Mr & Mr

Parmi celles et ceux qu'il m'ait donné de croiser, il en est que je cotoie depuis fort longtemps et pour lesquels j'ai une tendresse particulière. C'est d'abord Xtofer avec lequel je fus en contact et, en partant d'un concours photo [qui avait cours à l'époque], nous avons commencé à échanger, discuter pour finalement nous rendre compte d'une certaine connexion sur tout un tas de sujets. Rares sont les personnes avec lesquelles un oeil ou un simple début de phrase suffit à savoir exactement où lui et moi allons. Au gré des circonstances, j'ai essayé de l'appuyer, de l'aider un peu voire même de lui prodiguer quelques conseils qui renforcent encore une relation qui ne demande rien d'autre que de vivre sa vie sans avoir besoin de démontrer quoi que ce soit. S'il y a bien une chose qui résume nos rapports, c'est bien "On se comprend".

Avec un peu de décalage [de mémoire, deux ans après], j'ai connu celui qui partage sa vie et pour lequel j'ai une infinie tendresse. Un sourire solaire et des envolée pailletées plus tard, Jauni est l'exemple même du garçon sympa, agréable et souvent joyeux. Nous nous sommes perdus dans des concerts plus ou moins étonnants jusqu'à se faire un Tina Arena londonien et je me souviens d'un soir où j'en avais gros sur la patate et nous avons discuté de choses profondes et où il m'a donné un conseil sorti de sa propre expérience. Surtout, j'ai toujours été sidéré qu'il m'explique que Zolimari et moi étions pour lui le couple Disney par excellence.

Ces deux loustics entament présentement les 48 dernières heures d'un célibat au sens marital du terme puisque je suis heureux d'assister à leur mariage. Heureux en effet parce que nous nous suivons sans avoir besoin d'être toujours ensemble. Nous avons fait une excursion londonienne tous les quatre, nous sacrifions au plaisir de la soirée Eurovision annuelle [quand ils ne décident pas d'aller à Manchester pour assister à un concert annulé quelques heures avant et donc échouer dans un bar qui retransmet l'Eurovision], nous partageons un regard commun sur cette époque et ceux qui la composent même s'il faut bien avouer qu'entre nous quatre, il y a deux équipes : ceux qui ne sont plus étanches quand des chanteuses qui braillent cassent les oreilles et les autres. Surtout, le monde étant tellement petit et parce que certains ont sacrifié des heures à attendre devant des hôtels, je me suis rendu compte que Zolimari et eux ont plus de points communs qu'on aurait pu l'imaginer au départ. C'est amusant ...

"Oh non non mais non, pourquoi se marier d'abord ?" m'avait lancé il y a cinq ou six ans Xtofer qui trouvait pénible cette frénésie de mariage, comme s'il s'agissait de la dernière case à la mode à cocher. Je me souviens avoir argumenté en lui rappelant que si l'on agit toujours en fonction de ce que font les autres, on ne fait finalement jamais ce que l'on veut vraiment. Cette discussion, je m'en suis rappelé quand ils nous ont annoncé, en coup de vent, en août dernier que le grand jour était proche. Un sourire est apparu et j'ai été ravi. Ravi pour Jauni parce que j'étais persuadé depuis longtemps qu'il attendait cela avec impatience et ravi pour Xtofer parce qu'encore une fois le temps a fait son oeuvre.

Samedi, je serai certainement très ému parce que je suis intimement persuadé que ces deux-là se sont trouvés, au delà des yeux au ciel et des agacements. Je serai content parce que même si le mariage n'est pas une finalité en elle-même, je perçois cela comme un aboutissement [un peu comme je l'ai envisagé quand cela m'est arrivé]. Je serai là parce qu'ils ont été là pour moi quand ça allait et aussi quand ça n'allait pas. Le soir de mon mariage, j'ai remercié tous ceux qui étaient là en leur expliquant que s'ils étaient présents ce soir là, ce n'était pas par hasard et indubitablement parce qu'ils avaient une part de responsabilité dans ce mariage. Ce soir là, Xtofer et Jauni étaient là et ces paroles leur étaient destinées aussi, je doute toutefois qu'ils imaginent à quel point.

Tto, qui aura eu un mariage cette année