2019 - CABINET DE CURIOSITES

Les vacances certes ... mais c'est déjà bientôt la rentrée !!! [écrit-il, sadique comme pas deux alors qu'il commence simplement à se préparer pour ses propres congés] Qui dit "rentrée" implique hélas souvent une bonne dose de stress. C'est pourquoi aujourd'hui, on peut aller faire un tour chez ceux qui semblent digérer le mieux le stress en ayant trouvé potentiellement la formule magique qui conjure les nocivités de l'acharnement de la pression du quotidien. Et c'est chez les danois que l'on trouve une piste ... et, qui plus est, c'est d'une simplicité telle que cela tient en trois lettres : pyt. Ce mot, qu'en bon habitué de la langue du royaume scandinave le plus méridional je peux traduite par "peu importe" ou "ce n’est pas grave", semble aider les sujets de la Reine Margrethe II à relativiser au maximum. Attention, ne le prononce pas "pite" mais "pyd" pour que cela fonctionne !

On aurait tort de négliger cela après l'engoument constaté pour l'hygge, l’art de vivre à la danoise. D'ailleurs, on rappellera aux sceptiques [qu'on peut jeter dans la fosse du même nom] que le Danemark se classe à la deuxième place du classement 2019 des pays les plus heureux du monde. Et pourquoi peut-on jeter son dévolu sur ce mot là ? Parce que c'est tout simplement le deuxième mot préféré des danois ! Notons tout de même que tout fantastique qu'il soit, "Pyt" n'a pas d’équivalence en français à telle enseigne qu'il faut faire un subtil mélange entre peu importe, t'inquiète pas trop et laisse tomber. Oui mais c'est mettre de côté aussi l'acception positive du mot comme l'indique BBC TRAVEL. "Pyt" est donc utilisé pour exprimer le fait qu'il faut accepter qu’une situation soit hors de son contrôle, et même si on est contrarié ou frustré, il n'y a pas d'énergie à consacrer à cela surtout si c'est pour se bousiller l'existence alors qu'on ne peut rien y faire. Un sorte de fatalisme positif en quelque sorte ...

Pyt

Bien évidemment, "Pyt" sert également à réconforter les proches. "Pyt" est "un concept culturel visant à cultiver des pensées saines pour faire face au stress" selon Marie Helweg-Larsen, professeure de psychologie au Dickinson College de Pennsylvanie, danoise de naissance dans un article écrit pour The Conversation.

Et il n'y a pas que les danois qui s'en sortent ... [oui on pourrait croire qu'on les conditionne dès qu'ils sont tout petits dans une vague entreprise d'hypnose collective ...] même ceux qui sont venus vivre au Danemark adoptent cette philosophie de vie, plus exactement ce recul salutaire permettant de dompter son stress. 

Ifølge foredragsholder Chris MacDonald – der ogsÃ¥ medvirkede i indslaget pÃ¥ TV 2 – har vi ”en tendens til at tro, at alt kan lade sig gøre”. Men sÃ¥dan er virkeligheden ikke, og derfor er det godt at kunne sige ”pyt”, skriver journalist Kurt Strand.C'est devenu tellement culturel pour le royaume que le phénomène prend des proportions incroyables : des buzzers en plastique rouge ou autre et blanc, estampillés de l’inscription pyt, sont utilisés dans les écoles "pour aider les enfants à faire face aux petites frustrations", explique Marie Helweg-Larsen. Il parait même que l'on peut en acheter dans les magasins à Copenhague ou ailleurs ...
Résultat de recherche d'images pour "pyt"La méthode est simple : on appuie dessus, ça te bombarde tout plein de "pyt" et il faut juste respirer profondément et hop ... plus de stress et tu passes à autre chose.

Quand on pense au budget de la sécurité sociale consacré aux antidépresseurs en France alors qu'un petit buzzer en plastique permettrait de tout régler, il y a des choix de santé publique qu'il faudrait parvenir à faire dans pas trop longtemps ... les danois le savent bien. 

Tto, pyt-être