2019 - CARNET DE VOYAGELe cruel avantage de l'Islande, c'est qu'au delà des paysages et environnements majestueux, c'est un défi permanent pour quiconque aurait un léger problème orthophonique : oui, ami étudiant en médecine, si tu veux avoir une rente perpétuelle, l'Islande est le paradis !

J'ai déjà beaucoup montré sur l'Islande dans divers billets qui étaient consacrés mais peut-être ne t'ai pas déjà assez parlé de Fjaðrárgljúfur. Pourtant, tu connais peut-être déjà cet endroit assez magique, assez envoûtant mais hélas piétiné par des hordes de touristes débiles qui veulent venir à cet endroit parce que Justin Bieber y a tourné l'un de ses clips. On ne reviendra pas sur le QI des fans de Justin Bieber qui m'a valu une fatwa jadis ...

Fjaðrárgljúfur carte

Fjaðrárgljúfur est un canyon situé au sud-est de l'Islande à environ 8 km à l'ouest de Kirkjubæjarklaustur [ça te fait une belle jambe hein ? Mais regarde la care, tu vas comprendre]. Ce qui est particulièrement remarquable, c'est qu'en certains endroits, le canyon atteint 100 mètres de profondeur et sa longueur est d'approximativement deux kilomètres. Si tu veux briller en société, n'oublie pas de mentionner qu'il est traversé par la rivière éponyme Fjaðrá. Et là d'un coup, tu entrevois la construction des noms islandais ...

La fondation rocheuse est principalement de la patagonite des périodes froides de l'âge de glace. Il est estimé que ces roches date de 2 millions d'années. Les géologues pensent que le canyon s'est formé à la fin de la dernière période glacière, il y a environ 9.000 ans. Quand le glacier s'est retiré, un lac s'est formé dans la vallée derrière qui a coulé sur de la roche résistante.

Fjaðrárgljúfur 01

Le ruissellement du lac a coulé à l'endroit où Fjaðrárgljúfur est aujourd'hui. Des rivières glaciaires ont transporté beaucoup de sédiments dans le lac et la rivière qui en sortit s'est creusée dans la roche et est descendue sur la palagonite devant elle. Quand le lac s'est complètement rempli, la rivière a commencé à creuser dans les couches sédimentaires qu'elle avait précédemment laissées dans la vallée. Les terrasses des deux côtés de la vallée donnent une indication sur la hauteur et l'emplacement du lac.

Alors comment ça se passe ? Dès l'arrivée sur le parking au pied du canyon, le paysage est déjà impressionnant et les couleurs sont étonnantes, surtout si tu profites d'un soleil faisant ressortir les verts incandescents de la végétation avec le noir des roches et le bleu parfois turquoise de la Fjaðrá. Mais c'est du haut du canyon que la vue est la plus impressionnante : pour y parvenir, un petit chemin permet de monter dans l'herbe et de longer le canyon. Au prix de quelques descentes dans des herbes hautes parfois poussant sur un sol si spongieux qu'on s'y enfonce aisément, on peut s'approcher très près des pitons rocheux pour observer la vue sur les deux kilomètres de sentier qui longent le canyon. Par endroits, on apprécie clairement l'hectomètre de hauteur ...

Fjaðrárgljúfur 03

Fjaðrárgljúfur 02

Plus loin et plus haut, le plaisir continue et en remontant la rivière, on accède [en 4x4 si la voie est ouverte par les rangers locaux parce qu'il y a quelques rivières à franchir] à la cascade de Fagrifoss. Deux gués sont à passer avant d'arriver sur place et l'un des deux est assez impressionnant. La route est "bumpy" donc cahoteuse. La chute est alimentée par la rivière Kaldakvísl, celle justement que l'on traverse en 4x4. A cet endroit, on peut rejoindre la route n°1 [la fameuse route islandaise qui fait le tour du pays] ou alors pousser vers le Laki mais ça c'est une autre histoire, probablement encore plus incroyable.

Fjaðrárgljúfur 04

Fjaðrárgljúfur 05

Fjaðrárgljúfur 06

Tto, qui ne saurait trop encourager à pousser par ces terres fascinantes