14

Et hop, on s'en remet une ! C'est tout de même la quatorzième ... 

Oui oui, lecteur aux confins du bonheur, aujourd'hui cet endroit fête ses quatorze ans. Quatorze années de billets quotidiens, ça en fait des choses à lire et je défie quiconque de tout se taper franchement. Cependant, au gré du temps qui passe, je suis passé d'un exercice narcissique à quelque chose qui tient plus du fil d'Ariane d'une vie singulière et parfois enthousiasmante. Du bulletin paroissial dont j'avais parlé au tout début, en passant par un journal de l'époque, UNE VIE DE TTO est devenu une sorte de roman réel d'une vie, la mienne. Ceux qui croient encore que j'invente tout et que l'inexorable décalage avec la réalité ne trouve son explication que dans le fait que je dois être frustré le seront à leur tour : je ne créé rien, je raconte simplement [et avec beaucoup de facéties] tout ce qui se passe, tout ce qui m'arrive et tout ce qui me touche positivement comme négativement. En cela, le sous-titre "Chroniques nombrilistes d'un métrosexuel facétieux" en est le strict résumé ... je chronique le monde dans lequel je vis, je chronique ma vie, je chronique le regard que je porte sur tout cela [qui m'autorise à avoir un peu de recul, salvateur] ... pas de doute, je suis donc comme un gros allemand qui aime s'envoyer en l'air : un chroniqueur.

Si la fréquence quotidienne est arrivée très vite, elle ne fut cependant pas immédiate, à telle enseigne que le 5.000 ème billet n'est pas pour tout de suite mais ça va bientôt venir. Et tu sais la meilleure ? Le 5.000 ème billet sera publié le jour de mon prochain anniversaire. J'aurais voulu le faire exprès que je ne m'y serais pas pris autrement. Accessoirement, il te reste 170 jours pour trouver une belle idée cadeau ...

Mais, au delà de cet anniversaire, je m'étonne tous les ans de conserver cet attrait à raconter ici et là des choses personnelles [trop personnelles selon Zolimari] mais qui ne le sont pas totalement parce que je ne raconte pas LA VIE DE TTO mais UNE VIE DE TTO. Un jour, au gré d'une rencontre avec un lecteur, on m'a demandé de quoi je ne parle pas pour ne pouvoir prétendre à l'exhaustivité. Il y a des choses dont je préfère ne pas parler, parce que certains me lisent et que cela les concerne. Il y a aussi des choses que je pourrais écrire mais qui, me tourmentant tellement, sont trop difficiles à sortir [les "Leçons de ténèbres" en sont le plus magistral exemple]. Il y a enfin des choses que je n'écris pour éviter d'être identifié et c'est finalement ce qui est le plus frappant : en quatorze ans, je n'ai toujours pas eu l'envie de publier une photo de moi alors que j'ai déjà donné une interview radio, j'ai déjà montré une bonne partie [en bouts sépérés d'accord mais quand même] de mon corps et je suis exactement celui que l'on peut deviner à me lire ici. Pourtant non, je n'ai pas envie de faire ce lien, je pense même qu'il ne sert à rien.

Quatorze ans aujourd'hui, cela veut dire que l'on entre dans la quinizième année d'UNE VIE DE TTO. Quinzième année !! Quel vertige ... et que faire pour souligner ce que je considère comme assez exceptionnel [pas dans la qualité mais dans l'exercice en tant que tel]. Et bien, je peux te l'annoncer, il y aura un livre de mes meilleurs billets en fin d'année. J'ai accepté de procéder à l'édition de certains billets ...
La demande m'a été faite il y a plusieurs années, j'ai toujours différé parce que cela prend du temps. Mais comme je ne suis jamais avare de projets multiples, divers et variés, j'ai décidé de franchir le pas : il ne me reste plus qu'à tout relire [je vais relire ma vie en même temps], à corriger quelques coquilles qui m'auraient échappées et à donner une cohérence d'ensemble à tout cela. Cela va bien me prendre plusieurs mois et nous en reparlerons. "Un livre de Tto" pourra bientôt être lu ...

Tto, qui fête ses 14 ans de blogueur