Addition des addictionsEt non pas le contraire ...

J'ai souvent raconté ici mes addictions au sucre, au chocolat, à des livres de nus masculins, aux cravates, aux polices de caractère, aux objets publicitaires, aux verres, aux toupies, aux sabliers ... j'en passe parce que sinon tu vas t'inquiéter alors qu'il n'y a pas lieu : je vais très bien.

Sauf qu'en construisant ma liste de cadeaux de birthdayversaire hier, je me suis surpris à accumuler des Funko Pops dans tous les sens. Pourquoi ? Simplement parce que j'en ai envie et que voilà. "Mais on mettrait tout ça où ?" m'a lancé Zolimari [qui n'est pas le dernier à accumuler dans tous les sens ... mais ce ne sont que les albums de Céline Dion, Tina Arena, Marie Mai et Vanessa Amorosi sans parler des programmes de comédies musicales]. C'est vrai ça, on megtrait tout ça où ?

Mes addictions, je les soigne gentiment, à dose homéopathique [et cela fonctionne aussi bien que les billes de sucre en question] mais je les soigne sans vraiment me dire qu'elles sont de nature à me faire périr à la prochaine occasion. Une seule pose véritablement un problème : le sucre et la bouffe en général parce que je pratique le sport en mode Chrucill.

Sauf que Vladimir [qui a encore failli me faire clamser samedi après-midi] s'occupe de moi et j'avoue que la deuxième séance a été dure physiquement [au point que j'ai mis presque 30 minutes à retrouver un peu de dynamisme] mais plus agréable que la boxe de la première : nous avons fait du fractionné pour piocher dans les réserves et tester mon endurance. Mais nom d'un chien que je suis rouillé et qu'ils sont loin les temps canons de mes cent mètres d'antan.

Dès lors, sans avoir l'ambition de me relancer dans un nouveau truc invraisemblable qui ne me fera tenir que trois jours, je crois que j'ai commencé à me faire à l'idée que quelque chose doit intervenir : j'ai fait une tarte à la tomate tout seul hier, j'ai fait mes propres tartelettes chocolat sans ajouter trop de sucre, je n'ai pas mangé hier soir parce que je n'en avais pas envie, j'ai surtout envie d'ananas ce midi plutôt qu'un burger bien dégoulinant, etc ...

Résultat de recherche d'images pour "cities skyline"Au rang de mes addictions, j'ai décidé de compenser certaines par d'autres et donc, moins manger mais faire plus de "Cities Skylines", ma cinquième TomCity étant une vraie réussite en la matière je trouve même s'il faut que je trouve un second souffle désormais pour urbaniser tous les territoires dont je viens de faire l'acquisition. J'te dis, j'en ai dans tous les sens et j'y passe des heures à ce truc qui n'est rien d'autre qu'un SimCity nouvelle génération avec plein de choses fantastiques à pouvoir faire comme des tunnels, des monorails, des canaux navigables ... tout ce qui peut me plaire !

Réfléchissant à mes cadeaux probables de la prochaine fin de mois, j'ai également trouvé un livre dont l'accroche est passionnante : "Tuer le pouvoir" ou comment on démolit les incarnations du pouvoir en place. Oui, je l'avoue, je suis fasciné par les jeux de pouvoirs et la chute des régimes politiques. D'ailleurs hier soir, je suis resté scotché devant "Après Hitler" que France 4 rediffusait, plongée vertigineuse dans une instabilité pire que celle que nous vivons actuellement où la prévalence de l'humanité n'était plus la valeur cardinale qui guidait les comportements sauvages et brutaux de l'après-guerre. On l'oublie trop souvent et je cherche toujours à comprendre comment est-on parvenu à revenir à un degré de civilisation acceptable pour mieux envisager comment on s'en éloigne. Dans mes addictions, il n'y a pas que des sex-tapes de chanteur, de footballeur ou de présentateur télé qui n'a pas encore fait son coming-out, il y a aussi cette vision inquiète du monde que j'essaye de comprendre pour mieux l'appréhender et faire en sorte qu'il m'empêche moins de dormir à mesure que je vois se rapprocher la terreur d'un cauchemar que je faisais quand j'étais petit, me faisant succomber au cours d'affrontements armés.

Tto, addictif à ses addictions