CQFD Couette lestéeComment ça ? Tu n'as pas déjà eu l'idée géniale de dormir avec une chappe de plomb sur toi ? C'est pourtant le principe de la couette lestée et voici CQFD, Ce Qu'il Faut en Dire.

L'argument fait rêver [un comble quand on parle de sommeil]une couette lestée de 5 à 12 kilos serait un argument de poids face à l’anxiété et l’insomnie. Adieu pilules et autres cocktails d'huiles essentielles [il y a aussi l'ennui que suscitent les émissions décérébrées de M6 avec ses coachings navrants], le secret serait donc de dormir écrasé par la pesanteur.

Initialement connue pour ses bienfaits thérapeutiques sur des troubles autistiques et sensoriels, cet accessoire de lit d’un nouveau genre, popularisé en 2017 par la marque américaine Gravity Blanket, contient en nombre des microbilles de verre ou de plastique lui conférant donc un poids total compris entre 5 à 12 kilos qui exercerait une pression relaxante sur le corps. Du coup, elle favoriserait la production d'hormones du bonheur et du bien-être [sérotonine et mélatonine] tout en diminuant celles du stress et améliorerait ainsi la qualité des nuits. Je te vois venir : il ne reste plus qu'à sortir Marie-Ange Nardi et son sourire digne du Musée Grévin pour te la vendre.

Mais qu'en est-il exactement et surtout, est-ce qu'il n'y a là que du marketing ?
Le fait est que l'engouement est réel, corroboré par les travaux de l'Institut Karolinska à Stockholm, publiés en septembre 2020 dans le très sérieux "Journal of Clinical Sleep Medicine", publication officielle de l'Académie américaine de médecine du sommeil. Auprès de 120 patients souffrant d'insomnie et de troubles psychiatriques concomitants (trouble dépressif, trouble bipolaire, trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention ou trouble anxieux généralisé), répartis en deux groupes [l'un équipé de l'accessoire magique et l'autre non], l'étude a démontré qu'au bout de quatre semaines une diminution de la gravité de l'insomnie, un meilleur sommeil et une réduction des symptômes de fatigue, de dépression et d'anxiété. 92% des volontaires ont fait état d'une amélioration de leur insomnie et 78% étaient même en rémission. Mats Alder, psychiatre du département de neuroscience clinique de l'Institut Karolinska et coordinateur des travaux, suggère que la couette agit sur différents points du corps "stimulant la sensation de toucher et le sens des muscles et des articulations, comme l'acupression et le massage". Pour sûr, oui, la sensation de toucher est bien maximisée ! C'est ce que l'on appelle l'acupression et Philippe Beaulieu, médecin du sommeil à l’hôpital Henri-Mondor à Paris, a considéré dans plusieurs publications que de telles études aux résultats positifs sont à nuancer parce que disposant de failles méthodologiques et reposant beaucoup sur le simple déclaratif même s'il concède que le poids de la couverture peut "aider mécaniquement au relâchement musculaire et donc à celui des tensions". C'est d'ailleurs là que la couette lestée est la plus efficace : traiter l'une des multiples causes de l’insomnie comme l'anxiété. Plusieurs promoteurs de la méthode rapprochent cela de l'emmaillotage qui permet au bébé d’intégrer le schéma corporel et favorise son sommeil, dans un élan régressif.

Alors une fois que l'on a dit ça, que faut-il en penser ? L'avantage c'est de l'avoir testée et donc de savoir ce que cela fait. Si, sur le papier, c'est une piste prometteuse, je ne peux pas te dire que cela a révolutionné mes nuits. En plus, un polysomnographie permettrait de vérifier les impacts sur le sommeil profond pour être validée. Moi, après une dizaine de nuits, je ressens effectivement ce changement d'appréhension de la couette : c'est lourd comme un âne mort à bouger [je ne te raconte pas l'épreuve sportive qui consiste à l'insérer dans une housse de couette ... ça te fait les muscles pendant trois semaines], cela évite donc la guerre de la couette dans la mesure où jouer au sushi avec relève des Jeux Olympiques. 

Moi, à l'expérience, j'y vois des avantages mais un sérieux inconvénient : c'est assez oppressant. Quand on bouge pas mal comme moi, il y a un sentiment d'entrave qui surpasse le côté soulageant du poids que l'on ne peut nier. Au surplus, évidemment, cela favorise la conservation de la chaleur puisque, là encore, parvenir à se débarrasser de la couette lestée dans la nuit suppose qu'il faudra uniquement bouger puisqu'elle ne bougera pas. D'ailleurs, si tu as l'ambition de la repositionner [la remonter par exemple], il va falloir bander tes muscles parce que cela ne se fait pas d'un revers de main comme avec une couette normale.

N'oublie pas non plus que la couette lestée ne doit pas être utilisée par les enfants de moins de 5 ans ou de moins de 20 kg, sans surveillance, les femmes enceintes, les personnes atteintes de diabète avancé de type 2, les personnes atteintes d’un syndrome du pied diabétique, les personnes âgées souffrant de problèmes articulaires ou encore les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire.

Il est souvent recommandé de choisir un modèle d'un poids représentant environ 10 % de son propre poids corporel. 
Mais je te confirme une chose : c'est une expérience !

Tto, qui ne dort pas léger