2018 ETE - Pas possibeLE MIEL HALLUCINOGENE

Ma grand-mère disait "du miel tous les jours, la santé pour toujours" et la plupart des médecins et nutritionnistes en tous genres confirment les bienfaits de la production des petites abeilles toutes mignonnes. Oui, elles sont mignonnes parce qu'il parait que l'humanité n'en aura plus que pour dix ans une fois qu'elles auront disparu [et il faut bien dire que l'on fait tout pour].

Bref ... du miel ok, c'est bon mais savais-tu qu'il existe, parmi l'incroyable variété de parfums et textures du nectar considéré, une espèce de miel qui est hallucinogène. Non, pas qu'il hallucine Eugène, mais il rendrait fou !

Puisqu'il dispose d'une telle propriété, il coûte un bras et est produit en Chine et au Népal.
Ce miel est spécial parce qu'il est produit par les abeilles de l’Himalaya [leur petit nom sympathique c'est "Apis dorsata laboriosa"]. Ah oui, les abeilles sont toutes mignonnes mais là, mon gars, on a rien de moins que la plus grosse abeille du monde avec un peu plus de 3 cm de long.

Ce miel produit par ces abeilles presque mutantes est également connu sous le nom de miel rouge et il est, depuis des siècles, un hallucinogène puissant mais aussi un médicament traditionnel pour traiter à peu près tout.

Il doit ses propriétés uniques aux fleurs de rhododendron. Le nectar du rhododendron contient un ingrédient appelé grayanotoxine [une neurotoxine naturelle qui, même en petites quantités, entraîne une légèreté de la tête, et parfois des hallucinations].

Et pour aller le récolter, ce n'est pas une mince affaire ... son prix n'étant pas seulement la conséquence de ses propriétés hallucinatoires, c'est aussi Pékin Express avec Koh-Lanta et top à la vachette d'Intervilles en même temps. Oui, c'est deux fois par an qu'un groupe de locaux de l’Himalaya prend le risque de collecter le miel de ses grosse abeilles perché à plus de 2.500 mètres d'altitude. L'expédition est à l'image de ce que tu peux voir en vignette : le miel coûte jusqu'à cinq fois plus cher que le miel traditionnel et il est vendu aux locaux fortunés et aux touristes.

Au delà de cela, il faut aussi être conscient de la part d'ombre du miel hallucinogène, son côté négatif. S'il est ingéré en petites quantités, il donne une sensation de relaxation, une ivresse plaisante et des frissons. Mais à un dosage plus élevé, il peut causer l’empoisonnement au rhododendron, qui peut aller jusqu'à entraîner des problèmes cardiaques.

La longue histoire de ce miel remonte au roi Mithridate qui, en 67 avant J-C, a protégé la Mer Noire de l'invasion romaine en laissant des provisions de ce miel à la portée des soldats. Les soldats intoxiqués ont été ainsi facilement vaincus.

Ce miel hallucinogène est donc une aubaine pour ceux qui risquent leur vie en escaladant des falaises de 100 mètres de hauteur afin d'atteindre les nids des abeilles pour en récolter leur production. A 150 euros les 500 grammes au marché noir, c'est une petite fortune pour les fermiers locaux. A l'instar d'autres substances qui ne sont pas sans rappeler l'absinthe, tout hallucinant qu'il est, le miel de Manuka provoque l'altération de l'état mental, des hallucinations, une amélioration des performances sexuelles dit-on [liées au fait d'être désinhibé], des vertiges, mais aussi de violentes nausées, des diarrhées puissantes , des pertes de conscience, voire des arrêts cardiaques... 

Tto, qui fait son miel de toutes ces histoires de nectar