Un Festival de Tto

C'est la première fois que cela aura été aussi compliqué : pourtant, comme je te l'ai déjà dit, tout était prêt. Un bel habillage coloré comme la vignette en atteste, des rubriques finalisées, un planning de publications dans lequel ne restait qu'une poignée de billets à écrire, un rythme qui ne verse pas trop dans le côté facile du mec-à-poil + sujet GQ + échappées belles ... non non, tout était prêt et me semblait pouvoir être balancé comme ça et puis ... je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre le 14 et le 16 juillet, mais j'ai bloqué.

Alors que tout devait se lancer le 17, j'ai commencé à ne plus trouver cela sympa, à me dire que c'était nul de faire du billet de conserve [même si j'avais bien aimé l'idée d'envoyer une carte postale à des gens que je n'aime pas ... le billet du mardi], à ne plus pouvoir voir en peinture les fleurs qui sourient de Murakami ... bref, le 16 dans la journée, j'ai tout mis à la poubelle.

Carrément ... oui, tout a été ajourné. J'ai décidé de prolonger la saison 16 jusqu'à demain où, là, je n'aurai plus le choix puisque je pars. Donc les publications froides seront réduites à leur strict minimum et encore ...

Ne plus rien publier était aussi une option mais les audiences sont sympas donc cela aurait été dommage.
Publier du best-of tous les jours était également envisageable mais bon.

Alors quoi ? Tu vas lire à partir de demain des choses préparées dans un état d'esprit autre ? Oui et non parce que le "(F)estival de Tto" [je trouve que le titre était sympa aussi, histoire de changer quoi !] n'aura pas lieu. Pour les trois semaines à venir, j'ai trouvé une autre façon de faire et donc, clairement, tout est la poubelle. Alors quoi ?

Quitte à être en vacances, autant reprendre les recettes des vacances. Des tests, une série, quelques liens bien agréables et voilà ... Tu vois, ce n'est pas grand chose et pourtant, cela m'a réclamé un gros boulot de repartir de zéro comme cela. Alors oui, cette parenthèse estivale coïncidant avec mon absence ne ressemblera pas vraiment aux précédentes et ce n'est peut-être pas plus mal. Déjà, pas d'habillage multicolore avec des parasols et des soleils. Les fleurs souriantes de Murakami n'auront pas eu l'occasion d'égayer ta fin d'été. Pour le reste, je te l'avoue : je me suis fait plaisir. Des tests à gogo mais pas pour gogos. Une belle série centrée sur le demi-siècle que je préfère d'entre tous dans l'Histoire de France parce qu'il réunit la folie, le sexe, le sang, le pouvoir, la stratégie, les symboles, la politique ... oui tout. Et puis, des pastilles ici et là, certaines te faisant retourner en arrière alors que d'autres préparent aussi la nouvelle saison.

Dès demain, UNE VIE DE TTO prend ses quartiers d'été, pour des choses pareilles mais différentes et pas d'inquiétudes : on se retrouve le 10 septembre pour la suite ...

Tto, qui souhaite une bonne rentrée à tout le monde et de bonnes vacances à celles et ceux qui n'en ont pas encore abusé