Passion cahierJe ne te promets pas que tout va changer dans ta vie comme tout change dans la mienne en ce moment mais je peux au moins t'annoncer un avant et un après : je vais me mettre aux cahiers.

Ah mais c'est que cela n'a l'air de rien sauf que c'est pourtant toute une façon de travailler qui s'en trouve chamboulée, métamorphosée sinon carrément révolutionnée. Oui oui, je fais partie de ces gens qui notent à gauche et à droite des tas de choses mais qui rassemblent assez peu leurs notes ou pensées métaphysiques en un seul endroit ... je n'y voyais pas l'intérêt et, aussi, j'entrapercevais le risque de tout perdre si l'on égare le cahier rassemblant tout cela. Et comme je suis un grand spécialiste de la dispersion en question, je me disais qu'il ne fallait pas trop tenter le diable, ayant pour moi-même une confiance des plus mesurées.

Sauf que depuis quelques semaines, l'idée me trotte dans la tête et avec une insistance des plus féroces.
Je n'ai toutefois pas franchi le cap du grand cahier d'écolier avec la marge et tout et tout ... je n'ai d'ailleurs pas encore franchi le cap du cahier tout court ... mais je le vois bien que je vais y aller ne serait-ce que parce que tout part dans tous les sens en ce moment et que j'ai besoin de rassembler ce qui peut encore l'être. Ce n'est d'ailleurs pas une méthode purement professionnelle ... reprendre mes recherches généalogiques va clairement m'obliger à ouvrir un cahier ad-hoc [le premier qui me parle du capitaine mérite mon oeil peu aimable du jour].

Au delà du support, le sujet méritait que j'en parle parce qu'il traduit autre chose : le besoin de rassembler ce qui est éparpillé en apparence [en apparence seulement ...]. Ce n'est pas que ce soit le cas, c'est aussi que je déploie une énergie folle à rassembler ce qui doit l'être au moment où je n'ai pas forcément le temps de le faire et c'est précisément cette débauche d'énergie que j'aimerais rationaliser. Bon ok, si j'y parviens rien qu'avec un cahier, ce sera toujours ça de gagné mais bon ...

Oui tu l'as compris, le cahier est un prétexte, un alibi qui annonce d'autres évolutions. Je n'y vois pas un marqueur d'âge, je n'infère pas qu'il soit un signe de snobisme quasi démodé au moment où le tout digital emporte tout sur son passage, je n'y voue pas la force d'un talisman qui ne dirait pas son nom ... j'y vois un indice de ce qu'il est peut-être temps de faire évoluer mon comportement au regard de contraintes toujours plus lourdes. Certains appellent cela la maturation, moi je n'y vois pour l'heure qu'une passion cahier nonobstant la parfaite conscience de ce que c'est probablement bien plus que cela ...

Tto, qui sait déjà qu'ils seront bleus