Le Tarzanniv

Ah ah ... tu envisagerais que je ferais, ce faisant, un coucou déguisé à un grand gaillard poilu qui se dore parfois la pilule sous le soleil toulousain ? Tu expecterais que je fasse allusion à un secret d'un autre jeune homme fêtant également son anniversaire aujourd'hui ? Que nenni ... bien qu'il faille souhaiter leur anniversaire à Mcmambmy et Tambour Major, c'est d'un autre Tarzan dont il est question aujourd'hui.

Voilà exactement 21 ans que le film Disney retraçant les aventures de l'homme réputé singe est sorti en salles. 21 ans darling ... ça ne nous rajeunit pas et même s'il ne s'agit pas du meilleur Disney de l'Histoire, celui-ci résonne d'une forme particulière et pour une simple raison. 

Si "Tarzan" est le 59ème long-métrage d'animation et le 37ème "classique d'animation" des studios Disney, ce n'est pas pour cela qu'il occupe une place particulière. Ce n'est pas non plus parce que la VF permet de réunir Valérie Lemercier, Muriel Robin, Gérard Rinaldi ou encore Éric Métayer. Ce n'est pas plus parce que je suis allé le voir au cinéma en 1999 et qu'il s'y est passé des choses qui dépassent l'entendement.

"Tarzan" est un film à part pour plein de bonnes raisons que tu liras ici et là. Qualifié clairement de dernier grand classique de Disney parce qu'il est le dernier film sorti alors que le studio régnait en maître absolu sur l'animation [avant l'irruption de Pixar, Dreamworks et consorts], que le dessin se fondait complètement avec l'image de synthèse [seuls quelques éléments ont été réalisés en images de synthèse comme par exemple la mer et la barque lors du naufrage au début du film]. Oui, il y a un peu un avant et un après "Tarzan" ... comme l'explique Chroniques Disney, "le studio de Mickey livre ce qui peut s'apparenter visuellement au plus beau long-métrage animé de la décennie concernée, tellement l'animation y est à couper le souffle. Et rien n'a été assurément fait d'aussi beau depuis, et ce, par aucun studio. L'histoire, quant à elle, s'avère touchante grâce à une belle adaptation du classique d'Edgar Rice Burroughs même s'il peut lui être reproché un méchant caricatural et un combat final en deçà des ambitions présentes au début du long-métrage."

Sauf que pour ton serviteur, l'intérêt principal est ailleurs. C'est la musique qui est souvent l'emblème des films Disney. Pour "Tarzan", c'est Phil Collins qui s'y colle et qui compose au kilomètre, les musiques intermédiaires étant revenues à Mark Mancina. L'alliage se fait très bien mais la chanson principale du film est celle qui fait que "Tarzan" a une place particulière. C'est d'ailleurs son principal défaut aux yeux des Disneyphiles avertis : elle est tellement efficace, porte tellement l'empreinte de Phil Collins [qui alla même jusqu'à la doubler lui-même en français, espagnol, allemand et italien] qu'elle casse un peu la magie de l'animation et sortirait le spectateur du film. Efficace oui, pop à souhait et même davantage, "You'll be in my heart" [oui parce que bon, on préfère toujours l'original et la version du même nom] est un petit bijou que je suis encore capable d'écouter en boucle toute une journée parce qu'elle me transporte. Au surplus, c'est une super belle chanson d'amour et je suis tout love quand je l'écoute ...

Du Phil Collins au sommet de son art surtout quand la musique est sublimée par les images quasi parfaites du dessin animé datant d'il y a 21 ans avec la fluidité des mouvements et la nature luxuriante. Du coup, tu penses bien qu'on va se la remettre un coup voire plusieurs ... c'est sur, c'est reparti pour un tour me concernant !

Tto, qui souhaite un bon anniversaire au(x) Tarzans du jour