Spécial SLIPC'est le dernier "Porn to be alive" et pour l'occasion, on va parler slip ... et même pire que cela, on va en faire une spéciale.

Parce que le slip, c'est tout de même tout un programme culte s'il en est : c'est un peu comme le pain au chocolat ou la chocolatine, on est pour ou contre, on aime ou on déteste ... ouais le slip c'est clivant !

D'ailleurs, si tu as été bien fidèle, tu te souviens qu'il a déjà été question de slip ici même

Alors pourquoi le slip est-il une question ? Disons déjà qu'il sera ici question de s'interroger à la question [qui mériterait bien une semaine thématique sur France Culture ou une belle soirée Théma sur Arte] pour les garçons qui les remplissent autrement que les filles. Clairement, le débat n'est pas le même selon le genre ...

Or donc, pour les porteurs de couilles et de tuyaux, le slip a-t-il encore une raison d'être ? Bah franchement, les chiffres d'achat ne cessent de diminuer mais, tel Highlander, il faudra certainement lui couper la tête pour s'en débarasser. C'est en substance le sujet de cet excellent article de Slate qui explique que là franchement, on ne compend pas bien et pas grand monde n'assume ce sous-vêtement qui procède d'une habitude générationnelle que d'un choix purement raisonné. Et encore, je ne parle pas des slips DIM ... [on connait ma croisade contre les DIM, jusqu'à mon dernier souffle j'y mettrai l'énergie nécessaire mais on se débarassera de ce fléau]

DxqPfhkXcAAgi6O

Certes le boxer s'arroge les faveurs des hommes mais le slip est comme papy, il fait de la résistance : quasiument encore 20% des achats se portent sur lui, et le Slip Français confirme cette tendance. Alors évidemment, les séniors pérénisent et les familles préfèrent que les petits nenfants en mettent jusqu'à ce que leurs premiers poils leurs permettent de reprendre la main. Du coup, oui, demeure un socle qu'il semble difficile de combattre ...

Alors oui bien sur cela fait de belles photos, le caractère moulant du sous-vêtement permettant toutes les divagations [que ceux qui ont regardé les pages de slip des catalogues de La Redoute ou des 3 Suisses lèvent ... la main et laissent tomber ces pages plus collantes que les autres] plus ou moins humides, il se trouve néanmoins un trou noir [...] dans la représentation des slips sur une classe d'âge : les 20-40 ans n'en mettent pas !

Dog_lTOXsAE4LGQPourtant, les marchands de ce truc ont essayé de renouvelleer la gamme, affiner deux trois choses un peu trop ringardes ... et la trouvaille c'est le jock-strap qui n'est rien d'autre qu'un slip sans rien derrière [sur le derrière]. Trouvaille de jouvence pour le slip du coup ? Oui clairement et cela a permis à certains d'en revenir à la découpe échancrée des slips d'une certaine façon mais le boxer a su réagir et les Aussiebum et autres Pump! ont dégainé des boxers jock-straps.

Qu'est ce qui peut donc sauver le slip ? Espérons pas grand chose sinon de rester une antiquité qui, ponctuellement, deviendra populaire parce que vintage [comme cela est arrivé au début des années 1990] ... ou alors la dérision.

Serge Mendez et Arnaud Heitz ont inventé le lancer de slip avec un règlement officiel. Photo ArchivesC'est peut-être la solution et c'est bien ce qu'a compris la Fédération Française de Lancer de Slip. 

Deux français ont lancé, à l'ocasion de leur deuxième tour de France en mobylette, le lancer de slip. Et le résultat est spéctaculaire : le nouveau record national est de vingt-neuf sguègues et une coucougnette. Ah oui ... il faut traduire : cela fait près de 23,5 mètres, améliorant donc leur précédent record établi au début du périple qui était à 14,40 mètres. C’est Maxime qui détient maintenant le record, établi jeudi dernier au camping municipal de Volvic dans le Puy-de-Dôme. À chaque étape du Tour de France en mobylette, un stand de lancer de slip est mis en place : "Le but, c’est de donner un peu de joie de vivre aux gens" a expliqué Arnaud Heitz.

Après ... on peut toujours trouver des attraits au slip ...

Tto, slipophobe