CogiTtoQue ceux qui avaient cru qu'elle était hors jeu s'en mordent les doigts, la papesse du regard qui tue, l'impératrice du "Mouais" et la souveraine du "Pffff" prend actuellement sa revanche et ça bouscule les habitudes du CogiTto [mais on s'en réjouit].

Oui oui, Melle Isa a encore frappé fort la semaine dernière en s'octroyant la bonne réponse : l'incognito était Pierre Dac. Revenons un peu sur les indices ...

1 - "J'ai été candidat à l'élection présidentielle avant de me retirer, par fidélité" Si l'on pouvait immédiatement penser à Coluche, "par fidélité" amenait sur une autre voie. Et c'est bien à l'élection présidentielle de 1965 qu'il fallait penser quand Pierre Dac essaya de se lancer dans la compétition pour faire un coup fantaisiste. A cette occasion, il avait pris la tête du MOU [Mouvement Ondulatoire Unifié] et avait trouvé un slogan : "Les temps sont durs, votez MOU". Le 11 février 1965, il s'est donc déclaré candidat et a présenté Jean Yanne et René Goscinny comme deux futurs ministres. La plaisanterie dura jusqu'en septembre où, au regard de la popularité de l'humoriste, l'Elysée lui demanda, par fidélité au Général de Gaulle, de retirer sa candidature ce que Pierre Dac fit puisqu'il avait été un ardent résistant.

03s

2 - "J'avais un bras plus court de 12 cm que l'autre, par accident" Cette particularité physique est avérée et remonte au premier conflit mondial. Mobilisé en août 1914 au lendemain de son vingt-et-unième anniversaire, Pierre Dac [de son vrai nom André Isaac] revient du front quatre ans plus tard avec deux blessures : un éclat d'obus lui ayant raccourci de douze centimètres le bras gauche le 10 mai 1915, un autre le blesse à la cuisse en 1916.

3 - "J'ai inventé ce qui deviendra un jeu télévisé loufoque" Deux indices résidaient dans ce troisième indice ... En effet, Pierre Dac était surnommé par certains le "Roi des Loufoques" pour son aptitude à traquer et créer l'absurde à partir du réel. A cette fin, il oeuvra pour la dépédantisation notamment au travers du fameux texte "Le biglotron". Dans cet esprit, il est également l'inventeur du fameux Schmilblick, qui "ne sert absolument à rien et peut donc servir à tout. Il est rigoureusement intégral !", le mot "Schmilblick" sera plus tard repris par Guy Lux pour un jeu télévisé inspiré de l'émission "La Chose" animée par Pierre Bellemare sur Radio-Luxembourg [future RTL], puis par Coluche pour une parodie ... et c'est là que le coup était rude parce que deux indices pouvaient amener sur Coluche.

En reconnaissant Pierre Dac, Melle Isa empoche donc ce qu'il restait de la cagnotte, c'est à dire 494 points qui s'ajoutent à son pécule précédent et lui permettent donc de prendre la tête avec 1.044 points. Ayant annoncé qu'elle voulait jouer à la mirette, 100 points de bonus plancher sont ajoutés aux trois autres jeux et la mirette démarre donc avec 700 points de plancher [200 points de cagnotte accumulée ces dernières semaines + 500 points de bonfication pour avoir été le jeu choisi], auxquels j'ajoute 150 points parce qu'e trois propositions ont été formulées. Pendant ce temps, les cagnottes du TBM et du Tip top continuent de grimper à 300 points et l'incognito à 100 points. Mais cette semaine, on joue avec la mirette qui regorge de 850 points de cagnotte !

Les règles du jeu sont simples, elles sont rappelées ici. Le principe de la mirette n'en est pas moins enfantin : il faut deviner ce qui figure sur la photo. Chaque mauvaise suggestion fera perdre 43 points à la cagnotte et c'est donc maintenant à toi de jouer ...

04

Tto, game boy