pour venir dézinguer France Télévisions] n'envisage pas qu'il puisse y avoir un problème à confier une interview du Président de la République par un magazine d'info-tainment avec la blonde décérébrée de France 5 en empêchant les journalistes de France Télévisions d'être du voyage en Ukraine. L'incompétence et l'inanité sont partout ... Guimier est calamiteux et Ernotte aura été à la hauteur de ce que l'on pouvait redouter quand elle a pris ses fonctions : elle n'a aucune vision, fait tous les mauvais choix, est vissée sur son image et envoie par le fond un service public qui n'avait pas besoin de cela. Les journaux nationaux de France 3 laisseront la place à des éditions régionales censées donner le change et matérialiser la fusion espérée avec la radio France Bleu [dirigée par Nathalie André, l'ancienne directrice de "Star Academy" !!!] ... surtout, ce que Delphine Ernotte ne dit pas, c'est que ce faisant, elle fait de grasses économies qui permettent de boucler des budgets qu'elle est incapable de tenir, pour honorer des contrats dispendieux avec Nagui, pour signer des accidents industriels tous plus accablants que n'importe qui n'oserait jamais mettre à l'antenne. On sacrifie France 3 pour qu'elle continue de faire n'importe quoi sur France 2 et France 5. La grande dame de la transparence oublie simplement de dire cela ...

POP UP MUSIQUEC'est le grand retour ... Phoenix is back et cet été, tu vas les entendre revenir. "Alpha Zulu" est le nouveau tube du groupe français qui ravit la position de Daft Punk depuis le sabordage de ces derniers.

POP UP BIENTOT

George Clooney et Julia Roberts ... voilà qui donne envie à l'affiche ! 
Ca tombe bien : "Ticket to paradise" s'annonce comme une comédie américaine des plus classiques avec la dose de convenance, de cocotiers, de larmes cadrées de trois quarts gauche ... bref, sans surprise mais au moins, on sait où l'on met les pieds.

POP UP revient vendredi prochain