Mon bel engin

Covidomètre 10

C'est à ce moment que les athéniens s'atteignirent ... ce n'est pas le tout de confiner comme des dingues au point que cela confine à l'oisiveté physique la plus répugnante. Nan parce qu'à force de bouger beaucoup moins [même marcher], on va gonfler et même plus que d'ordinaire. Donc c'est la raison pour laquelle depuis lundi, j'ai pris le taureau par les cornes [pas au sens propre ... évidemment ni sans que ce soit une métaphore zodiacale] : j'ai décidé de monter sur ce qui fut mon cadeau d'anniversaire de l'année dernière et pour lequel j'avais une détestation profonde.

Et comme je suis un garçon un tantinet obstiné, j'étais toujours en froid lorsque j'ai finalement décidé de mettre tout cela de côté pour mieux m'en servir [quitte à ce que cela m'encombre, autant que cela serve] et donc faire un peu d'exercice.

Le propre de l'engin est de faire comme si tu marches beaucoup mais en adaptant avec une foultitude de programmes selon ce que tu veux et te figurer ainsi que tu fais un bon exercice bien comme il faut. Et je te confirme qu'après deux séances bien difficiles, ça bosse et que mes jambes ont bien repris du tonus comme il faut [au point que j'ai encore découvert des muscles que j'ignorais à ce niveau].

Donc oui, c'est décidé : il ne peut y avoir de confinement sans un peu de sport et je ne vais pas sacrifier à la mode du jogger spontané qui n'a rien trouvé de mieux que de feindre être pris d'une passion soudaine pour le footing afin de sortir et donc propager encore et toujours la maladie [puisque le jogger est comme le connard qui se croyait au dessus des consignes avant le confinement : il brave la discipline parce que pour lui ce n'est pas pareil]. Moi, je fais du sport sans sortir parce que je peux le faire et que, finalement, Zolimari avait eu le nez creux en achetant cet engin diabolique. Autant le faire puisque c'est possible !

Et compte tenu du fait que je carbure aux desserts home made en ce moment pour maintenir un moral qui ne fonctionne bien qu'aux glucides, tu comprends déjà que si je veux éviter le statut de barrique internationale lorsque tout le monde pourra sortir, il faut bien prendre des mesures à la démesure de la situation. Pas le choix sinon je vais rester confiné toute ma vie ...

Du coup, ce soir, j'ai rendez-vous à 19h sur l'engin de torture, je vais te l'enfourcher bien comme il faut, y mettre la force nécessaire et vas-y que ça va tournicoter au niveau de la pédale ! Résultat : mon corps de rêve sera tout humide en quelques minutes et, mon souffle s'accélérant, je vais me les mettre bien profond les kilomètres et les dizaines de minutes d'effort. Mais ... y a pas le choix et en plus, ça compte comme un bonus dans mon Covidomètre !

Tto, qui t'a montré son gros engin