SEMAINE EURYTHMIQUE

La traduction est toujours un art difficile ... 

Combien de souffrances, Essayes tu de cacher ? Dans un monde d'illusions, Cela couvre-t-il ton esprit ?

Je te montrerai quelque chose de bon, Oh je te montrerai quelque chose de bon.
Quand tu ouvres ton esprit, Tu découvreras le signe
Ici il y a quelque chose Que tu désires tellement trouver…

Le miracle de l'amour Emportera ta douleur. Quand le miracle de l'amour Croisera ton chemin de nouveau.

Cruelle est la nuit Qui protége tes peurs.
Tendre est celui Qui essuie tes larmes
Il doit y avoir une brise amére Pour te faire une piqûre vicieuse
Ils disent que les plus grands lâches Peuvent blesser très férocement

Mais je te montrerai quelque chose de bon Oh je te montrerai quelque chose de bon.
Si tu ouvres ton coeur Tu peux faire un nouveau départ Quand ton monde éffrité s'écroule

Le miracle de l'amour Emportera ta douleur. Quand le miracle de l'amour Croisera ton chemin de nouveau.

Dans la semaine eurythmique, il m'a semblé assez évident que cette chanson puise trouver sa place, au jour où celui qui m'accompagne souffle ses 41 bougies. Une éternité pour celui qui ... n'a offociellement toujours que 28 ans [comme si le compteur était bloqué depuis que je lui ai offert une rose d'un rouge écarlate]

C'est récemment que j'ai compris que, nonobstant les dénégations et affirmations autoritaires, l'âge était un sujet sensible. Et c'est récent ... cela fait même un an, depuis qu'il a eu 40 ans. La lecture de cette ligne lui fera immanquablement lever les yeux au ciel et je l'entends déjà dire "Mais n'umporte quoi !", pourtant c'est une réalité. L'essentuel est que cette vague peu agréable s'affronte à deux et que je l'aide en lui ouvrant la voie. Je ne dis pas que je vis super bien tout, je lui montre déjà que l'on peut ne pas en faire un drame. En cela comme en d'autres domaines, c'est le miracle de l'amour que de donner la force nécessaire pour prendre la vague.

A la réflexion, au gré des rugosités liées à la situation actuelle, l'alchimie n'est certes pas parfaite mais elle procède toujours autant d'une chose que j'ai ressentie depuis quatroze ans : l'évidence. L'évidence d'un amour bienveillant, l'évidence du compagnon de vie ... c'est aussi pour cela que j'ai toujours à coeur de faire de cette journée un moment particulier quoi qu'il en soit ... même s'il n'aime pas ça.

Tto, z'amoureux de son Zolimari un peu plus vieux aujourd'hui