INFOS D'ETE 01

Si j'étais patron de presse, je m'embaucherais immédiatement. Pour faire des journaux de merde, je crois que j'ai un talent incroyable combinant la titraille putassière, le design qui décolle la rétine et la passion de la news de caniveau. En y réfléchissant, je me suis dit que mettre tout cela ensemble pour faire un journal que l'on appelerait "Infos d'été" et qui rappellerait les fabuleuses "Infos du monde", adaptation trop fugace de l'abominable "News of the world".

Donc, pour te raconter le monde de ton été avec toutes les conneries que l'on peut croiser et lire, rien de mieux que de te balancer la une d'Infos d'été. Et cette belle une regorge [sans mauvais jeu de mots] de fabuleux sujets, tous plus répugnants les uns que les autres.

Prenons déjà Julien Rochedy : le jeune cadre nationaliste à tendance identitaire, qui n'est pas parvenu à faire mieux qu'encadrer les jeunesses lepénistes [et donc tente de nous faire croire qu'il se reconvertit dans l'enseignement ... avec une école pour devenir un vrai mec avec des bonnes grosses couilles bien comme il faut pour troncher Madame quand il faut], est clairement empêtré dans des déclarations toutes plus lunaires les unes que les autres. Pris d'une vibrante passion pour une virilité assumée qui l'amena à dire vraiment n'importe quoi, il fut récemment invité sur france:info pour s'expliquer et sa dernière trouvaille pour expliquer l'inexpliquable pourrait presque être brevetée.

Obligé de dire n'importe quoi pour ne pas paraitre faible ou gay ... pour ceux qui s'interrogent encore sur la sexualité hésitante du garçon, voilà qui devrait nous permettre de passer à autre chose !

Et c'est d'ailleurs ce qu'Elton John [et David Furnish] et Neil Patrick Harris avec son mari ont fait pour partir tout loin avec enfants et famille donc. Résultat : la légende pop passe de bonnes vacances avec la coqueluche de Broadway ... en France !!! A Saint-Tropez même ...

La belle histoire de la Coupe du Monde de football, ce sont quand même ces 20 années qui ont passé, vingt années entre deux photos réunissant les mêmes protagonistes. D'un côté, Thierry Henry et de l'autre Kylian Mbappe. Autant on n'a pas beaucoup de doutes sur le grand coeur de Thierry Henry, dont les mains sont célèbres et l'entre-jambe a déjà fait couler beaucoup d'encre [d'où son surnom d'anaconda], autant on ne sait pas franchement grand chose de la nouvelle star des bleus, l'homme qui vaut 180 M€ au PSG. 19 ans ... c'est une belle carrière pour lui à venir et beaucoup de jolis papiers à faire à l'avenir aussi, avec des clichés bien sympathiques maintenant que la compétition est terminée et on finira par la voir Kylian !!!

A Westfield, en Grande-Bretagne, Volvo a frappé fort : elle propose des places réservées aux couples LGBTI. Pour fêter les Prides de juin, plutôt de mettre un rainobw flag sur son logo ou sur son site internet [so 2000's], Volvo a carrément dessiné certaines parties du parking du Centre commercial londonnien. Des places ont ainsi été réservées aux LGBTI avec des logos et des dessins. "Le lancement de la nouvelle V60 nous donne l'occasion idéale de célébrer la famille moderne sous toutes ses formes", a déclaré Mike Johnstone, directeur de la stratégie marketing chez Volvo Car UK. Les familles mono parentales n'avaient pas non plus été oubliées ...

La star du moment, c'est le génie du feu tricolore. Si quelqu'un avait fait en défilant le jour de la gay pride, je ne te raconte pas le scandale.

Inconnu feu

Mais là, c'est pour le foot donc ça va, c'est rigolo, c'est normal, c'est festif. Pour ce qui est de l'identité, entre celles qui déclarent sans fondement le connaître, d'autres qui avancent des comptes fantaisistes et encore les attention-whore qui hurlent déjà au cyber-harcèlement, c'est pas facile. Du coup, on cherche qui c'est et voici déjà un peu plus que les photos, voici la vidéo du garçon qui pavoise ! Presqu'une minute qui va renforcer [ou pas] les demandes de mariage ...

<p> Fredy Alanis, partageant son histoire sur Twitter. </ p>
Et on termine par l'histoire grasse du moment : faire une pipe à un gars équipé de 25 cm peut exposer à finir aux urgences ! L'histoire a bien tourné toute la semaine dernière ici, ici et ici. C'est quoi l'histoire ? Fredy Alanis, un jeune homme de 19 ans originaire de la banlieue de Chicago, est devenu un "héros" après qu'il eût échappé au pire parce qu'il avait pratiqué une fellation sur un membre un peu trop gros pour ses capacités physiques. En d'autres termes, on lui a présenté une bite de 10 pouces [soit plus de 25 cm] et comme il a eu les yeux plus gros que les mandibules, ses voies respiratoires ont été affectées en janvier dernier. J'ai "sucé une bite de la taille d'un hulk", comme il l'a dit, et s'est retrouvé dans les urgences. 

Il a donné une interview, puisqu'il est désormais guéri et qu'il est en passe d'intégrer le Gay Hall of Fame en raison de son histoire mémorable :

Tout d'abord, comment as-tu rencontré cet homme si bien membré ?
C'est mon vieux voisin que j'ai trouvé sur Grindr. Il a quatre ans de plus que moi [23 ans donc], alors je savais qui il était, mais nous n'avons jamais traîné ou fait quoi que ce soit auparavant.

Qu'a-t-il ressenti lorsque tes voies respiratoires se soient rompues ?
Après que tout soit arrivé, j'ai senti que c'était juste cette douleur dans ma poitrine. Rien ne fait vraiment tant mal que ça. J'ai pensé, peut-être que ma poitrine est juste douloureuse de ce qui s'est passé, et je n'ai rien pensé. Je me suis réveillé le lendemain matin et la douleur était toujours dans ma poitrine et elle était vive. J'étais penché et pleurais.

As-tu immédiatement dit aux médecins ce qui s'était passé ?
Non ! Parce que par la suite j'étais un peu confus plus que tout. Quand je suis allé chez le médecin, quand ils ont dit qu'il y avait une rupture dans mes voies aériennes, ils ont dit que la seule chose que cela pouvait être, c'était la nuit dernière.

Mais tu ne leur as toujours pas dit ?
Je ne leur ai pas dit exactement ce qui s'est passé parce que c'est ma mère m'a conduite à l'hôpital. J'ai dit à ma mère que la nuit précédente, je toussais violemment. J'étais à l'hôpital pendant trois jours. J'avais l'impression que, finalement, je devais dire aux médecins exactement ce qui était arrivé pour être soigné de la bonne façon. C'était le 3 janvier, alors je commençais la nouvelle année à l'hôpital.

As-tu déjà livré à ta mère tous les détails ?
Non, je n'ai pas dit à ma mère. Ma publication a été relayée sur Facebook et je suppose qu'elle circule là-bas, donc c'est une question de temps. J'ai accepté le fait. Je dois les laisser voir par eux-mêmes.

Est-ce que tes parents savent que tu es gay ?
Oui, ils ne savent tout simplement pas que je suis une pute [rires].

Quand as-tu posté cette histoire sur Twitter ?
Je l'ai posté il y a trois nuits ou quatre nuits [autour du 8 juillet 2018]. C'était, comme si je faisais juste une blague à propos de moi à mes amis qui le savaient. Je ne pensais pas qu'un groupe de personnes le retweeterait et l'aimerait. Ça a explosé, c'est devenu viral mais ce n'était pas mon attention mon intention du tout.

Quel retour ?
Le retour a été fou. J'ai eu des gens, des douchebags homophobes, m'envoyant des messages et me disant de me gazer. Mais à part ça, j'ai l'impression que tout le monde sur Twitter a trouvé ça drôle. Ils disent que je suis emblématique et une légende. Ils ont dit que je suis leur chef. 

Tu es un peu légendaire pour ça.
Je suis une source d'inspiration énorme [rires]. Mais ne jouez pas trop haut, cependant !

Parle-moi de ta vie. Qu'est-ce qui se passe avec toi maintenant ?
En ce moment je suis serveur. Je travaille cinq des sept jours de la semaine à vivre comme ça. Sinon, si je ne suis pas au travail, je suis à Chicago, je vais à la plage et je traîne avec des amis. C'est tout. Ou je regarde mes émissions de télé-réalité. Je regarde Big Brother et des jeux. Tout sur BRAVO [chaîne branchée très orientée LGBT].

As-tu revu le garçon depuis ?
Je l'ai déjà vu depuis. Je l'ai vu il y a deux semaines, je ne vais pas mentir. Je lui ai dit ce qui s'est passé et depuis quand nous décidons de nous brancher ou quoi que ce soit d'autre, il est beaucoup moins brutal. Il est plus prudent et conscient de ce qu'il fait. Je ne veux pas aller à l'hôpital à nouveau ! Il m'a dit qu'il se sentait mal. Il travaille dans une ambulance, donc il est très conscient du corps humain et de ce qui est possible. Je lui envoyais des textos sur le chemin de l'hôpital et j'ai dit que ma poitrine me faisait vraiment mal et il a dit qu'il espérait qu'il n'était pas la cause de ce qui m'arrivait parce qu'il savait que c'était possible.
Je ne savais pas que c'était médicalement possible. Les chances que cela se produise, et le fait que cela soit arrivé est fou parce que le médecin m'a dit que la rupture des voies respiratoires par des rapports oraux, c'est une chance sur des millions, peut-être des centaines de millions.

Tu as dit que tu l'avais fini même après avoir su que quelque chose s'était passé. Est-ce vrai ?
Oui. Je n'allais pas arrêter. Dans le feu de l'action, ma volonté m"a fait continuer. Question d'endurance.

Tu viens d'où Fredy ?
Je suis hispanique. Mon père est né au Mexique et ma mère dit qu'elle était 25% grecque. 

Que ressens-tu à propos de Donald Trump ?
C'est une merde. Je veux le gifler. Il dirige terriblement mal ce pays et nous ressemblons à un tas de crétins et de connards à cause des décisions qu'il prend.

Qu'espères-tu que les gens retiennent de ton histoire ?
Si tu veux y aller, vas-y. Fais ce que tu veux faire, ne sois intimidé par aucune taille ! À long terme, pour moi, ça en valait la peine. Et je le ferais à nouveau si la situation se présente. Je prendrais les trois jours à l'hôpital. Je ne pouvais pas soulever quoi que ce soit plus de dix livres pour un mois et demi, mais c'était une bonne petite vacances. 

Tto, qui adore les infos de l'été