2020 - LE CABINET DE CURIOSITES

Je sais bien que Goldorak avait niché la camp du Grand Stratéguerre sur la Lune, d'où partaient les hordes d'hommes de Véga assoiffés d'en finir avec la planète bleue et ivres de violence. Aujourd'hui, sans en faire une semaine thématique et alors que l'on fête aujourd'hui le cinquante-et-unième anniversaire du premier alunissage de l'homme, voici l'histoire secrète de la Lune.

LN1.jpgDéjà, pour revenir à Goldorak, tu dois savoir que le Camp de la Lune noire se trouve bien sur la Lune. C'est en tout cas ce que découvre Actarus dans l'épisode 72 de la série, après que nous en ayons eu un premier aperçu dès l'épisode 2. Oui, on découvre enfin le lieu de refuge du Grand Stratéguerre deux épisodes avant la fin du dessin animé. Et encore, félicite-toi d'être français : c'est la version française qui indique précisément où il se trouve [et pas la version originale] : la fille du Grand Stratéguerre, Végalia, explique que le Camp se trouve à l'antipode du Cratère de la Tranquillité, lorssqu'elle rejoint son père. 

Plus historiquement et scientifiquement, qu'ignores-tu encore de la conquête lunaire ? Plein de choses ... et c'est pourquoi aujourd'hui et pour fêter la 51ème bougie du premier pas posé, je vais essayer de voir ce qui, dans le Cabinet de curiosités, pourrait bien t'en apprendre davantage.

C'est donc le 21 juillet 1969 que Neil Armstrong a posé le pied sur la Lune. Mais ... euh ... le droit ou le gauche ?
Quelques jours avant, le Pape a fait acheter un téléviseur en couleur [alors que les images ne l'ont pas été] et le jour même de l'alunissage, il a prononcé une bénédiction pour Armstrong, Aldrin et ... Collins [voilà, cela permet de rappeler le nom du troisième qui vécut la frustration la plus ultime de l'Histoire : tourner autour de la Lune sans jamais pouvoir y mettre les pieds, en étant aussi proche]

La sonde s'est posée ... quelle heure est-il ? Tout le monde t'explique que c'était en pleine nuit en France ... pourtant Armstrong a posé Eagle, le module lunaire, à 20h17 et 40 secondes, en temps universel coordonné soit 21h17 heure de Paris. Prêt à sortir ... boum patratra ! Le Président Nixon appelle Armstrong pour discuter un peu et le féliciter ... cela diffère de quelques minutes les choses. 

500px-Moon_landing_sites

Toutefois, il ne faut pas oublier que les soviétiques furent les premiers à faire atterrir quelque chose sur la Lune, trois ans plus tôt : le 3 février 1966. Les premières photos du sol lunaire seront prises. Depuis, ce sont vingt-et-une expéditions lunaires qui ont permis de faire atterrir quelque chose sur le satellite naturel de la Terre ... la dernière expédition datant du 3 janvier 2019 quand les chinois ont réussi à se poser sur la face cachée de la planète.

Mais revenons à Apollo 11 ...
Chose amusante : la mère de Buzz Aldrin [Edwin Aldrin de son vrai prénom], le deuxième homme à avoir foulé le sol lunaire, s'est mariée pour devenir Madame Aldrin. Mais sais-tu comment elle s'appelait avant ? Marion Moon ! Les signes du destin sont tout de même amusants ...

Ce qui l'est moins, c'est que la conquête lunaire a fait l'objet d'une féroce compétition entre l'URSS et les USA. Le paroxysme de cette compétition survient pile le 20 juillet 1969. Distancés dans la course avec les États-Unis pour envoyer des hommes sur la Lune, notamment avec les échecs répétés de la fusée N-1, les Soviétiques n'ont plus d'autre choix que de développer des missions inhabitées pour être les premiers à ramener sur Terre des échantillons de roches lunaires. Après un premier échec du lanceur le 14 juin 1969, Luna 15 est finalement lancée le 13 juillet 1969, trois jours avant Apollo 11. A Moscou, on y croit : l'URSS sera la première à rapporter des échantillons lunaires sur Terre. Arrivée dès le 17 juillet autour de la Lune, Luna 15 va faire 52 révolutions autour de la planète mais, dans une tentative un peu désespérée, elle finit par s'écraser dans Mare Crisium [la "mer des Crises"] le 21 juillet, une vingtaine d'heures après les premiers pas sur la Lune d'Armstrong et Aldrin. 
La compétition pouvant aller jusqu'à occasionner des problèmes de sécurité pour le vol habité, les soviétiques rassurent les américains dès le 18 juillet 1969 : Luna 15 ne gênera pas Apollo dans sa ronde lunaire. Il en résultera que les deux grandes puissances décidèrent, à compter de cet épisode, de coopérer : l'URSS ayant révélé la première le plan de vol de Luna 15 afin de s'assurer que la sonde n'entrerait pas en collision avec Apollo 11, les deux pays fluidifièrent davantage leurs échanges.

Le fait est que lorsqu'il marchait sur la Lune, Neil Armstrong a subi l'écrasement de la sonde Luna 15 ... qu'il aura peut-être entendu.

Neil Armstrong effectue le premier pas sur la Lune le lundi 21 juillet 1969 à 2 h 56 min 20 s [3 h 56 min 20 s heure française alors que nous sommes encore le 20 juillet 21 h 56 min 20 s à Houston], 6 h 41 après l'atterrissage, devant plusieurs centaines de millions de téléspectateurs écoutant les premières impressions de l'astronaute. Celui-ci, en posant le pied sur le sol lunaire, lance son message resté célèbre : "That's one small step for [a] man, one giant leap for mankind" ... autrement dit "C'est un petit pas pour [un] homme, [mais] un bond de géant pour l'humanité". Armstrong avait l'intention de dire "That's one small step for a man" [... "pour un homme"], mais le "a" a été aspiré dans la transmission et n'a donc pas été rapporté initialement par la plupart des observateurs de l'émission en direct. Querelle d'accent ou conséquence des interférences radio, une analyse numérique plus récente semble révéler que le "a" a peut-être été prononcé mais qu'il a été masqué par des parasites ... Armstrong ayant admis avoir mal articulé par la suite.

Quinze minutes après Armstrong, Aldrin a foulé le sol lunaire et la légende dit que si Armstrong a posé le premier le pied sur la Lune, Aldrin aura été le premier à satisfaire un besoin bien naturel en ayant le pied sur la planète. 

Armstrong a expliqué que le déplacement sur la Lune était presque plus aisé que lors des simulations terrestres, réalisées en partie en plein dans les plaines volcaniques d'Islande. 

Alunir ok mais pour repartir, il y a eu un problème et c'est un stylo qui a permis de sauver le retour de la mission sur la Terre. Alors que le bouton d'activation du moteur du véhicule spatial avait été endommagé, empêchant de repartir de la Lune, Aldrin s'est servi d'un simple stylo pour l'enfoncer.

L'armée américaine signale également que pendant toute la durée de l'expédition Apollo 11, aucun soldat américain n'est mort au Vietnam. 

Une fois rentrés, et à leur retour sur Terre le 24 juillet 1969, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins ont été mis en quarantaine pendant 21 jours ! L'armée américaine et la NASA voulaient éviter la propagation de potentielles bactéries extraterrestres.

empreinte de botte dans le sol lunaire.On imagine enfin que la gloire pour Armstrong a été immense. Il raconta plusieurs fois que cet événement mondial et historique pour l'humanité n'a pas été si simple à gérer. L'empreinte de son pied lors de son débarquement y restera à jamais, du fait de l'absence d'atmosphère sur la Lune. Donc jusqu'à la fin des temps, son pied demeurera visible sur la surface lunaire. Cette quintessence de la gloire a occasionné une sévère névrose à Armstrong qui a déclaré avoir été obsédé par ces traces laissées.

Il n'y a pas que des traces qui furent laissées ... Après plus de 21 heures sur la surface lunaire, en plus des instruments scientifiques, les astronautes ont laissé derrière eux :
- un écusson de la mission Apollo 1 à la mémoire des astronautes Roger Chaffee, Gus Grissom et Edward White, morts lorsque leur module de commande prit feu lors d'un essai en janvier 1967 ;
- deux médailles commémoratives des cosmonautes soviétiques Vladimir Komarov et Youri Gagarine, morts respectivement en 1967 et 1968 ;
- un sac commémoratif contenant une réplique en or d'un rameau d'olivier comme symbole traditionnel de paix ;
- et un disque en silicone de messages portant les déclarations de bonne volonté des présidents Eisenhower, Kennedy, Johnson et Nixon ainsi que les messages des dirigeants de 73 pays du monde entier. Le disque contient également une liste des dirigeants du Congrès américain, une liste des membres des quatre commissions de la Chambre et du Sénat responsables de la législation de la NASA, ainsi que les noms des dirigeants passés et présents de la NASA.

Voici maintenant de quoi revivre l'alunissage d'Apollo 11, dans une version restaurée en 2005 du film original.

Tto, peut-être plus intrigué par la face cachée de la Lune