Capture d’écran 2021-07-13 075547L'aspiration démocratique consiste aussi à devoir tolérer ce qui ne devrait pas, normalement, l'être. Oui, que chacun ait sa place et le droit de choisir en dépit du bon sens et de l'intérêt collectif, c'est l'un des attraits de la démocratie au sens politique du terme. La démocratie politique, c'est la doctrine selon laquelle l'État doit permettre l'exercice de la liberté des citoyens en assurant un régime institutionnel adéquat.

Hier soir, Emmanuel Macron a revêtu ses habits de Président un brin martial, avec sourcils froncés et discours moins enrobant que d'ordinaire, pour siffler la fin de la récréation. Voilà plus de quinze mois qu'on entend tout et surtout n'importe quoi de la part de celles et ceux qui s'arrogent des compétences qu'ils sont loin d'avoir. Voilà quinze mois qu'on passe d'une vérité à une autre mais en soignant toujours l'égalité des chances puisque l'Etat ouvre les vannes de la dépense publique à plein régime en payant tous les tests, distribuant aussi des masques [bien qu'imparfaitement au début, je suis bien d'accord], en payant tous les vaccins possibles. Voilà quinze mois que la "résistance" ou "l'insoumission" réside dans le fait de s'opposer à une "dictature sanitaire" qui serait "liberticide", la France ayant basculé dans "le crépuscule des Lumières" au motif que Régis et Martine ne peuvent plus aller à Auchan faire leurs courses sans masques, ou aller se moquer de leur voisine la Josiane avec le beau-frère qui a un poster de Marine [lequel a été récemment remplacé par celui d'Eric Zemmour] dans n'importe quel resto qui leur sert de la bouffe industrielle mais ce n'est pas grave, ce sont des chinois qui la font payer pas cher et puis ça leur donne un sentiment de puissance ... pourvu que les connards qui sont dans les hautes sphères versent bien les allocs pour payer l'abonnement à Canal+ ... dis donc, ils n'ont pas fait des chiards par hasard non plus. Hier soir, Emmanuel Macron a parlé à tous les français en expliquant que la mansuétude avaient fait leur temps, le retour de l'Etat père fouettard devenait donc nécessaire puisque l'esprit de responsabilité individuelle ne parvenait pas à vacciner le plus grand nombre pour éviter un quatrième épisode épidémique. Surtout, hier soir, Emmanuel Macron a expliqué aux enfants gâtés [et gâteux] de la République qu'il était peut-être temps d'arrêter les conneries et que la ritournelle navrante du grand complot dont la vaccination massive de la population serait la traduction n'avait que trop duré.

Il faut dire qu'il devient compliqué d'expliquer à la partie de la population qui est allée se faire vacciner pour se protéger et protéger les autres qu'elle va devoir, encore, rogner sur ses envies frustrées depuis tant de semaines parce que des dégénérés trouvent écho à leurs doutes dans les propos dégobillatoires de Francis Lalanne, Jean-Marie Bigard et autres Philippe de Villiers.

Capture d’écran 2021-07-13 080802

Ah justement ... le marquis vendéen qui laisse faire le viol de l'un ses fils par l'autre, il en a des leçons à donner ! Pas plus tard qu'hier, sa majesté fangeuse y est allée d'un tweet aussi consternant qu'un éructation d'un vieil oncle placé au bout de la table d'un repas de famille et qui serait touché par le syndrome Gilles de la Tourette. De Villiers, qui se drape dans les habits de principes démocratiques qu'il ne suit qu'à la boussole de ses intérêts privés, vient nous expliquer qu'il est à présent Nostradamus et que le peu d'autorité dont le chef de l'Etat a fait preuve hier a fait basculer la France dans la tyrannie. Si au passage tu peux acheter son torchon pour lui donner des droits d'auteur supplémentaires, ce ne sera pas de refus pour payer sa planque et sa cavale pendant son "œuvre" de résistance. De Villiers, c'est un peu notre Trump avec une voix de fausset, la désuétude de l'Ancien Régime et la tolérance coupable que l'on offre à ceux que l'on devrait condamner pour propos insurrectionnels et mise en cause des institutions de la République dont il touche les subsides.

Remarque, c'est déjà mieux que Jean-Marie Bigard qui vomit n'importe quoi sans vraiment manifester le fait qu'il en est encore conscient. Mais cela faisait rire Laurent Ruquier jadis, donc ça doit être acceptable ... au point qu'Emmanuel Macron avait pris la peine de l'appeler personnellement pour le calmer lors de la fermeture des bars. Ah Jean-Marie Bigard ... un jour, il faudra que je rappelle à ceux qui y voit un héros de la résistance comment il se comportait à la fin du XXème siècle au Banana Café. J'entends encore ses apostrophes en ma direction, toujours classieuses et qui faisaient tellement rire ceux qui étaient attablés avec cet ivrogne adorant se vider les couilles sans vraiment regarder avec qui ... ça tombe bien, ça ne durait pas bien longtemps vu son état. Oui,  Emmanuel Macron a sonné la fin de la récréation et mis chacun face à ses responsabilités : tu peux ne pas vouloir te vacciner, c'est ton droit. Mais cela aura des conséquences pour éviter qu'une telle inconséquence soit préjudiciable à ceux qui ont fait l'effort de se protéger en protégeant les autres.

Bien sur, juridiquement, les entraves à la liberté d'aller et venir va être compliquée à faire rentrer dans les principes applicables et c'est bien là la perversion du système : ceux qui hurlent le martyr [dont ils n'ont pas encore commencé à vivre le début des prémices du commencement du calvaire] sont encore protégés par le système qui les écrase à les entendre. Ceux qui n'ont plus que ça pour jouer les Che Guevara de fanfreluche sur les réseaux sociaux flattant leur nombril infatué ont trouvé leur croisade égoïste ... qu'importe que crèvent des gens vulnérables, que d'autres subissent les affres d'une maladie virale alor qu'ils ont tout fait pour se protéger ... pourvu qu'ils puissent avoir l'impression d'être au dessus, d'avoir leur heure de gloire, qu'ils puissent plastronner avec des "moi je" en alignant autant de bêtises qu'il est possible de proférer pourvu qu'ils aient l'impression qu'on les remarque. Ces gens là sont des enfants gâtés que la France tolère comme des mères impuissantes laissent des mômes se rouler par terre dans le magasin au motif qu'ils n'auront pas le jouet qu'ils ont décidé d'avoir. Ces gens là nous fatiguent à imposer leur liberté et leurs diktats quand ce sont toujours les autres qui payent l'addition. Ces gens là ne méritent rien d'autre que d'être mis en face de leurs choix. Si c'est une forme de suicide qu'ils poursuivent, qu'on arrête de les laisser occuper un lit d'hôpital. Si le masque est si intolérable, qu'ils nous dispensent de mobiliser des pompiers pour leur prodiguer des soins quand ils seront en insuffisance respiratoire. S'il n'est pas humain de les laisser mourir quand ils seront contaminés, qu'en est-il de tolérer que leurs inconséquences précipitent d'autres dans la maladie ou favorise l'émergence de nouveaux variants ?

Hier soir, Emmanuel Macron n'a rien fait d'autre que de prendre ces français imbéciles qui se disent inquiets et pétris de doutes pour ce qu'ils sont : des enfants. C'est d'autant plus certain qu'à la suite de l'intervention du chef de l'Etat, la plateforme Doctolib a enregistré 926.000 demandes de rendez-vous pour une primo-vaccination. Ce presque million de français attendait quoi ? La seule parole du Président aura suffi à dissiper toutes leurs réticences ou c'est la perspective d'être entravés qui les a décidé ? Ce serait seulement l'impossibilité de jouir égoïstement de leurs libertés qui aurait motivé un million de français à se faire vacciner ? Ah ça oui, elle est belle la France ! Que les français arrêtent de se croire supérieurs, ce sont des enfants gâtés qu'on ne met pas assez sous une douche bien froide pour que la raison reprenne un peu le pouvoir. Ceux qui geignent ce matin qu'ils n'auront pas le temps de faire tout le processus vaccinal d'ici leur départ en vacances n'ont plus qu'à s'en prendre qu'à eux-mêmes : la vaccination est ouverte à tous depuis belle lurette ....

Tto, qui n'en peut plus de ce pays