Les dessous du décorEn l'occurrence, on parle souvent de l'envers mais il est davantage question de dessous pour ce qui concerne cette externalité que j'estime positive de pouvoir bosser en petite tenue [voire même en freeballing absolu, c'est à dire sans rien].

C'est ce qui amuse beaucoup les networks américains qui multiplient les duplex aux domiciles de leurs intervenants et chroniqueurs : "are you wearing pants ?" entend-on régulièrement [et Will Reeve dans "Good morning America" s'est fait choper en début de semaine] parce que c'est devenu un gimmick. A voir quelqu'un face caméra avec une joli chemise et même une cravate, tu imagines désormais clairement qu'en dessous, c'est la samba voire même qu'il n'y a plus rien.

Avec la vue sur les domiciles des uns et des autres [on apprécie certains styles de déco plutôt que d'autres], c'est l'attraction du moment en somme. Oh bien sur, le floutage de l'arrière plan retire un peu de charme donc il ne reste plus qu'à imaginer si ton interlocuteur est nu avec tout à l'air, ou s'il y a juste un caleçon. Bon, s'il est super classique, il sera complètement habillé ... c'est d'un triste.

Le fait est que je suis entre les deux : entre le rien et le boxer/short en freeballing. Et le fait est que je limite beaucoup les visios avec le boulot ... tu connais mon âme charitable : j'ai compris qu'il convenait de ne pas multiplier l'exercice pour économiser les capacités réseau qui soumis à beaucoup de sollicitations. Bah oui ...
C'est aussi parce que ma tronche ne ressemblait plus à grand chose et que j'avais la coiffure d'un SDF moldave donc bon ... Si en plus il faut que je bouge rapido et que je suis sans caleçon en dessous, bonjour l'impression.

Les dessous du décor 2

D'ailleurs, tu te demandes bien comment ça se passe sous mon bureau actuellement ?
Apôtre de la transparence, j'ai décidé de te montrer ce que tu verrais si tu étais ... enfin bref. Tu as de la chance, j'avais et un tshirt admirable et un boxer qui ne l'était pas moins. Non non, vraiment ... t'as du pot sinon je ne te cache pas que ta vie aurait changé.

Et finalement ... pourquoi est-ce une question ? Pourquoi serait-ce un problème ? Bah franchement, je n'en sais rien et j'infère que la pudibonderie américaine [qui déteste toutes les dissimulations mais qui se nourrit de celles-ci quand on peut en faire un spectacle] y voit encore un jugement moral. Moi pas.

C'est même presque plus sympa en somme : au boulot, c'est quand même compliqué de bosser avec la main dans le caleçon. Là, c'est non seulement carrément possible mais aussi super naturel. Ah oui, j'avais oublié de te rappeler que je suis un vrai garçon parce que je passe ma vie la main dans mon boxer. J'en avais parlé un jour, il y a fort longtemps, mais oui, cela me rassure. D'ailleurs, quand je suis en stress, tu n'imagines pas à quel point j'ai la main dans mon pantalon et je malaxe à donf. Certains sucent encore leur pouce, d'autres ont conservé leur doudou : moi je me tripote.

Et forcément, avec la configuration actuelle, c'est tout de même assez facile, assez pratique et en plus, cela ne pose de question à personne puisque personne ne le voit. Ce retour à la simplicité élémentaire a du bon et qu'importe les visios ou les conf calls [le mode haut-parleur laisse les deux mains libres, c'est génial], moi cela me détend [parfois dans tous les sens du terme].
Quant à savoir comment je suis vraiment habillé pour les apéro-visios ... c'est une autre question au sujet de laquelle je préfère laisser le suspense perdurer.

Oui oui, on est d'accord : tout cela n'a aucun intérêt et voir fleurir différents articles sur la question [particulièrement outre-atlantique] révèle la vacuité d'une certaine actualité ... mais je préfère cela plutôt que relayer des conneries et continuer à faire s'embraser les esprits déjà bien chauffés qu'on s'apprête à déconfiner. La simplicité et le naturel a toujours eu mes préférences ...

Tto, qui vient de t'ecrire tout cela en short