Pour en finir avec 2018

C'est déjà la fin ... de l'année et des belles photos de voyage qui donnent envie d'aller tout loin tout là bas. 

Pour la petite histoire, on a atterri hier matin à 07:55, dans le brouillard parisien, sans avoir dormi plus de deux heures dans l'avion. On n'a pas du tout envie de revenir, surtout pour voir ce qui se passe par ici, les gens qui croient utile de faire de l'ultra polémique systématique pour à peu près tout et gna gna gna ... mais qu'importe, moi je capitalise sur les merveilles que j'ai vues depuis le début du mois et je me dis que la petite musique qui veut que je me sente mieux ailleurs est peut-être la bonne. On fait toujours des rencontres à des moments de la vie qui donnent du sens à des intuitions ...

En attendant, il va bien falloir terminer cette année 2018. Du coup, j'ai découvert avec plaisir toutes les rétrospectives possibles et imaginables [les miennes, traditionnelles, seront publiées au cours du mois de janvier, pas d'inquiétude] et j'ai décidé de terminer l'année en faisant un petit bilan personnel.

2018-12-30_012018122018_tto2706

D'abord, quelles sont les neuf plus belles photos publiées sur mon InsTtogram ? Pas de surprise, l'Antarctique est le truc qui ramasse tout sur son passage [d'ailleurs, merci de toutes les interactions]. Pour celles et ceux qui n'auraient pas vu les plus de 200 photos publiées, c'est un bon résumé.

Toutefois, ce serait un peu tronqué de rester là dessus pour 2018. Année riche ? Année sympa ? Année ... comment finalement ? Année contrastée mais année de sensations.

Je laisse derirère moi les déceptions immenses, les gens qui ne comprennent rien et ceux qui n'ont finalement pas la valeur escomptée et je garde tous ceux qui ont accompagné mes pas, mes écrits, mes paroles, mes envies et le reste. Oui, cette année 2018 aura été compliquée à plein d'égards mais elle aura été celle des décisions structurantes pour l'avenir, pour le reste et pour devant.

De façon anecdotique, je n'ai pas maigri, je suis enfin retourné chez le coiffeur, j'ai basculé dans la domotique comme je me l'étais promis, j'ai fait la plupart des choses que je voulais faire et j'ai décidé de ne plus subir ce que je laissais me submerger auparavant : oui, les contraintes sociales qui m'emmerdent ne passent plus, c'est fini. Zolimari me dit que je suis plus intransigeant qu'avant, c'est clair. Moins patient, c'est certain. Mieux dans mes baskets ? Assurément parce que je ne perds plus mon temps avec des gens et des choses qui en font perdre, parce que je dis les choses et quand bien même cela ne plairait pas, c'est pareil.

En 2018, j'ai aussi énormément voyagé pour ne pas dire, complètement voyagé. Je n'ose même pas te parler du budget qui y a été consacré, mais c'est plutôt en regardant mes checks-in Swarm que ça se voit : 753 checks-in dans l'année, soit 281 de plus que l'année précédente sur 85 catégories et 146 nouveaux lieux donc 81% d'endroits dans lesquels je ne m'étais jamais rendu avant. J'ai toujours 13 titres de mayor. MelleIsa est mon meilleur compagnon de check-in, mais ne va pas croire qu'on fait tout ensemble même si on en fait pas mal c'est vrai. J'ai également créé 4 nouveaux points de check-in, de Bordeaux aux Îles Féroé, en passant par un restaurant parisien ... C'est une année 2018 avec la bougeotte donc.

Et c'est vrai que quand tu envisages mes déplacements ... Londres, Nouvelle-Zélande, Japon avec Tokyo et Kyoto, Normandie, Bourgogne, Îles Féoré, Copenhague, Buenos Aires, Patagonie, Îles Malouines, Géorgie du Sud et Antarctique ... Rien qu'en avion, mon bilan carbone est dégueulasse puisque j'ai fait plus de 55.000 km à bord d'un appareil et pour l'ensemble du chemin parcouru, on est très au delà des 100.000 kilomètres ... Avec plus de 8.000 pas par jour en moyenne, j'ai fait 1.864,5 kilomètres pour plus de 2.512.000 pas [soit bien moins qu'en 2015 où j'avais tutoyé les 3 millions de pas].

Les autres bilans viendront bientôt mais finalement, le plus évident c'est que l'année 2018 s'achève et que 2019 commence bientôt ... moi, ce soir, je fais Noël parce que bon, faire le pingouin sur la banquise est une chose mais ça ne permet pas non plus de se faire démonter de paquets !!! 
Ah si ... j'ai aussi un chiffre qu'il faudra que l'on partage : les audiences 2018 tomberont demain et mon petit doigt me dit qu'elles sont excellentes au point que le record est tombé. Je ne te cache pas que cela me rend fier de me dire que si les blogs sont morts, le mien est bien vivant, comme ton serviteur.

Tto, qui te dit "à l'année prochaine" !