FestRIPvalC'est toujours curieux, c'est souvent par vagues mais le wikende dernier, j'ai été frappé de constater que telles feuilles mortes que l'on ramasse à la pelle, les avis de décès se sont succédés.

Certes Michel Legrand, c'est une page de l'histoire de la musique française, des musiques de films en veux-tu en voilà, des musiques reconnaissables d'entre toutes par leur côté daté, jazzy et si caractéristiques. Des Oscars, des golden globes, des BAFTA awards, des César, des Grammy awards comme un Tony award ... un opéra sur l'Affaire Dreyfus et des musiques de télévision dont le célèbre Oum le Dauphin mais aussi les génériques des "Il était une fois" de l'homme à l'espace en passant par les explorateurs. Mais ... Michel Legrand a composé aussi quelque chose que tu connais nécessairement ...

Fa fa mi fa ... oui oui, c'est le top horaire de RTL depuis 1964 et c'est à Michel Legrand que tu le dois !

Henry Chapier, c'est autre chose même si tu ignores peut-être qu'il fit partie de ceux qui agirent pour la réintégration d'Henri Langlois à la Cinémathèque en 1968. Tu connais "Le Divan" mais savais-tu que plus de 300 personnes s'y sont installées ? Savais-tu aussi que son pseudonyme est tout droit tiré de son nom "Shapiro" ? Savais-tu qu'il fit tourner Jane Birkin et Bernadette Lafont dans "Sex power" ? Savais-tu qu'il figure au générique du film de Lellouche "Une homme et une femme"Bah oui ... maintenant tu le sais !

Mais cette nostalgie ne serait pas complète si je n'ajoutais pas à la liste funeste un bout de mon enfance ... 
Tandis que je me rendais régulièrement dans les nuages par delà lesquels l'île au bonheur tranquille distribuait des douceurs, François était souvent là. Un physique de jeune premier, d'adolescent échoué au pays des merveilles, il nous accompagnait dans les méandres d'un monde irréel où la confiture de fraises se mélangeait fort bien avec du chocolat râpé, de la banane écrasée, de la moutarde très forte, le tout agrémenté d'une saucisse de Toulouse tiède mais crue. Là bas les monstres étaient gentils et avec un peu d'imagination et une chanson, on trouvait asile dans "L'île aux enfants". Oui mais voilà, le wikende dernier, Patrick Bricard est parti ...

Voici la recette du Gloubi Boulga que Casimir expliquait à François.

Les pages sont faites pour être tournées disait l'autre. S'il y a bien une fatalité là dedans, c'est précisément de les voir tourner ... certaines plus facilement que d'autres. Il y a en effet des pages qui, tournant, font prendre conscience que le temps passe ... le temps passe, on l'évite, ne passons pas trop vite.

Tto, un peu nostalgique de faire des époques s'éffilocher à mesure que l'on compte les départs