ban saison 16

C'est quand la fin de la saison approche que les retours en arrière se font jour.

Cette année aura été encore riche et, si tu n'as pas tout lu [ce dont je te félicite pour ton hygiène mentale], tu peux toujours y procéder durant les jours oisifs que j'espère être les tiens à la faveur de l'été qui a commencé dans le calendrier mais pas franchement au niveau de la météo.

Du coup, j'ai regardé ce qui s'était passé cette année ... j'ai parcouru certains billets desquels je ne retire pas grand chose sauf quelques fautes d'orthographe qui échappent encore à ma vigilance. Pour l'essentiel, non non rien de rien. Et du coup, je me suis dit qu'on a une bonne idée du chemin parcouru depuis septembre 2020 en regardant quelques vignettes.

Ah la vignette ! Cette illustration que je m'astreins le plus souvent à réaliser pour donner une couleur ou une traduction graphique à ce qui va suivre, j'y travaille ardemment mais cette année un peu moins ou, devrais-je dire, cette année cela a été plus compliqué. Tu le noteras d'ailleurs ... la charte graphique a subi quelques attaques, quelques errements ... ouais, je me suis cherché c'est clair. C'est la faute à ce nouvel habillage qui n'a pas eu lieu, au tourbillon de la vie tendance tempête tropicale séculaire qui a balayé ma vie ... et donc, après avoir cherché, je suis revenu à des choses plus communes. Voilà donc qui donne une impression de vie supplémentaire. Une chose demeure : le bleu ...

La compilation des vignettes offre aussi une belle impression de ce dont j'ai parlé et des vicissitudes de ce dont j'avais envie de parler. Oui parce qu'il n'y a toujours pas de commandes, ces vignettes démontrent une chose : on peut parler de tout et avec le plus grand nombre pour autant qu'on le veuille.

La nouvelle star Putain de rentrée  Je t'aime à l'italienne2 Je t'aime à l'italienne Point de suspension Donner le change Naufrage annoncé Deep inside Qu'ôtons tige soit de mise Homo symbioticus L'embellie Le réquisitoire Nicolas Bedos La mascarade 4 jours après JC Confinement utile American nightmare Vignettes 2020 You're fired Le lundi sans sommeil Qu'on en finisse Yes wikende Les vertus du couple en télétravail Funestes diversions Au revoir Noël insoluble Du vague à l'homme Pour en finir Le ttobleau de bord La convulsion totalitaire Oser les larmes Trump est chaos Ce n'est pas rien - app La procurature systématique Boire ou dormir César 2021 Vignette 11-03Le pire de nous Boire ou dormir Le théâtre de Pulvar Forth Bridge Les contraires - le réveil 2021 - TOUT EST NORMAL EUROVISION Réquisitoire Darmanin Un Namor de super-héros Aphorismes 'n blues Comme une envie de piCV Jeu, set et Berrettini France 2021 

Dans cette accumulation de vignettes, il y a toutefois une intruse. Oui, il en est une que j'avais préparée et que je n'ai pourtant pas publiée, rejoignant ainsi le cimetière des billets qui ne seront peut-être jamais publiés mais comme souvent, je ne m'atèle à l'écriture quand lorsque j'ai trouvé la vignette et donc le titre qui y figurera.
D'ailleurs, si tu regardes bien, ce n'est pas la seule curiosité de cette sélection ...

Tto, qui va renfermer bientôt la saison XVI