Vive les soirs de DéfaiteC'était il y a presque six ans ... c'était prévu un soir de juin, ça promettait d'être festif et puis non, tout a été annulé trois jours avant. Le grand père de Zolimari venait de décéder et il n'était pas possible de faire cohabiter les deux ambiances.

Depuis, j'ai dans la tête l'idée d'y revenir, l'envie de repartir et de remonter ce grand barnum musical qui fait se dessiner sur les têtes de celles et ceux qui sont invités un sourire. "La Défaite de la musique" est une marque de fabrique et puisque j'ai plus d'une dizaine de soirées de cet ordre à mon actif, je crois qu'on peut dire que je sais faire.

C'est quoi l'idée ? C'est un peu plus qu'un blind-test, c'est une Défaite de la musique qui se prête bien aux réveillons de fin d'année, aux anniversaires, aux envies de festouille et même quand on veut simplement revenir sur une année. J'ai fait des Défaites pour tout cela, celle de l'année 2011 était sympa, trois pour des anniversaires aux chiffres ronds étaient particulièrement géniales ... mais sinon, rien que réunir une dizaine de personnes suffit à proposer aux convives d'aller piocher dans leurs souvenirs pour retrouver dans un combat d'équipe des artistes enfouis dans la mémoire de chacun.

C'est ça qui est assez jouissif, voir tout le monde taper des pieds, hurler et même s'énerver parce que c'est vrai quoi, cette chanson, on la connaît. Mais évidemment, on s'en souvient quand on était petit, dans la voiture et on l'entendait. Mais comment s'appelle-t-il celui-là ? C'est tout l'enjeu et c'est ainsi que la mayonnaise monte avec plus de 500 titres qui vont des années 1930 au plus récent.

Avec le temps et parce que mon sens de la création ludique me taraude toujours, j'ai créé plein de petits jeux annexes : un coup de cover [ce qui permet de chanter sans complexe des chansons épouvantablement mauvaises], des play-lists Eurovision où la date du concours compte plus que tout, des phrases musicales mixées à retrouver, des quizz Gloubiboulga et une battle de musique de films ... oui oui, tout est prétexte à s'amuser pendant trois heures, à un rythme soutenu. Il faut dire que ma collection de mp3 compte quelques curiosités et ressources agrégées depuis vingt ans, les plus de 20.000 titres donnent des perspectives toujours intéressantes ...

Forcément, il y a toujours des tronches mais l'enjeu misérable s'oublie rapidement ... il faut dire que des points sont toujours attribués pour celui qui aura le mieux sublimé le sésame [gage vestimentaire ou de déguisement qui permet de valider sa participation à la soirée ... et le plus beau rapporte des points à son équipe !]. Je me souviens encore des belles perruques, de la soirée lunettes ou des trucs poilus censés répondre à un "au poil !" vaguement provoquant.

Donc oui, j'ai une sainte envie de revenir à une Défaite de la musique ... et plus j'y pense, plus mes idées d'aménagements se précisent. Ça tombe bien, on m'en a parlé récemment en me demandant si j'en faisais toujours. J'ai confirmé qu'en 2019, il y aura bien une Défaite de la musique. Des questionnaires ciblés, un gros blind-test, des dessins animés et séries à retrouver et aussi une nouvelle épreuve qui consiste à faire deviner une chanson à son équipe en la chantant tout en écoutant une autre chanson dans un casque ... ça promet et c'est pour bientôt : le lendemain de la fête de la musique est un samedi ? C'est presqu'idéal ...

Zolimari m'implore de le faire, certains ont encore échappé à cela et peut-être même que deux places seront à gagner pour y participer ici ... non vraiment, la prochaine Défaite de la musique est pour bientôt et je crois que j'ai autant hâte que ceux qui s'en réjouissent déjà.

Tto, qui se chauffe