2020 - PORN TO BE ALIVE

Que les assoiffés de chair fraiche se rassurent, aujourd'hui on parle de la meilleure façon de profiter des vacances pour exposer ton corps de rêve et, ainsi, faire des photos d'une sensualité tellement incandescente que les papillons ne vont pas tarder à rappliquer. Oui oui, pendant des années, j'ai raillé les sex-pics. Aujourd'hui, voici la bonne méthode pour ne pas se rater justement ... et donc ne pas figurer dans le palmarès des photos ratées.

A la sortie du confinement, tu as comme moi croisé des profils où l'état de fusion ormonale n'est plus à démontrer. On ne compte plus les appels s'envoyer en l'air, comme si l'isolement résultant de la période avait servi de catalyseur et débridé celles et ceux qui sont cruellement en manque. Angoisse de plaire ou besoin de contacts qui dérive dans une dose de plaisirs charnels pour le ne pas dire bestiaux ... il est donc temps de reprendre les choses en main [si je puis m'exprimer ainsi] et poser les bases de ce qui ne doit pas être négligé quand on fait de tels appels au peuple, à la contribution générale ... voire à la dévotion de nature à servir en guise de salubrité impudique. C'est dautant plus certain que la perspective de reconfinements sporadiques ici et là se faisant chaque jour moins aléatoire, il y a tout intérêt à muscler ton jeu ... d'autant que les vacances sont la période idéale puisque tu as le temps [faut l'avouer, tu ne branles rien en ce moment], le décor [nature, plage ou chambre d'hôtel impersonnelle] et le corps [ah oui ... euh ... le summer body arrivera pus tard ? Qu'importe ... le body-shamming ce n'est pas ici qu'on va commencer à en faire]. Voici donc les conseils utiles et nécessaires pour procéder au "nude" [photo de toi nu(e)] afin d'appater autour de toi ...

sexpic 01

1 - La puissance de l'éclairage : L'éclairage naturel est généralement le meilleur tout simplement parce qu'il est ... naturel ! Aussi, et si tu sacrifies à l'exercice de la photo dénudée dans une petite pièce lugubre, exigüe qui confine au vide-poche ... il y a tout lieu de bien profiter des opportunités que la luminosité de la pièce en question propose. Ainsi un beau rayon de soleil en début d'après-midi ou une lumière particulièrement flatteuse le matin doivent t'indiquer quand sacrifier au plaisir de te prendre en photo. Sinon et si tu préfères profiter aussi de photographier ton corps à des heures où l'astre solaire est parti roupiller, il faudra user d'une lumière artificielle. Oui mais comment faire ? Facile ... le truc c'est de ne jmais faire de l'éclairage frontal. Le frontal, tu en feras pkus tard si ta photo est réussie ... Toujours mettre la lumière de façon à ce qu'elle provienne d'un seul angle. Cela permet de travailler plus facilement les ombres et de donner un peu de cachet à ton corps alléchant. En multipliant les angles lumineux, n'oublie pas qu'il faudra alors davantage de réglages même si ce n'est pas impossible. Privilégie en tout cas les lumières chaudes [pour rester dans le ton en fait] : des jaunes, du orange ... cela magnifie l'épiderme et donne un aspect moins bloc opératoire comme la lumière bleue ou blanche. Si tu n'as que des ampoules Ikea blanches et froides comme la Suède, alors n'héite pas à positionner dessus un vêtement qui tamisera tout cela ... sans provoquer non plus d'incendie.
Sinon, il y a les bougies qui cochent toutes les cases dont je parlais et donnent ce petit côté porno chic [mais attention à ne pas en abuser]. Enfin, l'accessoire ultime : c'est la guirlande lumineuse qui autorise tout un tas de créations et de combinaisons ... et en plus, là tu ne risques pas de te brûler avec la flamme de la bougie ni de t'épiler à la cire en bougeant le chandelier ... 

2 - Le diable est dans les détails : Je te l'ai largement démontré, il y a des lieux à éviter et tu le sais. Rien n'est pire qu'une pièce sombre et peu propice à l'exercice comme les toilettes, le local à poubelles, la salle de bain où traine un gros tas de linge sale. Et tout y passe : un tube de dentifrice pas fermé, de la vaisselle sale ou un bac à litière vont forcément gâcher tout le boulot et on va passer à côté de ta plastique délirante. Oui mais personne ne vit dans une pièce aussi chaleureuse qu'un caisson à oxygène alors qu'est ce qu'on met à la place ? N'oublie pas que le catalogue Ikea est la bible en la matière. Regarde ce qu'ils font et tu n'as qu'à suvre : livres, bougies, plantes, meubles propres, briques apparentes, lampes attrayantes. Si vraiment tu veux te lancer dans l'accessoirisation, des fruits, des fleurs, une corde, un instrument de musique [le pipeau n'est forcément super subliminal mais ça fait son effet]. N'oublie pas qu'il ne faut pas distraire mais te mettre en valeur. Mais après, tout dépend du message qui doit passer par ta photo ... 

sexpic 04

3 - Le miroir est-il indispensable ? C'est l'artifice classique, celui qui permet de cadrer au mieux puisque par définition, tu fais ta photo tout(e) seul(e). Or le miroir, c'est souvent dans l'entrée avec le meuble à chaussures qu'il se toruve ou pire dans la salle de bain où ton linge pendouille négligemment. Oui mais voilà, si le miroir est certes utile, on peut aussi faire autrement. Et c'est même conseillé quand on s'aperçoit que ton miroir n'est pas nickel, que le flash [est-ce que j'ai parlé de faire des photos au flash ??? Relis le point 1 s'il te plait ... est-ce que j'ai conseillé cela ?] fait des horreurs avec les reflets ou qu'il reste de straces de trucs dont on va passer un temps infini à se demander ce que cela peut bien être pour laisser autant de traces mouchetées ainsi. Donc bon ... on peut faire un bien joli "nude" sans miroir. Comment ? A bout de bras, ton ventre ou toute autre partie de ton corps vaut largement ce que tu pourras faire avec un miroir un peu craspouille. Sur ton lit, ton canapé, le parquet ou que sais-je encore, en étant allongé(e) sur le dos, je t'assure qu'il y a largement de quoi faire ! Tu t'allonges, tu plies les genoux ce qui permet de pousser ton booty [tes fesses quoi] vers le haut et ... ah non, tu arrêtes avec cette moue de porn-bimbo californienne. On a dit qu'on faisait du nu, pas du truc de télé-réalité cheap à la NRJ12 ou W9. 
Sinon, il y a la photo en plongée, en étant assis(e) sur le bord du lit, du fauteuil ou même de la table [tu sais, celle où tu rêves d'etre renversé(e) sauvagement dans un plan no bla bla qui pourrait bien dessouder la visserie du meuble en question]
Ou alors, il y a la très efficace poto dans la baignoire. remplie si tu veux rester suggestif ou moins remplie ce qui permet d'avoir la peau humide sans être ruisselante. La façon dont l'eau capte la lumière est toujorus agréable. Avec la bain, l'avantage c'est que tu peux faire de la mousse ... ce qui te permet d'être au top de la créativité, de l'esquive voire de la suggesion. Ah ça oui, on ne va pas allumer que des bougies dans cette histoire ...

4 - Oui mais avec un miroir, on fait comment ? Déjà, tu vérifies qu'il est propre. S'il est mobile, c'est le top mais n'oublie d'effacer les traces de doigts quand tu l'auras bougé. La règle photo de base, c'est toujours d'incliner ton miroir à 70 degrés [oui oui, tu vas me faire ton gros rapporteur ...]. Pourquoi 70 degrés ? Cela donne une impression magnifiée de longueur et ... de minceur figure-toi. Si tu fais une photo complète de ton corps, n'oublie pas de placer une jambe devant l'autre pour accentuer la longueur. Ne prends pas non plus la pose mannequin mais n'oublie clairement pas de décaler tes jambes. Décale aussi ton bassin : le frontal miroir, sans décalage, ça fait examen d'entrée dans une prison turque ou planche anatomique froide. Donc tu me désaxes une hanche et plus vite que cela ... Tu peux même faire un trois quart de tour pour dévoiler la forme avatageuse de tes fesses.
Ou alors, tu positionnes le miroir au sol ... c'est inattendu et permet de t'envisager autrement. De même, si ton miroir est fixe dans la salle de bain, n'hésite pas à faire couler de l'eau chaude et provoquer un bon paquet de buée ... c'est idéal pour masquer tous les problèmes ... 

sexpic 03

5 - La msie en scène : C'est là que ça passe ou ça casse. Et ça casse souvent parce que tu vas être figé(e), ton regard ne va pas être raccord ... et ça, c'est le moins pire. Le mieux et le plus simple, c'est la pontanééité. Evidemment, ne pas calculer avec tous les conseils que je viens de donner, c'est un peu paradoxal. Mais la préparation n'exclut pas la spontanéité du cliché. et c'est là que tout se joue parce que tu sais comme moi que si tu regardes ce que cela va donner en accentuant tel ou tel détail, ça va souvent être une catastrophe. Ton allié : le retardateur. Tu te laisses trois secondes et hop, c'est le téléphone ou l'appreil photo qui fait tout tout seul sans que tu ne sois à la manoeuvre. Ca autorise ainsi un peu plus de spontanéité ... ou alors, tu fais comme chez le photographe : tu baisses la tête et tu te relèves subitement en prenant la photo tout de suite : tu vas voir, tu n'auras pas la même tête et elle sera un peu plus naturelle.
Sinon, ne te prends pas la tête ... on n'est plus avec des pellicules à développer. Tu prends ta photo et si elle ne te convient pas, tu jettes. Dans le lot en étant le plus naturel possible, tu vas réussir à en faire certaines qui sont proches de la spontanéité. Oui mais voilà ... tu vas me faire remarquer que pour faire du spontané, il faut être nu déjà et donc cela oblige quasiment à faire des photos de salle de bain ou de chambre à coucher [mais pas seulement]. Qu'importe ... sous un angle légèrement au-dessus de la tête, ta spontanéité balayera les problèmes ...
Ah oui, il y a aussi le problème du support de l'appareil ... photo !!! Pas ton gros appareil à toi ... Si tu n'as pas de pied [non, pas de perche à selfie, de grâce ...], vive le bricolage : le système D va te faire découvrir tout l'intérêt de journaux qui traînent, de cartes de fidélité inutiles ou de boites qui prennent la poussière. N'oublie pas non plus de faire confiance à ton téléphone pour recadrer la photo si nécessaire ... de même, essaye de voir quelles corrections automatiques de luminosité ou de couleurs sont envisagées.
Petit truc : n'oulie pas de passer un peu d'huile sur ta peau ... sans pour autant y aller au jerrican et ressembler à un acteur de péplum italien des années 50. Pourquoi de l'huile ? Ca capte la lumière chaude ... tu sais celle dont je te parlais plus haut.

6 - Visage ou pas ? Bah ... j'ai envie de te dire, tout dépend à qui tu destines le cliché. N'oublie pas non plus qu'une fois qu'elle est partie, cette photo ne t'appartient quasiment plus [vive le revenge-porn ...]. Tout est donc affaire de confiance dans la personne à qui tu envoies ce cliché sulfureux. Tout le monde n'est pas comme moi [moi je les garde mais en sécurité, enfouie dans un dédale de dont moi seul sait exactement comment faire pour y accéder]. En matière de stockage, tu peux te moquer du monde et laisser ces photos dans ta galerie [comme moi] ou alors recourir à des applications protégées par mot de passe.

sexpic 02

Tto, qui te donne de bien sympathiques devoirs de vacances