Les contraires - le réveilLes différences et les contraires, tu connais la partition mais t'es tu demandé si le phénomène n'était pas à ce point parfait qu'il débute au commencement du début des prémices de chaque journée ? Tu auras dû ... entre Zolimari et moi, c'est dès le réveil que nous ne sommes pas pareils ...

- Quand il se réveille, Zolimari adore parler et chanter, moi je ne dis rien et reste plongé dans le brouillard pendant de très longues minutes.

- Dès qu'il est réveillé, Zolimari se lève alors que moi, je suis capable de rester longtemps au lit.

- Dès qu'il est réveillé, Zolimari met la radio. Cela me va bien sauf que moi, je l'entends mais cela me rendort jusqu'à ce qu'un jingle ou quelque chose me sorte brusquement de ma léthargie.

- Dès le réveil, j'aime bien me blottir contre Zolimari, sur son épaule, posant ma jour sur son torse et une jambe sur l'un des siennes. Lui, beaucoup moins ... regarde le deuxième point, il se lève !

- Zolimari a une capacité à se réveiller tôt depuis que je le connais. Moi, c'est une torture.

- Invariablement et physiologiquement, je suis un vrai garçon au réveil [mais d'une force que tu n'imagines pas]. Je crois que c'est pour ça que Zolimari essaye de m'échapper ...

- Au réveil, mon oreiller est souvent le témoin d'une nuit agitée. Celui de Zolimari est très très très souvent impeccable et quasiment au même endroit que lorsqu'il s'est couché.

- Zolimari n'aime pas les bisous du matin [comprendre les bisous avec la langue et tout et tout], moi, j'adore.

- Zolimari se réveille très souvent avec un pied en dehors de la couette. Moi, je suis enroulé dedans comme un sushi ...

 

- Zolimari a beaucoup de mal à se rendormir alors que moi j'ai plus de facilités. S'il a fallu faire des bébés, c'est même encore plus simple pour moi ...

- Quand le réveil est fait, j'ouvre assez vite les volets. Zolimari aime beaucoup rester dans une forme de pénombre, pour peu qu'il traîne un peu dans le lit.

- Cela ne le dérange pas de se réveiller sans moi. Je déteste me réveiller sans lui ... et ma journée commence toujours bien quand il me sourit et qu'il pose ses lèvres sur moi pour m'embrasser furtivement.

Tto, qui a institué la règle selon laquelle s'il chante au lit je le chatouille [sinon c'est l'horreur]