2018 ETE - 50 ans de tubes de l'été

C'est déjà la dernière des 50 ans de tubes de l'été et c'est déjà les pleurs. Ah ça, tu vas pleurer crois-moi ... et pas seulement parce que la rentrée s'annonce tout bientôt ! Tu vas pleurer parce que pour cette dernière, je t'ai prévu un programme en cinq sets qui va être redoutable. Et comme c'est la dernière, on fait n'importe quoi !

10's

Du coup, on commence par la décennie 2010 ! Et quel tube de l'été te reste en tête depuis ces huit dernières années ? "Gangnam Style" [en coréen "강남 스타일"], littéralement Style de Gangnam du nom de ce quartier de Séoul considéré comme le plus riche et le plus stylé de la région, est une chanson parodique du chanteur Psy, [Park Jai-Sang de son vrai nom]. La chanson est connue pour son ton décalé et son rythme accrocheur, avec une chorégraphie insolite. Sorti le 15 juillet 2012, elle entre directement en tête des charts sud-coréens. Le succès est ensuite planétaire, le clip officiel de la chanson devenant le plus visionné de l'histoire de YouTube dépassant le milliard de vues le 21 décembre 2012, puis les 2 milliards le 31 mai 2014.

80's

Trois décénnies plus bas, c'est en Autriche que l'on trouve le tube de l'été. C'est la grande époque de la pop teutonne qui inonde toute l'Europe en balançant des horreurs ... "Live Is Life" est une chanson de Opus, extrait de leur cinquième album studio "Live Is Life". Le titre est sorti en 1984 et est enregistré en public lors d'un concert donné à Oberwart. C'est l'été suivant que tout va déferler sur l'Europe ... Par la suite, le titre sera réenregistré en 1994 sous le titre "The Power of Live is Life" avant d'êtr décliné en version rock et reggae en 2008. Mais en 1985, la chanson est reprise par le groupe italo disco Stargo, produit par Roberto Zanetti. Cette version se classe dans le Top 50 simultanément avec celle d'Opus et monte jusqu'à la 10e place. Comme si cela ne suffisait pas, le chanteur québécois René Simard fait une version en français sous le titre "Chante la la la". En 2002, c'est au tour de Hermes House Band et DJ Ötzi de reprendre avec succès "Live is Life" qui se classera alors deuxième en France et cinquième en Belgique. Inutile de te dire que la chanson servira de générique à l'imperrissable "Intervilles" de Guy Lux ...

2000's

En repartant vers les années 2000, on s'arrête tout de suite sur le phénomène de l'année ... En 1975, le groupe Four Seasons enregistre le single à succès "December, 1963 (Oh, What a Night)". Un an plus tard, en 1976, Claude François adapte la chanson en langue française sous le titre "Cette année-là". Il faut donc attendre l'année 2000 pour que Yannick fasse une reprise partielle de la version de Claude François : il se sert presque de la même mélodie, mais modifie sensiblement les couplets. La chanson, une "danse et un rap joyeux" se veut "festive et animée". En France, la chanson fait ses débuts le 25 mars 2000 à la treizième place du Top pour accrocher trois semaines plus tard la première place pendant quinze semaines consécutives. Certifiée disque d'or par le SNEP, elle est à ce jour la meilleure vente de single de tous les temps avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus.

70's

Du coup, retournons dans les 70's puisque c'est là que l'on fait les plus belles reprises ... et ce n'est pas une reprise qui accroche le titre de tube de l'été de l'année 1979. La chanson en question, composée en 1973, enregistrée en 1977 et sortie en 1978, a connu d'abord le succès en Italie la même année sous une version remixée, version qui sortira au début de l'année suivante en France ainsi que dans d'autres pays européens, avec le succès énorme qu'on lui connaît. Premier single extrait du premier album studio de Patrick Hernandez, "Born to Be Alive" est écrite par Patrick Hernandez et produite par Jean Vanloo. Le succès est mondial à l'époque, notamment en Europe où on ne compte plus les premières places. "Born to Be Alive" est aussi le premier single et le seul grand succès du chanteur français qui affirme qu'il est le troisième titre le plus vendu de l'histoire de l'industrie musicale. 56 disques d'or dans 25 pays, 27 millions d'exemplaires ont été vendus à travers le monde ... la légende veut qu'il rapporte en droits d'auteur à Patrick Hernandez entre 800 et 1.500 euros par jour.

90's

Il en manque une ... c'est donc dans les nineties que s'achève le voyage des 50 ans de tubes de l'été avec un titre qui sent bon les carricocas, la samba et le carnaval. Véritable hymne au Brésil, c'est pourtant une chanson du projet de dance allemand Bellini qui sort en juin 1997. Premier single extrait du premier album studio éponyme "Samba de Janeiro", la chanson a été écrite par Gottfried Engels, Ramon Zenker, Airto Moreira et produite par Gottfried Engels, Ramon Zenker. Le Brésil n'est pas évident ... La chanson contient un sample de la chanson "Celebration Suite", du percussionniste et musicien brésilien de jazz Airto Moreira, qui avait déjà été utilisé pour "Belo Horizonti" de The Heartists. Succès fulgurant de l'été 1997, le titre est classé en tête dans 9 pays comme la Suisse, l'Autriche, la France, les Pays-Bas, la Belgique ou encore la Finlande. On retrouve également des traces du titre dans les jeux "Samba de Amigo" et "Sonic and Sega All-Stars Racing".

C'est donc ainsi que s'achève la rétrospective des cinquante années de tubes de l'été ...