SMS

Si tu as eu la malchance de passer à côté, il est grand temps de te rattraper et de profiter de la jubilation des séries anglaises avec les facéties désopilantes d'un univers geek complètement décalé. Oui, il est grand temps que tu intègres le département de maintenance informatique de Reynholm Industries. Oh ne crois pas que c'est un traquenard, c'est même clairement un voyage enrichissant en terre inconnue et tu vas comprendre pourquoi, quand tu appelles le service informatique, ceux-ci te demandent toujours si tu as bien éteint et rallumé le poste ... Bienvenue dans "The IT crowd" [littéralement "les gars de l'informatique"].

Alors oui, ça sent la série sitcom de nerds à plein nez mais c'est vraiment marrant ... [sauf si tu bosses dans un service informatique parce que le portrait n'est pas bien flatteur mais pas forcément si éloigné de la réalité que cela].

The-IT-Crowd-Un-episode-de-conclusion-pour-la-serie

Les employés du service informatique d'une grande entreprise travaillent au sous-sol du siège de Reynholm Industries, entreprise dont on ne connaît pas l'activité. Leur bureau est sombre et désordonné, et contraste avec l'aspect moderne et luxueux du reste de l'entreprise. Moss et Roy, les deux agents du service informatique, sont des caricatures et bien que la boite ait besoin d'eux pour assurer la maintenance des ordinateurs, les autres employés les méprisent et les esquivent carrément. Il faut dire qu'ils passent leur temps à éviter de répondre au téléphone en espérant que celui-ci cesse de sonner. Pire, ils utilisent un répondeur pour poser automatiquement des questions aux employés faisant appel à eux : Avez-vous essayé de redémarrer votre ordinateur ?, Êtes-vous certain qu'il est bien branché ?, etc. Au milieu de tout cela, Jen est affectée au poste de responsable de ce service alors qu'elle est totalement incompétente en matière d'informatique mais son CV affirme pourtant le contraire. Reynholm, le PDG, encore plus ignorant qu'elle, l'embauche afin d'améliorer la communication entre le service informatique et le reste des employés. Malheureusement, le résultat est catastrophique ...

Au cours de quatre saisons, tu suivras donc les aventures de Jen Barber [qui cherche à exister dans une grande boite dans laquelle on n'a toujours pas compris à quoi elle pouvait être utile, et qui utilise souvent le mensonge pour se sortir de situations délicates ou tout simplement pour se mettre en valeur], Roy Trenneman [ingénieur informaticien fainéant qui s'organise au mieux pour avoir le moins de travail possible et éviter de se soumettre au rôle que lui imposent ses fonctions ; il est une carricature parfaite qui aime les ordinateurs, les jeux vidéo, les comics, la malbouffe, les tee-shirts à références geek, mais aussi les filles avec lesquelles il n'a aucun succès] et Maurice Moss [trentenaire socialement inadapté vivant chez sa mère, ayant une apparence caricaturale de nerd, avec une chemise à manches courtes rentrée dans un pantalon trop court et des lunettes à grosses montures mais il est doué en sciences et en technologie même s'il est incapable d’éteindre une petite flamme ou d'écraser une araignée].

A l'instar de "The big bang theory", la série regorge de références geek, notamment au niveau des costumes et du décor du sous-sol. Souvent les conversations techniques entre les personnages contiennent des private jokes s'adressant à des spectateurs geeks eux-mêmes. On croise des ordinateurs collector comme des Atari 8-bit, des Sinclair Research ZX81, des Oric Atmos, des Amstrad CPC 464, ou encore des Commodore 64 qui contribuent au décor ainsi que des références de programmeurs. Les tee-shirts de Roy sont tout un programme en la matière avec moultes références geek ou allusions à des jeux vidéo. Le générique du début se termine par un plantage d'Anaconda, le processus d'installation de Fedora Core 4. Par ailleurs, les plus avertis noteront le poster de l'Electronic Frontier Foundation dans le bureau, une association défendant la liberté d'expression sur Internet. Enfin, dans le dernier épisode de la saison 2, Jen est remplacée par un répondeur téléphonique sur lequel il est inscrit "Jen2", référence explicite à Gentoo, une distribution Linux.

La série est multidiffusée et présente dans le catalogue Netflix actuellement.